Equipe de France

Dayot Upamecano (Équipe de France) : « Je suis fier de moi »

Convoqué pour la première fois par Didier Deschamps, Dayot Upamecano (21 ans) compte profiter de ce moment pour apprendre davantage. Le défenseur central explique qu’il ne se met pas la pression et qu’il continuera « à bosser » pour progresser.

C’est l’un des petits nouveaux en équipe de France. Dayotchanculle Upamecano, plus communément appelé Dayot Upamecano, est arrivé à Clairefontaine lundi. À 21 ans, il prend part pour la première fois dans le groupe de Didier Deschamps. Ses récentes solides prestations avec le RB Leipzig, notamment en Ligue des Champions contre l’Atletico Madrid, ne sont pas passé inaperçues aux yeux de Deschamps. Dayot Upamecano a su convaincre le sélectionneur et son staff. « L’équipe de France c’est un rêve pour moi. Le travail a été récompensé. Maintenant, je suis fier de moi », avait-il confié lors d’une interview pour la Fédération Français de Football (FFF).

«Garder les pieds sur terre, ne pas se mettre la pression»

Peu de temps après son arrivée au centre d’entraînement dans les Yvelines, le jeune défenseur s’est prêté au jeu des questions. Dayot Upamecano s’est livré sur son ascension. « Le secret de ma réussite, c’est de garder les pieds sur terre, de ne pas se mettre la pression et de continuer à travailler dur pour arriver au plus haut niveau possible », assure l’ancien Espoirs (15 sélections) tout timide devant la caméra.

La pression, c’est sûr, il ne l’a pas. Très à l’aise sur le terrain, fort de la tête et avec aucune crainte pour aller au combat, Dayot Upamecano a tout d’un futur grand défenseur central. Mais Didier Deschamps a relevé un point où son joueur devait progresser. « Le ballon n’est pas un problème pour lui, même s’il faut qu’il fasse attention à pas trop abuser par moment », souriait le sélectionneur après avoir annoncé sa liste jeudi dernier. « Il est jeune, il a encore une bonne marge de progression ».

Apprendre avec les grands

Dayot Upamecano est le plus jeune défenseur convoqué dans ce groupe. Mais pour lui, ce n’est pas un problème. Il souhaite en profiter pour apprendre davantage. « C’est encore mieux pour moi, pour ma progression, de travailler avec des joueurs comme Varane, Kimpembe et Lenglet qui ont de l’expérience, qui ont beaucoup de matches dans les jambes », explique le central de Leipzig. « Moi je suis là et je veux continuer à bosser. On verra ce que nous réserve l’avenir ».

Lors des deux prochaines rencontres de l’équipe de France, Dayot Upamecano pourra espérer gratter quelques minutes de jeu, notamment dans une défense à trois : une organisation que Didier Deschamps souhaite exploiter.

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire