Domino’s Ligue 2 : c’est l’heure de la reprise !

Après deux long mois d’attente, la pizza du vendredi soir est de retour ! Qui succédera à Reims et Nîmes pour retrouver l’Elite ? Qui aura sa place dans la charrette comme Bourg-en-Bresse, Quevilly-Rouen et Tours la saison dernière ? Début de réponse dès ce soir, avec la première journée de championnat.

Huit rencontres à 20h00, avec déjà quelques belles affiches : oui, le football français, le vrai, reprend ses droits. Retrouvez le preview des huits premiers matchs.

Ajaccio / Troyes

D’un côté, une équipe qui a frôlé la Ligue 1 en s’inclinant en barrages, de l’autre, une formation qui en descend. On ne pouvait pas demander mieux pour débuter cette saison, entre une équipe revancharde et une autre qui doit digérer une nouvelle descente. L’ACA évoluera à huis-clos, suite aux incidents survenus lors des playoffs contre Le Havre, et n’aura pas son groupe au complet (suspensions, blessures, joueurs non qualifiés). Du côté des Troyens, l’heure est à la reconstruction avec un nouvel entraîneur, Rui Almeida, ainsi que le départ de plusieurs cadres (Christophe Hérelle, Samuel Grandsir, Karim Azamoum). Reste que le recrutement des Aubois est plutôt intéressant, avec notamment Alexandre Letellier (Angers) et Yoann Touzghar (Sochaux), on peut s’attendre à un match disputé.

Clermont / Châteauroux

Les Auvergnats restent sur une très belle saison 2017-2018 ponctuée par une sixième place à deux points des barrages, nul doute que l’objectif sera de faire aussi bien cette année. Les Clermontois ont néanmoins perdus plusieurs cadres, notamment le gardien Paul Bernardoni (prêté par Bordeaux à Nîmes), ainsi que Thomas Fontaine (Reims) et Ludovic Ajorque (Strasbourg). Les recrues devront vite s’adapter pour que l’équipe soit immédiatement compétitive. D’autant qu’en face, Châteauroux sera un adversaire coriace. Equipe surprise l’an dernier, la Berrichonne avait été à la lutte pour les barrages avant de s’écrouler en toute fin de saison. Les Castelroussins repartent cette fois avec un groupe plus expérimenté, ainsi que quelques jeunes pousses, dont la pépite de seize ans Haissem Hassan, qui sera particulièrement surveillé après avoir signé son contrat professionnel.


Gazélec Ajaccio / Paris FC

A l’issue d’une saison compliquée terminée à la seizième place, le Gazélec a mis le paquet durant l’intersaison en recrutant neuf joueurs. Julian Palmieri, Jean-Baptiste Pierazzi (pour rajouter une touche corse), Jérémy Blayac (ex-Strasbourg) ou encore Jimmy Roye (ex-Niort), les Ajacciens ont misé sur l’expérience afin d’assurer le maintien au plus vite. Ils feront face à l’autre surprise de la saison dernière : le Paris FC. Promus lors du dernier exercice, les Parisiens sont également passés tout près des barrages. Ils seront coachés par Mécha Bazdarevic cette année, après le départ de Fabien Mercadal à Caen. Nouveau coach, effectif remanié avec les départs de Malik Tchokounté (Caen) ou encore Ousmane Sidibé (Béziers), le PFC va vite devoir s’adapter, pour faire au moins aussi bien que la saison passée.

Grenoble / Sochaux

Après sept ans d’absence, Grenoble est de retour en Ligue 2. Les Isérois ont arraché leur accession en barrages contre Bourg-en-Bresse, et seront encore dans l’euphorie de la montée. Avec Philippe Hinschberger, les Grenoblois ont trouvé un entraîneur très expérimenté, qui pourrait leur permettre de bien figurer cette saison. Face à Grenoble se présente le FC Sochaux, tout juste passé sous la houlette des Espagnols du groupe Baskonia Alaves. Les Sochaliens ont vu leur effectif complètement chamboulé au mercato, avec dix-neuf départs pour quatorze arrivées (!). L’équipe sera donc en pleine reconstruction, mais a déjà démontré sa compétitivité lors de la préparation (quatre victoires, un nul, une défaite).

Nancy / Béziers

Auteurs d’une saison 2017-2018 très compliquée, avec une dix-septième place à seulement deux points des barrages, les Nancéiens veulent repartir sur de bonnes bases. Avec un recrutement ambitieux, notamment Pape Sané (ex-Caen), Ernest Seka (ex-Strasbourg), Sega Coulibaly (ex-Rennes) ou encore Danilson Da Cruz (ex-Reims), Nancy a su bien se renforcer pour aborder au mieux la nouvelle saison. Il faudra confirmer dès le début du championnat contre Béziers, tout juste promu en Ligue 2. Les Bitérrois viseront bien évidemment le maintien, pour leur toute première saison dans l’antichambre de la Ligue 1. L’effectif a peu changé, mis à part le départ d’Ousmane Kanté au Paris FC, remplacé par l’ancien bastiais Mehdi Mostefa,qui apportera toute son expérience.

Orléans / Lens

Douzième l’an dernier, l’US Orléans a réalisé une saison correcte. L’objectif sera de faire aussi bien cette année, malgré les transferts de plusieurs cadres dont Yannick Gomis (Lens), meilleur buteur et passeur de l’USO sur l’exercice précédent, Ferris N’Goma (Brest) et Dennis-Will Poha (Rennes). Les Orléanais recevront Lens pour cette première journée, une équipe en quête de rédemption. Quatorzième l’an dernier, sept défaites pour commencer la saison, le RCL se doit de faire mieux. Avec un effectif remanié (seize départs, huit arrivées), emmené par le très expérimenté Philippe Montanier, Lens visera le haut de tableau. Pour y parvenir, les Nordistes ont réalisé quelques bons coups au mercato en recrutant Jean-Louis Leca (ex-AC Ajaccio), et surtout Thierry Ambrose, attaquant prêté par Manchester City. Reste maintenant à bien débuter le championnat ce vendredi.


Red Star / Niort

Un an après l’avoir quittée, le Red Star retrouve la Ligue 2. Mais l’Etoile Rouge ne pourra pas évoluer dans son stade Bauer, jugé non conforme, et sera une nouvelle fois délocalisée à Beauvais. Pas idéal pour jouer le maintien devant son public. Concernant l’effectif, les Franciliens pourront compter sur des renforts de qualité – Nicolas Douchez (ex-Lens), Moussa Sao (ex-Sochaux) et Grégory Berthier (ex-Reims) – pour essayer de décrocher le maintien. De leur côté, les Niortais se présenteront avec un nouvel entraîneur, Patrice Lair. En quête d’un nouveau challenge, l’ancien coach des Féminines de l’OL et du PSG a clairement affiché l’ambition de terminer dans les dix premiers. Il devra néanmoins se passer de nombreux joueurs pour ce match, avec pas moins de quatre joueurs blessés, dont Jonathan Brison, l’un des cadres de l’effectif.

Valenciennes / Auxerre

En difficulté depuis quatre saisons après le quasi dépôt de bilan en 2014, Valenciennes peine à vraiment s’imposer en Ligue 2. Après une grosse préparation, les Nordistes voudront bien commencer ce championnat, même si leur effectif n’est pas encore complet, selon le coach Réginald Ray. En face, l’AJ Auxerre se présente avec beaucoup d’ambition pour cette saison. L’équipe n’a pas trop bougé, mis à part quelques renforts intéressants comme François Bellugou (ex-Troyes), Yanis Merdji (ex-Bourg-en-Bresse) et Hamza Sakhi (Auxerre). Après avoir frôlé la descente en 2017, l’AJA se doit de bien figurer cette année, et cela passera par une bonne performance dès la première journée.

A suivre également Lorient / Le Havre samedi à 15h00, ainsi que Brest / Metz lundi à 20h45.



Poster un commentaire

sed felis ante. suscipit amet, dolor. et, adipiscing dictum pulvinar sit