Distance, précision et régularité : les records au poste de kicker

0
Kicker
(Crédits : Getty Images)

Après vous avoir expliqué comment a évolué le poste de kicker au cours de l’histoire en NFL, zoom sur les records spécifiques à ce poste. Matchs joués, série parfaite ou malchance incroyable, certains sont impressionnants et semblent imbattables. On vous en présente dix à travers l’histoire de la ligue américaine.

Le plus long field goal

64 yds, Matt Prater (08/12/2013)

Une des jambes les plus puissantes de l’histoire. Alors chez les Broncos de Denver, Matt Prater va réaliser le plus long kick de l’histoire lors d’une rencontre face aux Titans du Tennessee. Juste avant la mi-temps, Denver est mené de quatre points (21-17) et se retrouve placé pour un field goal de 64 yds avec trois secondes au chrono. Prater, déjà réputé pour la puissance de son pied, tente le tout pour le temps et tente sa chance… avec de la réussite ! Ce boulet de canon ramènera son équipe à un point avant qu’elle n’écrase son adversaire lors de la deuxième mi-temps.

Le plus de field goals inscrits sur un match

8, Rob Bironas (21/10/2007)

Au cours d’un duel de division AFC Sud opposant les Tennessee Titans aux Houston Texans, Rob Bironas va porter sa franchise sur ses épaules. Ultra précis, il va inscrire 16 des 22 points des Titans en première mi-temps sans rater la moindre tentative (5/5 FGs, 1/1 XP). Son équipe va craquer en seconde période, mais Bironas continuera son récital en inscrivant deux nouveaux field goals. Son dernier kick sera le plus important car il permettra à sa franchise de l’emporter sur le fil grâce à un coup de pied de 29 yds de leur messie du soir. Bironas aura inscrit huit field goals et deux extra-points sans manquer la moindre tentative, renforçant encore un peu plus sa performance du soir.

Le plus de field goals inscrits sur une saison

44, David Akers (2011)

Kicker emblématique des Eagles de Philadelphia au début du millénaire, David Akers va cependant écrire cette ligne d’histoire de l’autre côté du pays. Recruté par les San Francisco 49ers à l’orée de la saison 2011, il va briser plusieurs records de franchise en relation avec le nombre de points inscrits par un joueur. Très utilisé, il va devenir le seul joueur à réussir plus de 40 kicks sur une saison en surpassant la marque de Neil Rackers. Au final, il inscrira 44 des 52 field goals qu’il tentera et inscrira 166 points, là aussi un record pour un joueur sur sa position.

Le plus de field goals manqués sur une saison

26, Paul Hornung (1964)

Véritable star en NFL chez les Green Bay Packers dans les années 60, Paul Hornung était plus connu pour son rôle de running-back que pour celui de kicker. Néanmoins, il était tout de même chargé de frapper les field goals de son équipe, pour le meilleur et pour le pire. Le pire survint par exemple lors de la saison 1964. Cette année-là, Hornung va manquer vingt-six tentatives au pied, un record qu’il sera difficile de battre aujourd’hui. En effet, un kicker qui manque autant de tentatives serait rapidement évincé de son équipe aujourd’hui et n’aurait jamais le temps d’atteindre cette marque. Pour sa part, Paul Hornung a effectué ce record à une époque où le poste n’était que très peu développé et son rôle de running-back lui empêchait toute chance d’être renvoyé.

Le plus de field goals inscrits consécutivement (saison régulière et playoffs)

46, Gary Anderson (15/12/1997 – 17/01/1999)

Premier sud-africain à évoluer en NFL, Gary Anderson va réaliser la plus longue série de field goals inscrits en NFL. Alors chez les San Francisco 49ers, il ne va pas rater le moindre kick lors des deux derniers matchs de la saison puis lors des deux matchs de playoffs disputés par la franchise. Agent-libre à l’issu de la saison, il signe chez les Minnesota Vikings et va réaliser une saison parfaite. 35/35 FGs, 59/59 XP, du jamais vu en NFL ! Sa série va se poursuivre jusqu’à la finale de conférence NFC, mais Gary Anderson va alors manquer une tentative cruciale qui coûtera en partie le match et une place au Super Bowl XXXIII aux Vikings. Une magnifique saison et une magnifique série conclues par une fin tragique.

Le plus de field goals inscrits consécutivement de 50+ yds (saison régulière et playoffs)

14, Matt Prater (2015-2017)

Mis à la porte par les Broncos en 2014 suite à une suspension, Matt Prater rebondit immédiatement chez les Detroit Lions. Toujours aussi bon dans le Michigan, il va continuer à faire parler la puissance de sa jambe. Détenteur du plus long field goal de l’histoire de la franchise depuis l’été dernier (61 yds), il réalisa auparavant deux records avec la franchise. Entre 2015 et 2017, il réussit 14 field goals consécutifs à plus de 50 yds, une distance généralement difficile à atteindre pour les kickers. Mieux, il réussira dans le même temps sept field goals consécutifs à plus de 55 yds, là où un kicker lambda a du mal à en réussir plusieurs dans la même saison. Toujours plus loin, toujours plus fort !

Le meilleur pourcentage de conversion sur field goal en une saison (min.20 tentatives)

100 %, Gary Anderson [35/35] (1998), Mike Vanderjagt [37/37] (2003)

Sujet à la pression, le kicker a généralement du mal à ne pas rater le moindre field goal sur une saison entière. Néanmoins, cette performance a été réalisée à deux reprises. Le premier à l’avoir fait, c’est Gary Anderson avec les Minnesota Vikings lors de la saison 1998. Comme indiqué plus haut, cette performance eut lieu au cours de sa série de 46 field goals consécutifs, et se termina par un échec en playoffs lors du NFC Championship Game.

L’autre joueur à l’avoir fait, c’est Mike Vanderjagt avec les Colts d’Indianapolis en 2003. Passé par la Canadian Football League et l’Arena Football League avant la NFL, il s’imposera vite comme le titulaire à Indy. 2003 marque le point d’orgue de sa carrière avec ses 37 tentatives réussies sans le moindre échec et lui offriront sa seule sélection au Pro Bowl et dans la première équipe All-Pro. Ce record s’inscrivit dans une série de 42 field goals consécutifs réussis, la deuxième plus longue de l’histoire derrière celle de Gary Anderson.

Le pire pourcentage de conversion sur field goal en une saison (min.10 tentatives)

6.67 % [1/15], Bob Timberlake (1965)

Si certains records sont glorieux, d’autres sont plus déshonorants pour ceux qui les possèdent. C’est le cas de ce triste record détenu par Bob Timberlake, joueur des New York Giants en 1965. Recruté par la franchise pour se battre pour le poste de quarteback laissé vacant par la retraite de Y.A Tittle, il sera finalement cantonné à un rôle de spécialiste du kick. S’il réussit sa première tentative de la saison, il ratera les quatorze suivantes. L’année suivante il ne réussira pas à conserver sa place dans l’effectif et quittera la NFL sans jamais parvenir à y retourner.

À sa décharge, Timberlake ne manquera qu’une seule tentative sur extra-point, montrant qu’il était capable d’être régulier à courte distance. Il a également réussit à transformer une tentative contrairement à Boris Shlapak qui manquera ses huit tentatives sous le maillot des Baltimore Colts en 1972.

Le plus d’extra-points inscrits consécutivement (saison régulière et playoffs)

523, Stephen Gostkowski (2006-2016)

Si le field goal est le domaine le plus mis en avant pour un kicker, il ne faut pas oublier qu’il est également mobilisé pour la transformation des extra-points. Si cet exercice n’est pas le plus compliqué, il est impératif pour le kicker de le réussir pour ne pas pénaliser son équipe. Ainsi, un joueur comme Stephen Gostkowski s’est illustré par sa régularité. Drafté au 4e tour en 2006, il va lancer une longue série de réussite à partir du 31 Décembre de cette même année. Pendant un peu plus de neuf ans, il ne va pas manquer le moindre extra-point. La performance est d’autant plus notable qu’il a inscrit la bagatelle de 523 XP durant cette période et n’a pas flanché dans les matchs importants.

Le meilleur pourcentage de conversions sur extra-points (min.200 tentatives)

99.8 % [432/433], Rian Lindell (2000-2013)

Si Stephen Gostkowski a inscrit 523 extra-points consécutifs, il a manqué plusieurs tentatives au cours de sa carrière. De son côté, Rian Lindell a presque été parfait dans l’exercice au cours de sa carrière. Passé par Seattle, Tampa Bay et surtout Buffalo, il ne va manquer qu’une seule tentative sur conversion dans sa carrière, le 7 Novembre 2010 dans une défaite face aux Bears au Roger Centre de Toronto. De fait, on pourrait dire que Lindell n’a pas manqué le moindre extra-point en carrière sur le sol américain.

Pour plus de records en lien avec le poste de kicker, vous pouvez cliquer ici.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here