Coupes Européennes

Des gros matchs, mais des ambitions pour les français !

Après Monaco et Paris en Ligue des Champions, focus sur nos représentants français en Ligue Europa ! Dans l’ordre des rencontres, nous commencerons par l’OM, qui reçoit les portugais de Guimaraes, pour continuer avec le match difficile qui attend les niçois face à la Lazio. Le dernier match français concerne l’OL qui se déplace sur le terrain d’Everton pour le choc de la soirée ! 

Ne pas se rendre les choses compliquées dans ce groupe abordable

La saison de l’OM (comme celle des 3 français de ce soir d’ailleurs) démarre en dents de scie. Début de saison encourageant, puis passage à vide, pour renouer ensuite avec la victoire par 3 fois, puis perdre à nouveau, regagner et nous voilà aujourd’hui. Un cruel manque de régularité en somme. Sauvant son match à Strasbourg ce weekend dans les dernières minutes de la rencontre, Marseille a évité de peu la déconvenue et aborde donc l’affrontement de ce soir face aux portugais assez sereinement. D’ailleurs, concernant ces derniers, ils n’y sont carrément pas cette saison, avec pour l’instant, une 9ème position en Liga NOS mai surtout, seulement 4 victoires en 13 matchs. Petit point à relever tout de même du côté de Guimaraes, ce match nul obtenu sur sa pelouse face au Red Bull Salzbourg lors de la 1ère journée de Ligue Europa, qui constitue l’unique point des portugais dans la compétition.

Sur le terrain, Rudi Garcia partirait sur un 4-3-3 avec Njie, Germain et Ocampos à l’avant. Derrière eux, Lopez devrait être à la pointe du triangle du milieu, dont la base serait formée par la paire Kamara-Gustavo. Abdennour et Rami formeront probablement la charnière centrale, tandis qu’Evra et Sarr seront sur les flancs défensifs. À noter que le groupe marseillais est au complet ce soir, permettant à Garcia d’avoir des ressources sur son banc (Payet, Mitroglou, Thauvin, Sanson notamment). Du côté des visiteurs, c’est l’inverse avec un groupe plutôt décimé puisque Jesus, Hurtado, Pedro, Silva et Vigario sont forfaits, ce qui obligera Martins à composer avec les forces en présence, probablement en 4-3-3.

Germain OM 2017

Malgré des performances encore trop irrégulières, l’OM se présente ce soir comme favori au Vélodrome, avec un avantage certain sur le papier. N’ayant pas grand chose à perdre, les portugais arriveront sur le terrain sans réelle obligation de résultat, leur permettant de jouer libérés. Il faudra donc de la part des olympiens, ne pas prendre de haut son adversaire du soir et rapidement se mettre à l’abri (on avait vu face à Konyaspor les difficultés marseillaises). Un autre résultat qu’une victoire serait une déception. Marseille peut et va gagner ce soir.

Nice-Lazio : le choc du groupe K ! 

Après deux journées de phase de groupe, les niçois pointent en tête de leur groupe avec un sans faute, juste devant la Lazio, comptabilisant deux victoires également. Très décevants en championnat avec une triste 14ème place, les Aiglons sortent deux défaites de rang face à Marseille et Montpellier. Mais cette saison, les hommes de Lucien Favre donnent l’impression d’enfiler un autre costume sur la scène européenne avec deux cartons face à Waregem (5-1) puis Arnheim (3-0).

Les deux blessés de longue date, Cyprien et Le Bihan sont toujours absents mais le reste du groupe est au complet. Mais après ces mauvais résultats en championnat, le coach suisse semble se porter vers un changement tactique en préférant un 3-5-1-1 au 4-4-2  souvent utilisé. Une assise défensive Marlon-Dante-Le Marchand est à prévoir. Au milieu, Mendy, Walter et Less-Melou devraient être au coeur du jeu tandis que les couloirs seraient occupés par Souquet et Jallet. Devant, Sneijder sera chargé de soutenir Balotelli. Une composition inhabituelle donc, à vocation plutôt défensive, mais qui permet d’être solide derrière et de se projeter rapidement vers l’avant.

Nice Sneijder Balotelli .jpg

De l’autre côté, c’est une équipe romaine en pleine forme qui débarque à l’Allianz Riviera. 11 matchs, 1 défaite, 1 nul et 9 victoires, dont 2 face à la Juve ! Des débuts impressionnants qui permettent à la Lazio de pointer en 4ème position de Série A, à seulement 4 points de l’intouchable Napoli. Ces débuts en fanfare sont en partie grâce à un homme : Ciro Immobile. 11 buts en 8 matchs de championnat et 2 buts en 2 matchs européens. Le petit italien n’est pas pressenti pour débuter ce soir mais pourrait bien entrer en jeu si les choses venaient à se corser pour ses coéquipiers. Quelques absents sont également à déplorer pour les visiteurs : Anderson et Basta sont forfaits alors que Lukaku (le jeune, pas Romelu), machette et Wallace sont incertains. Simone Inzaghi adopte généralement une défense à trois pour avoir un milieu plus dense, expliquant certainement le choix tactique de Favre. Le duo Nani-Caicedo devrait être aligné par l’entraineur italien dans un 3-5-2. Comme leur compère Immobile, De Vrij et Leiva partiront probablement remplaçants, l’objectif étant de les reposer.

C’est donc un match difficile qui attend les niçois chez eux ce soir face à une Lazio en pleine forme. Cependant Inzaghi semble vouloir faire un peu tourner son effectif, ce qui représente une opportunité pour les Aiglons. Balotelli et consort devront livrer un match de très bon niveau pour, au moins prendre un point à la fin de cette rencontre. C’est cette issue que voit WeSport.

S’imposer en Angleterre ?  Et pourquoi pas ? 

C’est peut-être ambitieux, mais les Toffes ne sont que l’ombre d’eux-même depuis deux mois et demi. 16ème au classement de la Premier League, un seul point pris en Ligue Europa face à Limassol (l’autre match avait débouché sur un cinglante défaite d’Everton à Bergame 3 buts à zéro). Voilà à quoi ressemble le début de saison des coéquipiers de Wayne Rooney. Si l’on ajoute à cela le désintérêt assez général des clubs anglais pour la « petite » Coupe d’Europe, on s’aperçoit que Lyon peut ramener quelque chose de ce déplacement, apparaissant comme compliqué de prime abord.

Les lyonnais justement, étaient entrés dans un cycle où la victoire leur échappait malgré l’ouverture du score systématique. Des faiblesses morales, physiques peut-être, qui, le week-end passé, ont tourné en leur faveur face à Monaco. En effet, le sauveur lyonnais cette saison, Nabil Fékir est venu clôturer sa superbe partition en inscrivant le but victorieux dans les arrêts de jeu (3-2). Cette victoire était cruciale pour les Gones et tombe à pic avant la rencontre de ce soir au Goodison Park.

Maolida Fékir OL 2017

Sur le rectangle, Barkley, Bolasie et Mori n’y seront pas, tout comme Coleman et McCarthy probablement. Un 4-4-2 devrait commencer, avec Klaassen et Calvert-Lewin en attaque, soutenus par un quatuor Mirralas-Rooney-Davies-Gueye. Martina, Keane, Williams et Baines composeront à priori l’arrière-garde.

Côté lyonnais, Genesio va normalement opter pour 4-2-3-1 sans Mariano Diaz ni Ferland Mendy. De ce fait, c’est le jeune Maolida qui est attendu en pointe et Marçal sur le côté gauche de la défense. Le solide duo Diakhaby-Marcelo protégera l’axe et pourra apporter sa taille sur les coups de pieds arrêtés. Rafaeal complète la ligne de quatre. Au milieu, normalement pas de Tousart, mais Ferri et le prometteur Ndombélé, qui apportera sa densité. Le joli trio Traoré-Fékir-Depay sera là pour transpercer la défense anglaise. 

Cruellement en besoin de points pour se rassurer dans cette Ligue Europa après deux matchs nuls finalement décevants, Lyon se déplace avec l’envie de bien faire, d’abord mathématiquement, mais aussi sportivement, pour relancer son moral et celui de ses supporters. Cependant, un nul serait déjà un bon résultat lors de ce déplacement dans lequel, les hommes de Ronald Koeman voudront bien figurer à domicile. On espère une victoire, mais un partage des points est en prévision dans ce choc du groupe E.

Martin COLNEY



Sport en directMercato Football Ligue 1
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

To Top
mattis Donec Praesent at sem, dolor sit mattis