Catch

Décès du président du CMLL Paco Alonso à l’âge de 66 ans

Hier soir, aux alentours de 20h00, heure française, nous avons appris la tragique nouvelle du décès de l’homme qui présidait le CMLL depuis plus de trente ans : Francisco Alonso Lutteroth, surnommé Paco Alonso. Il avait soixante-six ans.

Le Consejo Mundial de Lucha Libre a, depuis sa création il y a quatre-vingt-six ans connu seulement que trois hommes à sa tête : le fondateur Salvador Lutteroth, le fils Salvador Lutteroth Jr. qui n’était pas très intéressé à l’idée de gérer les affaires de son paternel, passa rapidement le flambeau à son neveu, Francisco.

Paco Alonso prit ses fonctions au début des années 1990, où quelques mois plus tard se déclenchera la guerre entre sa promotion et l’AAA, fondée par l’un des anciens créatifs de CMLL, Antonio Peña. Une guerre qui fut sans merci où chacune des promotions faisait tout leur possible pour nuire à l’autre. Une guerre remportée par Paco et le CMLL grâce à la mise en avant des jeunes mais surtout avec la rivalité El Hijo del Santo et Negro Casas, connu pour le heel-turn de Santo qui est encore aujourd’hui, l’un des moments les plus marquants de la lucha libre.

Connu pour son caractère bien trempé, Paco Alonso était réputé pour sa rancune envers Octagón et Konnan, bannis de CMLL pour avoir suivi Antonio Peña dans la création de l’AAA. Par ailleurs, Alonso avait refusé de rendre un hommage à son rival lorsque celui-ci est décédé en 2005 tellement sa rancune était toujours aussi forte.

Provoquant une grande émotion à travers le Mexique, le décès de Paco Alonso soulève la fatidique question : qui va remplacer Alonso ? Nombreux pensent que ce sera la fille de Paco, Sofia qui prendra les rênes de CMLL, elle qui possède déjà un poste au sein de la promotion. Cependant, quoique certains sont enclins à cette idée, d’autres y sont farouchement opposés. La discrimination de la femme étant bien plus importante au Mexique qu’en France, mais là n’est pas le sujet.

La ferveur pour le catch au Mexique est telle que le football au Brésil, c’est une religion. À titre d’anecdote, nous avons assisté hier soir à l’événement Luchamania III de l’APC à Nanterre où Ultimo Guerrero affrontait Aigle Blanc et Nitro, épaulé de Dick Rivière, faisait face aux équipes de Thiago Montero & Rick Salem et de MBM & Ultima Sombra. Lorsque le show toucha à sa fin, les lutteurs viennent habituellement saluer les fans mais les deux luchadors n’étaient pas présents. Soulevant ainsi une vague de questionnement, tout le monde fut dévasté quand nous avons appris le décès de Paco Alonso. Nous comprenons ainsi.

Un vent d’émotion a parcouru tout le pays de la lucha libre à l’annonce du décès de l’une de plus grandes figures. La rédaction adresse ses condoléances les plus sincères à la famille et aux amis de Paco Alonso, ainsi qu’à tous les hommes et femmes qui ont eu l’occasion de travailler avec lui. 

 

 

 

 



Sport en directMercato Football Ligue 1
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

To Top
Praesent eleifend mattis elementum nunc suscipit