Auto/Moto

Dakar 2023 : le classement final

Le Dakar 2023 a touché à sa fin le dimanche. Si Nasser Al-Attiyah s’est logiquement imposé dans la catégorie auto, en moto tout s’est joué lors de la dernière spéciale. Pour moins d’une minute, Kevin Benavides devance Toby Price.

 

Auto : Nasser Al-Attiyah et Mathieu Baumel décrochent une cinquième couronne

Nasser Al-Attiyah a été intouchable lors de ce Dakar 2023. ©ASO.

Il aura survolé le Dakar de bout en bout. Pour la cinquième fois de sa carrière, Nasser Al-Attiyah s’est imposé sur le rallye le plus dur du monde. Associé à son copilote Mathieu Baumel, le duo a décroché leur troisième succès avec Toyota. Le Qatari devient le deuxième pilote avec le plus grand nombre de victoires dans le rallye, trois unités derrière Stéphane Peterhansel. 

Auteur d’une remontée fantastique, Sébastien Loeb doit se contenter de la deuxième position. Une place inespérée après les multiples crevaisons subies en début de première semaine. Avec Fabian Lurquin, l’Alsacien a marqué l’histoire en devenant le pilote à remporter le plus de spéciales d’affilée : six. Comme en 2022, le nonuple champion du monde des rallyes est le dauphin d’Al-Attiyah. Si le Dakar semble lui résister, nul doute qu’il va continuer de persévérer pour enfin être sacré dans le désert.

A la troisième place, le rookie Lucas Moraes a surpris tout le monde. Toyota a sûrement trouvé le successeur de Nasser Al-Attiyah avec l’Argentin puisque depuis plus de trente ans, aucun débutant n’était monté sur le podium. Loin au général, Guerlain Chicherit finit en beauté en s’adjugeant la dernière étape.

 

Classement général auto

1 200
(QAT) NASSER AL-ATTIYAH
(FRA) MATHIEU BAUMEL
TOYOTA GAZOO RACING 45H 03′ 15” 00H 01′ 10”
2 201
(FRA) SEBASTIEN LOEB
(BEL) FABIAN LURQUIN
BAHRAIN RAID XTREME 46H 24′ 04” + 01H 20′ 49” 00H 06′ 10”
3 230
(BRA) LUCAS MORAES
(DEU) TIMO GOTTSCHALK
OVERDRIVE RACING 46H 41′ 46” + 01H 38′ 31” 00H 02′ 00”
4 205
(ZAF) GINIEL DE VILLIERS
(ZAF) DENNIS MURPHY
TOYOTA GAZOO RACING 47H 34′ 27” + 02H 31′ 12” 00H 06′ 00”
5 217
(ZAF) HENK LATEGAN
(ZAF) BRETT CUMMINGS
TOYOTA GAZOO RACING 47H 39′ 38” + 02H 36′ 23” 00H 22′ 10”
6 210
(CZE) MARTIN PROKOP
(CZE) VIKTOR CHYTKA
ORLEN BENZINA TEAM 48H 43′ 59” + 03H 40′ 44”
7 220
(ARG) JUAN CRUZ YACOPINI
(ESP) DANIEL OLIVERAS CARRERAS
OVERDRIVE RACING 49H 30′ 24” + 04H 27′ 09” 00H 00′ 10”
8 224
(CHN) WEI HAN
(CHN) MA LI
HANWEI MOTORSPORT TEAM 49H 32′ 36” + 04H 29′ 21” 00H 01′ 00”
9 212
(ARG) SEBASTIAN HALPERN
(ARG) BERNARDO GRAUE
X-RAID MINI JCW TEAM 49H 45′ 53” + 04H 42′ 38” 00H 15′ 00”
10 206
(FRA) GUERLAIN CHICHERIT
(FRA) ALEX WINOCQ
GCK MOTORSPORT 50H 25′ 25” + 05H 22′ 10” 00H 01′ 10”

Moto : Kevin Benavides coiffe Toby Price au poteau

Doublé KTM en moto. © ASO.

Qui a dit que sur le Dakar, tout était joué d’avance ? Ce dimanche, la catégorie moto a écrit une nouvelle page de son histoire. Pour la première fois, celui qui débutait en tant que leader du général n’a pas remporté l’épreuve. Ce rôle malheureux a été joué par Toby Price. Avec douze secondes d’avance sur Kevin Benavides, l’Australien savait qu’il devait tout donner pour contenir l’Argentin derrière lui.

Malheureusement pour le pilote KTM, deux petites erreurs de navigation lui ont fait perdre cinquante-cinq secondes sur son coéquipier. Kevin Benavides, vainqueur de la spéciale, s’offre ainsi son second Dakar après celui acquis il y a deux ans. L’Argentin devient le premier pilote à remporter le rallye avec deux constructeurs différents : Honda puis KTM. Pour seulement quarante-trois secondes, Toby Price s’incline donc.

Sur le podium, Skyler Howes n’a pas réussi à revenir dans le match. L’Américain finit à un peu plus de cinq minutes du vainqueur mais a été un des grands artisans de cette édition. Pablo Quintanilla se classe quatrième juste devant Adrien Van Beveren. Le Français n’a pas conservé sa position face au Chilien. Sa première participation avec une Honda reste quand même très bonne. La victoire finale sera peut-être pour l’année prochaine.

 

Classement général moto

1 47
(ARG) KEVIN BENAVIDES
RED BULL KTM FACTORY RACING 44H 27′ 20” 00H 03′ 00”
2 8
(AUS) TOBY PRICE
RED BULL KTM FACTORY RACING 44H 28′ 03” + 00H 00′ 43” 00H 01′ 00”
3 10
(USA) SKYLER HOWES
HUSQVARNA FACTORY RACING 44H 32′ 24” + 00H 05′ 04” 00H 01′ 00”
4 7
(CHL) PABLO QUINTANILLA
MONSTER ENERGY HONDA TEAM 44H 46′ 22” + 00H 19′ 02” 00H 02′ 00”
5 42
(FRA) ADRIEN VAN BEVEREN
MONSTER ENERGY HONDA TEAM 44H 47′ 50” + 00H 20′ 30”
6 77
(ARG) LUCIANO BENAVIDES
HUSQVARNA FACTORY RACING 44H 50′ 02” + 00H 22′ 42” 00H 01′ 00”
7 18
(AUS) DANIEL SANDERS
RED BULL GASGAS FACTORY RACING 44H 53′ 17” + 00H 25′ 57” 00H 07′ 00”
8 11
(CHL) JOSE IGNACIO CORNEJO FLORIMO
MONSTER ENERGY HONDA TEAM 45H 18′ 41” + 00H 51′ 21”
9 15
(ESP) LORENZO SANTOLINO
SHERCO FACTORY 45H 45′ 13” + 01H 17′ 53” 00H 15′ 00”
10 33
(ARG) FRANCO CAIMI
HERO MOTOSPORTS TEAM RALLY 46H 05′ 24” + 01H 38′ 04” 00H 01′ 00”

Quad : Alexandre Giroud conserve son titre

Une victoire française sur ce Dakar. ©ASO.

Le maître-mot de la deuxième semaine pour Alexandre Giroud : la gestion. Largement devant après sept jours de course, le Français n’a pas pris beaucoup de risques. Une panne mécanique lors de l’étape marathon lui a fait peur mais cela n’a finalement pas eu trop d’incidence au général. Le pilote Yamaha devance de plus de quarante minutes son dauphin Francisco Moreno Flores.

« Gagner un Dakar c’est toujours beaucoup d’émotions. Surtout après 15 jours de course et des milliers de kilomètres, gagner deux fois de suite c’est juste exceptionnel et je remercie mes partenaires et mon mécano qui a fait un boulot de dingue, la famille, les amis. Il a fallu rester concentré, mais mentalement il y a deux jours cela a été très très dur après l’alerte mécanique à l’étape marathon. Je pense que c’est là que j’ai gagné ce Dakar. Je savais que pour gagner avec le sable à la fin qui est la spécialité des Argentins il fallait que je hausse le rythme d’entrée et c’est le parti pris que l’on a suivi : attaquer tout de suite pour essayer de gérer au mieux la  deuxième semaine. La saveur est différente, le premier succès était exceptionnel car aucun Français ne l’avait fait depuis la création de la catégorie quad, là une deuxième fois, ce n’est pas tout le monde qui le réalise. C’est un exploit qui a demandé beaucoup de travail. »

 

Classement général quad

1 151
(FRA) ALEXANDRE GIROUD
YAMAHA RACING – SMX – DRAG'ON 56H 44′ 30” 00H 15′ 00”
2 154
(ARG) FRANCISCO MORENO FLORES
DRAGON 57H 27′ 41” + 00H 43′ 11”
3 163
(USA) PABLO COPETTI
DEL AMO MOTORSPORTS BY MOTUL 58H 37′ 25” + 01H 52′ 55” 00H 30′ 00”
4 153
(SVK) JURAJ VARGA
VARGA MOTORSPORT TEAM 59H 35′ 52” + 02H 51′ 22” 00H 48′ 00”
5 166
(CHL) GIOVANNI ENRICO
ENRICO RACING TEAM 61H 41′ 41” + 04H 57′ 11” 00H 41′ 00”
6 164
(ESP) TONI VINGUT
VISIT SANT ANTONI – IBIZA 65H 22′ 32” + 08H 38′ 02” 00H 15′ 00”
7 162
(LTU) LAISVYDAS KANCIUS
STORY RACING S.R.O. 76H 00′ 23” + 19H 15′ 53” 10H 31′ 00”
8 158
(ARG) CARLOS ALEJANDRO VERZA
VERZA RALLY TEAM 81H 35′ 00” + 24H 50′ 30”
9 159
(BRA) MARCELO MEDEIROS
TAGUATUR RACING TEAM 86H 47′ 55” + 30H 03′ 25” 18H 37′ 00”
10 169
(ARG) ALEJANDRO FANTONI
DRAG'ON 94H 47′ 16” + 38H 02′ 46”

Camion : Van Kasteren s’impose, triplé Iveco

Premier succès sur l'épreuve pour le Néerlandais. © ASO.

Les camions Iveco n’ont rien laissé à leurs adversaires puisque ce sont trois véhicules de la marque qui finissent sur le podium. Le Néerlandais Janus Van Kasteren avec ses coéquipiers Darek Rodewald et Marcel Snijders remportent l’édition 2023. Ils devancent Martin Van Den Brink, Erik Kofman et Rijk Mouw de plus de deux heures trente. Mitchel Van Den Brink, Jarno Van De Pol et Moises Torrallardona complètent le podium. 

 

Classement général camion

1 502
(NLD) JANUS VAN KASTEREN
(POL) DAREK RODEWALD
(NLD) MARCEL SNIJDERS
BOSS MACHINERY TEAM DE ROOY IVECO 54H 03′ 33” 00H 15′ 00”
2 501
(CZE) MARTIN MACIK
(CZE) FRANTISEK TOMASEK
(CZE) DAVID SVANDA
MM TECHNOLOGY 55H 18′ 07” + 01H 14′ 34” 00H 03′ 20”
3 506
(NLD) MARTIN VAN DEN BRINK
(NLD) ERIK KOFMAN
(NLD) RIJK MOUW
EUROL TEAM DE ROOY IVECO 56H 43′ 55” + 02H 40′ 22”
4 511
(NLD) MITCHEL VAN DEN BRINK
(NLD) JARNO VAN DE POL
(ESP) MOISES TORRALLARDONA
EUROL TEAM DE ROOY IVECO 58H 06′ 02” + 04H 02′ 29” 00H 01′ 00”
5 505
(CZE) JAROSLAV VALTR
(CZE) RENE KILIAN
(CZE) TOMAS SIKOLA
TATRA BUGGYRA ZM RACING 59H 09′ 42” + 05H 06′ 09” 00H 09′ 30”

Dernières publications

En haut