Debrief de la 11ème journée de BPL

0
Ligue 1

Tout les sentiments y sont passés : la joie, le suspense, l’attente, l’envie, la hargne, l’amour et même la délivrance. Ce week-end a eu toutes les caractéristiques du championnat européen le plus fou : La Première League ! Un week-end marqué par la victoire de City face à Arsenal, le retour de Kanté et de Sadio Mané après leur longue blessure, la défaite de Mourinho à Stamford bridge et l’incroyable fin de match au Goodison Park ! Séance de rattrapage si vous avez tout loupé !

Les résultats

Huddersfield 1-0 West Brom (van La Parra R. 44’)

Tottenham 1-0 C.Palace (Son 64’)

Newcastle 0-1 Bournemouth (Cook.S 90+2’)

Southampton 0-1 Burnley (Vokes 81’)

Manchester City 3-1 Arsenal (de Bruyne 19’ , Aguero 50’ et Gabriel Jesus 74’ / Lacazette 65’)

Swansea 0-1 Brighton

(Murray 29’)

West Ham 1-4 Liverpool (Lanzini 55’ / Salah 21’ et 75’ , Matip 24’ et Chamberlain 56’)

Chelsea 1-0 Manchester United (Morata 55’)

Everton 3-2 Watford (Niasse 67’ , Calvert-Lewin 74’ et Baines 90+1’ / Richarlison 46’ et Kabasele 64’) Stoke City 2-2 Leicester (Shaqiri 39’ et Crouch 73’ / Iborra 33’ et Mahrez 60’)  

Nombre de buts : 24

 Les Tops :

La victoire d’Everton à Watford. J’en ai encore des frissons lorsque j’en parle. Les Toffees, 18ème du classement affrontaient la surprenante équipe de Watford au Goodison Park. Les Toffees étaient sur 5 défaites d’affilées toutes compétitions confondues tandis que les joueurs de Marco Silva étaient quand à eux 8ème. Un fossé séparait les deux équipes. Watford n’avait jamais gagné à Everton de toute son histoire. Une victoire pour Everton leur permettait de sortir de la zone rouge après la défaite de West Ham et de Swansea. Pour cela, Unsworth mettait en place un 4-2-3-1 avec Rooney en milieu gauche et Sigurdsson en numéro 10. Tom Davies et Beni Baningime, chacun âgés de 19 ans, démarraient en tant que titulaires. Du côté de Watford, Etienne Capoue est sur le banc, les deux recrues Gray et Richarlison sont alignées à la pointe de l’attaque sur un 4-4-2.

Une première mi-temps très moyenne du point de vue de l’intensité. La plus grosse action des 45 premières minutes est à mettre à l’actif des Toffees. A la 24ème minute de jeu, Rooney lance Leighton Baines sur un centre en retrait qui bute sur Gomes qui fait alors un super arrêt. La seconde mi-temps commence parfaitement pour les abeilles. Gray fait le show sur le côté droit et centre pour Richarlison qui réalise un contrôle magnifique lui permettant d’effacer le gardien des Toffees. 1-0 pour Watford et 2-0 à la 64ème minute avec Kabasele. On peut penser que le match est plié mais bien au contraire.

Niasse réduit le score à la 67ème et dans la foulée, Rooney laisse sa place à Calvert-Lewin à la 68ème minute qui égalise six minutes plus tard ! La blessure du gardien des abeilles à prit beaucoup de temps. 12 minutes de temps additionnelles est donnée logiquement par l’arbitre. On rentre dans le Money-time, moment choisi par Holebas pour commettre une énorme faute sur Lennon dans la surface. Carton jaune pour le grec et penalty logique. Baines prend ses responsabilités et le transforme, 3-2 !

Après avoir été mené 2-0, Everton retourne complètement la rencontre. Il reste 10 minutes dû à la blessure du gardien. 10 minutes c’est assez pour nous faire vibrer. À la 90+11, le gardien des Toffees fait une très mauvaise sortie. L’arbitre siffle : PENALTY pour Watford ! Le Goodison Park est éteint, on entend plus rien ! Tom Cleverley souffle un bon coup et s’élance… TOTALEMENT A GAUCHE ! Cleverley prend sa tête dans ses mains. L’arbitre siffle la fin du match, Everton sort de la zone rouge et se pointe à la 15ème place. Watford est maudit au Goodison Park et n’a jamais gagné de son histoire à Everton ! On dit que certaines victoires valent plus que d’autres, cette victoire est celle de la relance pour Everton.

Everton vs Watford 2017 (Daily Express)
Crédit photo : Daily Express

La victoire de Liverpool à West Ham.  Les Reds étaient 6ème avec 16 points tandis que West Ham émergeait à une triste 16ème place avec 9 points. L’hôpital des Reds est le plus complet de toute la Première League : Mané (incertain), Coutinho, Lallana, Clyne, Lovren, Bodgan, Ward et Wijnaldum. Mané et Gini Wijnaldum étaient dit absents mais c’est pourtant dans le 11 de Klopp qu’ils sont placés. Oxlade-Chamberlain est positionné en numéro 10 pour sa première titularisation en Première League tandis que Mané, Firmino et Salah sont de nouveau réunis. Chez les Hammers, Fonte, Zabaleta et Antonio sont blessés et remplacés par Kouyate, Ogbonna et Ayew.

Les Reds dominent le début du match sans pour autant se montrer dangereux. Ils concèdent un corner à la 20ème minute, récupération de Matip qui lance Mané. Très, très mais alors très rapide, le sénégalais accompagné par Salah lancent la contre-attaque. Le sénégalais est accompagné par Salah. Mané passe à l’Égyptien qui marque. Plus tard, à la 24ème minute, Matip reprend un corner et marque le but du 2 à 0. Tout va pour le mieux pour Liverpool qui mène 2 à 0 à la mi-temps.

Retour des vestiaires, Andrew Carroll, l’ancien Reds, rentre sur le terrain à la place de Fernandes. West Ham débute bien la seconde période et marque le but du 2-1 grâce à Lanzini. Réponse directe de Liverpool ou plutôt d’Oxlade Chamberlain qui marque le nouveau but du break. A la 75ème minute, nouvelle contre-attaque des Reds. Et pour changer, Salah prend le ballon, accélère, le donne à Mané qui le redonne à l’Égyptien  qui marque ensuite. 4-1 pour les Reds ! Klopp avait dit en conférence d’avant-match que Mané n’avait que 20 minutes dans les jambes. Il délivre deux passes décisives à Salah et quitte le terrain à la 77ème minute. Le match se termine sur ce résultat. Avec la défaite d’Arsenal, les Reds se placent à la 5ème position tandis que les Hammers sont les premiers relégables. Slaven Bilic vient d’être limogé.

Mane-Salah 2017 (Daily Star)
Crédit photo : Daily Star

La victoire de Manchester City face aux gunners. On ne pouvait pas passer à côté de ce nouveau record ! 15ème victoires d’affilées pour les Citizens qui battent le record de leur adversaire du jour : Arsenal. Wenger avait en effet gagné le championnat avec 14 victoires d’affilées. Une victoire historique qui propulsent les joueurs de Pep Guardiola à 8 points du 2ème, Manchester United. Une victoire avec un excellent de Bruyne et un David Silva a fait une nouvelle passe décisive. Bref, le club est premier du classement, le meilleur buteur est Aguero et le meilleur passeur de la Première League est David Silva. Rien ne peut les arrêter. Man City se déplacera à Leicester après la trêve où ce sera notamment le premier gros match pour Puel. A noter que Lacazette a marqué le seul but des Gunners alors qu’il avait pourtant débuté sur le banc.

Les Flops 

Swansea et Crystal Palace ne trouvent plus la solution ! Les joueurs de Hodgson ont très bien joué contre les Spurs en réussissant notamment à leur causer de nombreux problèmes. Lloris et Vorm blessés, c’est le 3ème gardien qui est titularisé et se révélera  tout simplement être l’homme du match en réalisant pas moins de 4 parades ultra-déterminantes. On peut aussi parler d’un manque de concrétisation chez les Eagles qui attendent avec impatience de retrouver leur numéro 9, Benteke, après la trêve. Palace reste dernier avec 4 points en 11 matchs et 22 buts encaissés. Les Spurs enchainent après le Real en Champions League et recollent United, le gros perdant de cette 11ème journée.

Swansea a montré deux visages : un visage pour chaque période. Lors de la première période, les Swans n’ont tenté qu’un seul tir, non cadré et en ont subit 5, dont le but de Murray. Je ne sais pas ce que Clement, le coach de Swansea à dit à ses joueurs à la mi-temps mais ils se sont métamorphosés. En effet, ils ont tenté 9 fois mais seulement 2 tirs cadrés. Brighton a totalement été absent lors de cette seconde période. Mais le manque de concrétisation a payé chère ! Brighton repart avec les 3 points tandis que les Swans restent sur 4 défaites d’affilées.

La défaite de United à Stamford Bridge. Les Mancuniens sont les grands perdants de cette 11ème journée. Ils sont d’abord perdants dans le jeux. En effet, United n’a jamais dominé le match et a quasiment défendu toute la rencontre. C’était pourtant une équipe très offensive qu’avait mis en place Mourinho en démarrant un 3-4-2-1 d’entrée. Mikhitaryan jouait numéro 10 et devait faire le lien avec les deux attaquants : Lukaku et Rashford. Chacun des attaquants a tiré une fois au but mais Courtois, très attentif, a repoussé leurs tentatives. C’étaient leurs deux seuls tirs cadrés de la rencontre.

Mourinho-Conté 2017 (L'Équipe)
Crédit photo : L’Équipe

Manchester est une équipe qui aime dominer, avoir le ballon, mais ce soir, c’est bien les Reds qui ont été privés du ballon. Heureusement d’ailleurs que Manchester avait un grand gardien sinon le résultat aurait pu être pire. L’équipe reste d’ailleurs la meilleure défense du championnat avec 5 buts encaissés en 11 matchs.

Les Blues ont été très surprenants. Surprenants dans la composition ! Conte à en effet écarté David Luiz du groupe pour des raisons tactiques et a aligné Kante et Bakayoko au milieu. Kante était dit absent, il a pourtant jouer 90 minutes ! Puis Chelsea a été surprenant dans son intensité. Les joueurs du manager italien ont pressé toute la rencontre, aidé par leur publique. Le but de Morata à la 55ème est totalement logique vu la physionomie du match. Ce résultat confirme les grandes difficultés des Red Devils l’extérieur contre les grosses écuries.

Enfin, United est perdant dans le résultat car Manchester City a gagné et compte désormais 8 points d’avance, tout comme Tottenham, victorieux également qui reste 3ème mais désormais à égalité avec MU. Enfin, Chelsea n’est plus qu’à un point des Reds Devils, tandis que Liverpool et Arsenal pointent à 4 longueurs.

Le classement :

Capture d_écran 2017-11-06 à 18.34.41
Source : Flash Résultats

Matthieu DARBAS (@BetmecH)

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here