Ligue Europa

Diogo Dalot : Est-il le meilleur latéral du monde actuellement ?

Dalot

José Mourinho a un jour qualifié l'ancien gardien de Manchester United, Joel Pereira, qui joue aujourd'hui aux Pays-Bas avec le RKC Waalwijk, de “meilleur gardien portugais de la prochaine génération”. Il n'a pas toujours raison, mais le manager peut se permettre de sourire en voyant ce que Diogo Dalot fait à Old Trafford cette saison.

Mourinho était aux commandes lorsque Man United a payé le FC Porto 19 millions de livres pour signer Dalot en 2018 et, le jour de son arrivée, il a qualifié le jeune homme de 19 ans de “meilleur arrière latéral d'Europe dans sa catégorie d'âge.” Cela semblait une étiquette remarquable pour un joueur qui n'avait fait que sept apparitions en senior pour Porto. Il y a eu des moments au cours des quatre dernières années où l'évaluation de Mourinho a semblé bien loin de la réalité.

Dalot, un élément indispensable de T'en Hag

Mais près de trois mois après le début de la saison, Dalot est l'un des deux seuls joueurs – avec le gardien David de Gea – à avoir débuté chacun des 15 matches d'Erik ten Hag. En Premier League cette saison, aucun joueur de United n'a touché plus de ballon que Dalot (769), tandis que seuls Lisandro Martinez (500) et Bruno Fernandes (412) ont fait plus de passes réussies que ses 401.

Demandez aux supporters de United quels joueurs ont aidé Ten Hag à redresser la barre et ils parleront probablement de Martinez, Raphael Varane ou Christian Eriksen. Mais Dalot devrait également y figurer.

Il n'y a pas si longtemps, il a été prêté à Milan. L'entraîneur de l'époque, Ole Gunnar Solskjaer, qui a supervisé la signature de l'arrière droit Aaron Wan-Bissaka de Crystal Palace pour 50 millions de livres sterling, juste un an après l'arrivée de Dalot, a suggéré qu'il avait besoin de plus de temps de jeu qu'il ne pouvait en offrir à Old Trafford.

Dalot était tellement désireux de tirer le meilleur parti de son séjour en Italie qu'il lui arrivait de dormir sur le terrain d'entraînement pour avoir accès aux équipements de récupération. Les blessures ont été un problème dans le passé – il a été limité à seulement 11 apparitions au cours de sa deuxième saison en Angleterre – bien que la plupart des problèmes aient été mis sur le compte des douleurs de croissance. Mais il a travaillé dur pour rester aussi en forme que possible et n'a pas eu de blessure importante depuis plus de deux ans.

Solskjaer est resté en contact régulier avec Dalot pendant son séjour à Milan et lorsque le club de Serie A a essayé de le recruter définitivement à l'été 2021, son intérêt a été repoussé. Solskjaer a toujours été un admirateur de la capacité de Dalot en tant que latéral offensif, mais avait des doutes sur sa fiabilité défensive. Le Norvégien a remarqué une amélioration après son retour de San Siro, ce que Dalot attribue à l'influence du football italien.

“Si je suis un meilleur défenseur, je le dois au Milan”, a-t-il déclaré. “Le football italien est différent de la Premier League et j'ai dû m'adapter en seulement un an et jouer en Serie A m'a beaucoup aidé.”

Un début de saison remarquable 

Depuis le début de la saison, seul Casemiro (25) a effectué plus de tacles sous le maillot de United que Dalot (20) ; seuls Martinez (46) et Varane (39) ont effectué plus de dégagements que Dalot (21). Seul Fernandes (111) a gagné plus de duels que Dalot (91).

Ten Hag a profité du fait que Dalot soit plus sûr de ses fonctions défensives, mais il l'a également poussé à exploiter ses instincts offensifs naturels, ce qui lui a permis de supplanter Wan-Bissaka, qui peut être limité en attaque, dans le premier onze. Ten Hag a également demandé à Dalot de devenir un milieu central auxiliaire lors de différentes phases de jeu, ce qui lui permet de voir davantage le ballon.

“Il aime les défenseurs latéraux offensifs”, a déclaré Dalot à propos de l'ancien entraîneur de l'Ajax. “Il aime les latéraux proactifs, donc nous devons toujours penser un peu en avant de ce que le jeu demande, ne pas être comme en train de sentir le jeu quand le ballon est dans l'autre camp.”

Dalot s'est assuré d'être prêt à impressionner Ten Hag pendant la pré-saison en profitant de ses vacances d'été au Portugal pour travailler avec un entraîneur personnel, un physio et un nutritionniste. Une grande partie du travail a porté sur l'amélioration de son agilité et de sa vitesse et, jusqu'à présent, cela a porté ses fruits : Dalot a réalisé le troisième sprint le plus rapide de la Premier League cette saison, derrière Darwin Nunez et Gabriel Martinelli.

En 2018, Mourinho était sûr que United avait trouvé une perle rare en signant Dalot. Après un seul match, il évoquait le fait que le club avait trouvé un arrière droit pour “les 10 prochaines années”, ajoutant : “Il possède tous les attributs dont un arrière latéral a besoin ; le physique, l'intelligence tactique et la qualité technique, combinés à la mentalité de l'académie de Porto qui prépare les joueurs à la maturité dont ils ont besoin au niveau professionnel.”

Il a fallu du temps à Dalot pour atteindre les sommets qu'on lui prédisait lorsqu'il était adolescent mais, à 23 ans, Ten Hag en récolte les fruits. Il en va de même pour le Portugal, qui a battu la République tchèque 4-0 lors de la dernière pause internationale grâce, en partie, aux deux premiers buts internationaux de Dalot.

Après avoir consolidé sa place de premier arrière droit de United, il est prêt à partir à la Coupe du monde le mois prochain pour tenter d'obtenir une place dans l'équipe de Fernando Santos aux côtés de ses coéquipiers Cristiano Ronaldo et Fernandes. Quelque part, Mourinho le regardera, sans doute en se disant qu'il avait raison depuis le début.


Dernières publications

En haut