En équipe

L1 : Hommage à Romain Danzé, homme d’un seul club

Danzé : 18 saisons au SRFC, ton nom sera gravé pour l’éternité. Voilà ce que les supporters du Roazhon Park on pu lire sur le tifo géant déployé lors du dernier match de la saison, face à Lille (victoire 3-1). Un peu plus d’une semaine après la dernière journée de Ligue 1, un hommage était de mise pour un homme qui aura marqué notre championnat. Romain Danzé, qui met un terme à sa carrière à 32 ans, aura été l’homme d’un seul club. Formé ici, dans sa Bretagne natale, il rejoint les De Rossi, Ettori, Giggs, ou encore Totti au rang des joueurs ayant été fidèles à leur club formateur toute leur carrière.

Une dernière danze ?

Né à Douarnenez, formé un peu partout dans la Bretagne, il signe pro en 2006 à Rennes. Comparé à Olivier Sorlin par son entraîneur en réserve, il le remplace pour sa première titularisation Ligue 1. Tout au long de sa carrière, il naviguera entre le poste de défenseur et de milieu. Joueur très polyvalent, il devient capitaine du SRFC dès l’année 2012. poste autrefois occupé par Kader Mangane, ce dernier étant de plus en plus blessé, Romain Danzé hérite du brassard.

Passé outre les prêts et les rumeurs de transfert, Danzé est resté et restera pour longtemps encore une figure de proue des supporters Rouge & Noir. Très attachés à leur joueur, ils n’ont jamais hésité à le défendre, lors de périodes délicates ou lorsque leurs dirigeants voulaient s’en séparer.

Finaliste maudit

Romain Danzé, c’était aussi le symbole d’un club un peu maudit. Finaliste malheureux de la Coupe de France en 2009 et 2014, de la Coupe de la Ligue en 2013, il se blesse à l’aube de la saison 2018-2019. Ne disputant finalement aucun match, opéré en Octobre du genou droit, il vécu la finale de Coupe de France 2019 (opposant le SRFC à Paris) depuis les tribunes. Vous connaissez la suite, le SRFC l’emporte aux tirs aux buts, et seuls les joueurs ayant pris part à la compétition seront titrés. Donc … pas Romain Danzé. Pas grave, pour les supporters, cela ne compte pas de toute façon.

Capitaine emblématique, figure du SRFC, il aura marqué au fer rouge une génération entière de supporters. Pour beaucoup de jeunes, SRFC rime avec Danzé (pour les poètes également). En effet, les nouvelles générations de supporters auront grandi en voyant le numéro 29 Rennais évoluer, grandir, s’affirmer de plus en plus au sein de son club formateur.

Un dernier honneur au numéro 29

Annoncé il y a peu de temps par le Président du SRFC Olivier Létang, le numéro 29 (porté par Danzé durant sa carrière) sera retiré pour les saisons à venir de la liste des numéros disponibles. Si cette initiative est coutumière du fait au basket, elle l’est beaucoup moins dans la sphère footballistique. En tout cas, ce geste de classe marque surtout les très grands joueurs (Maradona, Pelé, Baresi, Maldini… et donc Danzé).

Auparavant, un énorme tifosi avait donc été déployé, lors du dernier match de la saison face à Lille. Ce même tifosi qui a été élu comme le plus beau de la saison, selon The Guardian. De quoi rendre fier tout un peuple de supporters Rennais.

Si sa fin de carrière peut paraître terne (blessures, présence sur le banc), à l’opposé du personnage, Danzé n’a pour autant jamais perdu son sourire, et sa volonté de revenir. Mais les blessures sont parfois plus fortes, et la santé de l’Homme passe avant tout. Si un poste devrait l’attendre très prochainement au sein de l’organigramme du SRFC, les supporters ne pourront qu’en être ravis. Pour vos 18 années, pour votre fidélité, votre passion, merci.



Sport en directMercato Football Ligue 1
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
risus. pulvinar tristique ipsum mi, dictum