Diadié Samessekou, la Nouvelle Vague malienne.

Ces inconnus qui vont secouer 2018 – #30 – Diadié Samessekou

Ils sont joueurs ou entraîneurs, et sont encore dans l’ombre des plus grands. Mais la rédac WeSport mise sur eux comme les futures révélations de l’année à venir, et plus encore. Alors, on parie ?

Si de nombreux pays africains connaissent un trou générationnel, d’autres comme le Mali connaissent une véritable expansion de talents. Les Aigles ont vu notamment éclore l’un des milieux de terrain les plus prometteurs de sa génération, Diadié Samessekou, aujourd’hui titulaire indiscutable chez le champion incontesté d’Autriche, le Red Bull Salzburg. Et figurant déjà dans les petits papiers des grands acteurs de la scène européenne.

 

Attention pépite

Il est étonnant de voir à quel point un destin peut vite basculer. Celui de Diadié Samessekou a tout de la belle histoire. Le Malien, repéré lors de la Coupe du Monde u20 de 2015 suite à un magnifique tournoi effectué aux côtés d’Adama Traoré (passé par la Masia) et autres Youssouf Koné, qui verront les Aigles terminer troisièmes, n’était pas programmé pour une explosion rapide, lui qui évoluait encore au pays, dans son club formateur du Real Bamako. Pourtant, les observateurs, friands de ce genre de compétitions, n’ont eu d’yeux que pour lui. Brillant face au Ghana en 8e (3-0 et buteur) et face à l’Allemagne en quarts où il inscrira le penalty fatidique envoyant son escouade en demi-finale, étincelant face au Sénégal lors du match pour la troisième place, Samessekou a tout du milieu de terrain moderne.

En témoigne son chef d’œuvre face au Sénégal, le natif de Bamako a marqué les esprits en exprimant ses qualités à plein régime. Les mêmes que l’on retrouvera du côté de Salzburg, qui emportera la mise quelques jours après le tournoi. Vulgairement qualifié de milieu de box-to-box, Samessekou est avant tout un régulateur de tempo, de ceux qui voient avant.

 

Un milieu moderne

Souvent utilisé dans un double pivot devant la défense, aux côtés d’un milieu de terrain moins expansif, le Malien peut ainsi à son aise aider aux sorties de balles courtes (sa principale responsabilité, qu’il maîtrise à merveille, notamment en Europa Ligue où il expose 90% de passes réussies). Ces relances, schémas préférentiels que ce soit sous Oscar Garcia puis sous Marco Rose, lui permettent de se projeter vers l’avant, profitant des couvertures à la perte de balle. Car si son jeu avec ballon est impressionnant, teinté de vista et aidé par une vision périphérique exceptionnelle, le numéro 8 impulse aussi très souvent le tempo lors du pressing à la perte du ballon, où son sens de l’anticipation et son volume de courses à haute intensité (il fait partie du top 5 des joueurs qui en effectuent le plus en Tipico Bundesliga) en font un récupérateur hors-pair. S’ajoute à cela sa capacité de projection lui permettant d’ajouter le surnombre en phase offensive, ainsi qu’une qualité de passe permettant de créer des déséquilibres dans les zones de finition (cf sa passe lumineuse lors du but inscrit face au Vitoria Guimaraes en phase de poule d’EL), Diadié Samessekou est un joueur complet, qui conserve cependant une marge de progression importante, à seulement 22 ans.

Un diamant brut que le club autrichien polit en silence, repoussant les assauts des curieux. Jusqu’au jour où…

 

Maxence DURAND

Sources :

 

https://www.uefa.com

http://www.footmali.com

http://www.footmercato.net/autre-championnat/a-la-decouverte-de-diadie-samassekou-grand-espoir-du-mali-et-du-red-bull-salzbourg_160869

www.googleimages.com

https://www.transfermarkt.fr/diadie-samassekou/profil/spieler/315604

 

A propos de l'auteur

Penseur éclairé sur la tectonique des plaques footballistiques. ADN Bielsista, esprit Sarriste et coeur jaune et bleu. Djoko for ever et n'oubliez pas que Klay Thompson est le vrai GOAT.

Poster un commentaire

commodo at elementum eget dapibus vel, et,