Danger au SCO, le Nîmes Olympique arrache la victoire !

0

Ce week-end se disputait la première journée de ligue 1 Conforama. Le Nîmes Olympique, jeune promu, se déplaçait chez l’un des plus petits budgets du championnat, le SCO d’Angers. Auteurs d’un match pour le coup exceptionnel, les deux équipes se sont battues jusqu’au dernier moment. Battus au score 3-1 à l’heure de jeu, les crocos nîmois ont su renverser la partie.

 

Une première période stable

 

Les nîmois prennent très rapidement l’avantage au score, Sada Thioub, sur une passe de Teji Savanier, s’élance du milieu de terrain, élimine 4 joueurs angevins avant de trouver les filets dès la 4ème minute de jeu. Douche froide sur le terrain du stade Raymond Copa qui se fait dominer d’entrée de jeu. La réplique angevine se fera à la 33ème minute quand Pierrick Capelle trompera du plat du pied gauche un Paul Bernardoni impuissant, seul face à l’attaquant.

 

45’ – 75’, jusque-là, tout va bien pour le SCO.

 

Le début de la deuxième période est bien différent des 45 premières minutes, en effet, le rythme est plus intensif, le SCO plus agressif dans ses actions. D’ailleurs le numéro 10 du SCO, Angelo Fulgini, marquera 6 minutes après la reprise ! Un excellent plat du pied que le gardien adverse touchera malgré tout, avant de finir au fond des filets. Nous sommes à la 50ème minute quand Ismaël Traoré trouve le chemin du but mais malheureusement pour lui et son équipe, celui-ci sera refusé pour motif de hors-jeu par la VAR. Acceptant sa sentence, le défenseur ne lâche rien puisqu’il renouvelle l’opération dans la foulée ! Sur un corner de Flavien Tait, Traoré profite d’une erreur de marquage au second poteau pour placer une tête piquée.

 


 

Clément Depres, le doublé, enfin presque.

 

Bernard Blaquart décide de faire rentrer son numéro 9, Clément Depres, à la 75eme minute à la place d’un Mustapha Diallo transparent. Choix visiblement intelligent puisque l’attaquant marque quelques secondes plus tard et offre le but du 3-2, prenant de vitesse deux défenseurs angevins. La rencontre semble pliée pour le SCO, le latéral gauche nîmois Florian Miguel écope de son deuxième carton jaune et est expulsé tout naturellement. A 10 minutes du coup de sifflet final, Angelo Fulgini cède sa place à la jeune recrue Harisson Manzala, qui au grand regret de son coach, manquera l’immanquable ! Seul devant Bernardoni, balle du 4-2 au pied, Manzala loupele cadre et envoie son ballon dans les cieux. S’en suit un scénario improbable, sur une énième erreur de marquage, Renaud Ripart ramène son équipe, réduite à 10, au score grâce à une superbe passe de Sada Thioub ! Le banc angevin n’en revient pas d’un tel relâchement, il reste désormais 5 minutes au temps réglementaire aux hommes de Stéphane Moulin, désormais tenus en échec, pour reprendre l’avantage ! Malheureusement pour le SCO, entré sur le terrain depuis 10 minutes seulement, Clément Depres n’en a pas fini avec eux. En effet, l’attaquant nîmois trouvera encore les filets quelques minutes avant le coup de sifflet final de d’Antony Gautier. Son dernier but est finalement considéré comme un “Contre son camp” du défenseur angevin Romain Thomas.

 

Les Tops

 

Angelo Fulgini : Auteur d’un match plutôt réussi, Fulgini marquera son seul tir cadré. 8 duels remportés sur 14, 2 bons centres, il aura été un élément clé d’Angers.

Stéphane Bahoken : L’ancien strasbourgeois aura su prendre ses marques lors de son premier match de L1 avec Angers. 1 passe décisive, 2 dribbles sur 2 réussis, le technicien de 26 ans obtient une moyenne de 68% de passes réussies. Chapeau Baho.

Renaud Ripart : 1 but, 1 passe décisive, une moyenne de 70% de passes réussies, Renaud Ripart aura été déterminant pour le Nîmes Olympique lors de cette rencontre.

Sada Thioub : On notera son but incroyable, quelle aisance avec le ballon ! Auteur lui aussi d’une passe décisive et un ratio impressionnant de 96% de passes réussies, Sada Thioub est clairement notre homme du match !

Teji Savanier : 13 duels remportés sur 19, 2 ballons récupérés sur tacles, une passe décisive, le milieu nîmois a fait ce que l’on attendait de lui.

 

Les Flops

 

Ludovic Butelle : Si le gardien s’est retrouvé trop souvent seul face à l’attaque nîmoise, il faut reconnaître qu’il n’aura pas été sérieux. Ne fermant pas son angle sur le deuxième but angevin, ne cherchant pas à plonger sur le dernier, Butelle n’a pas séduit sur ses prestations.

Romain Thomas :  Le défenseur central du SCO a été transparent. Se faisant facilement déborder quasiment à chaque fois, Thomas n’était pas dans son match. Il détourne la frappe de Clément Depres dans ses propres filets en fin de match.

Florian Miguel : Ses 3 fautes auront eu raison de lui. Un couloir gauche trop libre d’accès, Miguel n’a pas été à la hauteur.

Mustapha Diallo : Avec 2 tirs non cadrés et 3 fautes au compteur, Diallo était comme perdu au milieu du terrain et n’était pas rassurant. Ses 60% de passes réussies sont pourtant prometteurs, affaire à suivre.

 

Avis mitigés :

 

Paul Bernardoni : Si Bernardoni sort trois ballons très importants, on notera tout de même quelques erreurs du portier nîmois. Faute de mains sur le deuxième but, ne se couche pas sur le troisième, il a beaucoup encore à prouver en ligue 1. Du mieux face à L’Olympique de Marseille ?

Denis Bouanga : La nouvelle recrue du Nîmes Olympique n’a pas forcément séduit ce soir-là. 9 passes réussies, 0 centre, 0 passe clé, 1 tentative de dribble réussie sur 2, Bouanga a pourtant montré de belles choses avec ses 3 tacles déterminants et ses 7 duels gagnés sur 12.

Vincent Manceau : Le défenseur droit angevin n’aura pas totalement assuré lors de son match. Malgré ses bons tacles et ses bons dégagements, l’avis reste mitigé sur ses prestations. Plutôt bon en termes de passes et de duels, il n’aura été cependant pas rassurant lors des contres-attaques nîmoises.

 

A lire aussi : Si vous avez manqué la première journée de Ligue 1.

Crédit photo : SCO Angers, Nîmes Olympique, So foot.

 



LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here