Damiano Cima gagne à Santa Maria di Sala

Le dernier membre de l’échappée aura réussi à résister aux sprinteurs dans cette arrivée à Santa Maria di Sala. Damiano Cima (Vini Nippo Fantini) apporte un succès surprise à cette équipe invitée.

Pour cette seule étape de plaine de la semaine, le départ a été mouvementé avec de nombreuses attaques. Mais au bout d’environ 50 kilomètres, trois coureurs ont réussi à sortir : Mirco Maestri (Bardiani), Damiano Cima (Nippo Vini Fantini) et Nico Denz (AG2r La Mondiale).

Ensuite, ce trio a obtenu une avance de presque 6 minutes. Mais, la formation Israel Cycling Academy a décidé de maintenir à distance ces fuyards, soutenue par la Bora Hansgrohe et Dimension Data.

Par la suite, Cima en a profité pour passer en tête de la seule difficulté du jour. Alors que Maestri sera le premier à passer sur le sprint intermédiaire.

Voyant l’écart tardé à diminuer, la Deceuninck Quick-Step s’est aussi placée à l’avant du peloton. Les trois hommes de tête avaient encore 2’30” à 20 kilomètres de l’arrivée.

Dans le dernier kilomètre, les trois coureurs de tête ont commencé à se regarder tandis que le peloton est emmené à vive allure.

Finalement, Damiano Cima (Nippo Vini Fantini) a remporté cette étape au nez et à la barbe des sprinteurs. La deuxième place est pour Pascal Ackermann (Bora Hansgrohe) devant Simone consonni (UAE Team Emirates).

Enfin, du côté des Français, Florian Sénéchal (Deceuninck Quick-Step) a pris la quatrième place et Arnaud Démare (Groupama FDJ) a terminé huitième. Malheureusement, le Picard perd son maillot cyclamen.

A propos de l'auteur

Grand fan de sport depuis de nombreuses années en passant par Franck Vandenbroucke, Michael Jordan, Roger Federer et Ayrton Senna.

Poster un commentaire

luctus massa ipsum felis pulvinar tempus leo. tristique Donec