Domino’s Ligue 2 : Récap’ de la J33 à la J35

Après trois matchs disputés en une semaine, la cuvée 2018-2019 de Domino’s Ligue 2 est toute proche de nous dévoiler son dénouement. Entre la 33ème et la 35ème journée, la situation a évolué, que ce soit en haut ou en bas de tableau. La promotion de Metz en Ligue 1, qui devrait être rapidement suivie par celle de Brest, la folle série de l’ESTAC pour accrocher les playoffs, le retour de Nancy et la relégation quasi-certaine à venir pour le Red Star, bref le sprint final est toujours aussi passionnant à suivre. Retrouvez notre récapitulatif ci-dessous.

Metz officiellement promu en Ligue 1

Il aura fallu attendre la 35ème journée pour l’officialiser (non pas qu’on en doutait), mais l’essentiel est acquis : Metz est de retour en Ligue 1 ! Un an après avoir quitté l’Elite, les Messins ont repris l’ascenseur au terme d’une très belle saison complètement maîtrisée. Les Lorrains ont tout de même bataillé vendredi dernier pour s’adjuger leur 22ème succès en 35 journées, en ne s’imposant que dans le temps additionnel à Beauvais face au Red Star (1-2). Il ne reste maintenant qu’à décrocher le titre de champion de Ligue 2, qui serait une juste récompense tant les Grenats ont survolé ce championnat.

Brest à une victoire de la montée

Les échecs des deux saisons précédentes ont servis de leçon à Brest, qui n’est plus qu’à une victoire de la montée. Le passage à vide du mois de mars n’aura pas eu de conséquences, puisque les Bretons viennent d’enchaîner une cinquième victoire consécutive samedi dernier face à Lens (2-0). Alors que leurs poursuivants pensaient pouvoir recoller le mois dernier, les Brestois ont mis un coup de collier salutaire, emmené par un Gaëtan Charbonnier en feu (25 réalisations, meilleur buteur de Ligue 2). Si mathématiquement les hommes de Jean-Marc Furlan ne sont pas encore assurés de monter, on les voit mal craquer, surtout que le club a l’occasion de revenir au plus haut niveau après six ans d’absence.

L’ESTAC s’invite en playoffs à la faveur d’une incroyable série

Dixième de Ligue 2 à la trêve avec 29 points (à seulement trois longueurs de la cinquième place certes), l’ESTAC n’aurait jamais imaginé se retrouver sur le podium à trois journées du terme, avec 64 points (!) au compteur. Un seul revers en 2019 (contre le Paris FC 0-1), une incroyable série – toujours en cours – de onze matchs sans défaite dont neuf victoires, Troyes a appuyé sur l’accélérateur en cette deuxième partie de saison, en particulier lors du sprint final. Avec six succès de rangs, dont celui obtenu difficilement à Orléans vendredi dernier (0-1), les Troyens se sont invités en playoffs, et occupent actuellement la troisième place. Entre le changement de système tactique, l’efficacité offensive redoutable et une défense retrouvée plus solide que jamais, les Aubois ont mis les ingrédients nécessaires pour s’offrir un mois de mai excitant. Si l’ESTAC n’était pas passée au travers de son mois d’août, elle serait même à la lutte pour une montée directe… Il y a deux ans Troyes avait obtenu son ticket pour la Ligue 1 en barrages, reste à savoir si l’équipe peut refaire le même coup cette année, avec d’abord un voire deux matchs de playoffs à disputer auparavant.

Lorient, Paris et Lens en perte de vitesse

Longtemps pressentis pour s’adjuger les trois places qualificatives pour les playoffs, Lorient, le Paris FC et Lens ont connu une baisse de régime en avril. Les résultats respectifs de ces prétendants sur les trois dernières journées sont d’ailleurs révélateurs, avec seulement deux victoires cumulées. Malgré un gros revers à domicile contre Troyes (0-3) lors de la J33, Lorient a limité la casse en allant chercher trois points à Lens (0-1), mais a dû ensuite se contenter d’un nul au Moustoir contre Auxerre (2-2). Pour Lens, le succès ramené de Grenoble il y a deux semaines (0-2) n’aura pas permis de relancer la machine, puisque les Sang et Or ont craqué face à Lorient et à Brest (2-0). Enfin, le Paris FC n’a pris que deux points en trois matchs, dont un 0-0 à Charléty contre Valenciennes, adversaire pourtant dans ses cordes. Des résultats problématiques pour ces trois formations, qui ont vu Troyes leur passer devant et donc potentiellement retirer un spot de playoffs. A l’heure actuelle, les Lorientais ont un avantage avec 58 points au compteur (à six points de l’ESTAC), mais les Parisiens (56 points) et Lensois (54 points) voudront sûrement effacer leurs dernières déroutes et ne lâcheront pas prise.

Le Havre toujours en embuscade

Au soir de la 32ème journée, Le Havre point à sept points de la cinquième place. Alors que l’on s’apprête à disputer le 36ème opus de la saison, les Havrais ont réduit leur retard à seulement trois longueurs, à la faveur d’une série de huit matchs sans défaite (quatre victoires, quatre nuls). La défaite à Châteauroux vendredi dernier a sonné comme un coup d’arrêt pour les Normands, qui venaient de s’imposer à Auxerre (0-1), quelques jours après leur succès probant contre le Paris FC (2-1). Les hommes d’Oswald Tanchot ne vont certainement pas abdiquer, surtout qu’il reste encore neuf points en jeu. Quatrième l’an passé, le HAC est toujours en embuscade pour les playoffs, et le hasard du calendrier fait que l’on pourrait peut-être assister à une sorte de finale contre Lorient lors de la dernière journée. L’espoir est permis pour Le Havre, encore faudra-t-il bien négocier la réception du Gazélec ce soir, et le déplacement au Hainaut la semaine prochaine.

Orléans a dit adieu aux playoffs

Juste avant l’enchaînement de trois matchs en une semaine, Orléans s’était repositionné à trois points des playoffs. Seulement cette série de rencontres aura sonné le glas des ambitions orléanaises, puisque l’équipe a craqué. Tout d’abord à Brest, avec une défaite 3-1, puis à Nancy (défaite 1-0), et enfin contre Troyes vendredi dernier. L’USO s’est en effet inclinée 0-1 face aux Aubois, après avoir pourtant dominé son adversaire de la tête et des épaules en première mi-temps. Trop d’occasions manquées, un but troyen en contre, et les espoirs d’Orléans se sont envolés. Si mathématiquement parlant tout n’est pas forcément terminé (cinq points de retard sur le cinquième), le club du Loiret n’a plus son destin entre ses mains, même s’il termine avec trois victoires.

Nancy presque tiré d’affaire

Nancy tout proche du maintien, c’est un pari que personne n’aurait osé prendre, surtout après le début de saison catastrophique (sept défaites lors des sept premières journées). Et pourtant force est de constater que l’ASNL en est tout proche, ce qui est en grande partie dû au retour d’Alain Perrin sur le banc. Les Nancéiens sont désormais à 39 points, avec certes trois points d’avance seulement sur le barragiste, mais avec une dynamique très positive. Les Lorrains viennent en effet d’enchaîner deux succès d’affilée (1-0 contre Orléans, 0-1 à l’AC Ajaccio), le tout après avoir ramené un nul de Beauvais (1-1) face au Red Star, un concurrent direct. Il ne manque donc plus que quelques petits points à Nancy pour s’assurer définitivement un maintien en mai.

L’AC Ajaccio barragiste mais en chute libre

Le 22 février, Ajaccio s’imposait 2-1 contre Auxerre. Depuis, l’ACA n’a plus connu une seule victoire, et reste sur une série neufs matchs sans victoires, dont six défaites. Le nul de la 33ème journée à Clermont (0-0) semblait avoir interrompu temporairement l’hémorragie, mais les Acéistes ont craqué contre Brest (0-2) et à Nancy (1-0) par la suite. Conséquence, le club corse est à présent barragiste, et a la pression pour les trois dernières journées, même si Béziers est distancé à cinq longueurs derrière. La réception d’Orléans ce soir revêt donc une importance capitale, face à une formation qui doit absolument gagner. Quand on pense qu’il y a un an l’AC Ajaccio occupait la troisième place et avait disputé les playoffs…

Béziers distancé, le Red Star quasi condamné

Autres équipes en difficulté, Béziers et le Red Star sont tout proche de retrouver le National 1, un an après l’avoir quitté. Forts de leurs incroyable succès obtenu à Valenciennes (5-6) il y a quinze jours, les Bitérrois pensaient avoir repris espoir, mais le nul contre Clermont (1-1) et la lourde défaite à Grenoble (4-2) ont réduit drastiquement leurs chances d’obtenir ne serait-ce qu’un barrage. Relégué à cinq points d’Ajaccio, l’Avenir Sportif n’a quasi plus le choix : un sans-faute, malgré des gros matchs (réception de Brest et Nancy, déplacement à Orléans), sans aucune garantie que cela suffise. Pour le Red Star, la situation est désespérée, en particulier à l’issue des trois derniers rencontres. Les Audoniens recevaient Nancy et ont concédé le nul (1-1), ils se sont ensuite déplacés à Troyes et sont revenus bredouilles (2-0), et ont enfin été à Sochaux pour s’incliner à nouveau (2-1). Deux revers face à des concurrents directs, neuf points de retard sur le barragiste, il faut d’ores et déjà se projeter sur une reconstruction la saison prochaine. Cette 36ème journée pourrait donc officialiser la descente des deux promus de l’été dernier.

Valenciennes / Béziers : le match de l’année

Si Béziers descend à l’issue de ce championnat, nous garderons tout de même dans nos esprits que cette équipe a fait partie d’une rencontre historique à Valenciennes lors de la 33ème journée, qui s’est soldée sur le score de 5-6. Un match hallucinant, avec un scénario incroyable. 1-0 pour Valenciennes, 1-2 pour Béziers, 3-2 pour Valenciennes, 3-3, 5-3 pour Valenciennes jusqu’à la 79ème, puis 5-6 pour Béziers à la 90ème. Un doublé de Florian Raspentino côté VA, un triplé d’ Aboubakary Kanté côté Bitérrois, certes les défenses étaient aux abonnés absents, mais le spectacle proposé a ravi les spectateurs, même si les supporters valenciennois ont subi une désillusion à domicile. Onze buts en un seul match, la rencontre la plus prolifique depuis le nul entre Troyes et Châteauroux le 17 décembre 2004 (5-5). Nous pouvons le dire, il s’agit sans conteste du match de l’année.


Les résultats

J33

  • GFC Ajaccio 0 – 2 Metz
  • Auxerre 1 – 0 Sochaux
  • Brest 3 – 1 Orléans
  • Châteauroux 2 – 1 Niort
  • Clermont 0 – 0 AC Ajaccio
  • Le Havre 2 – 1 Paris FC
  • FC Lorient 0 – 3 Troyes
  • Red Star 1 – 1 Nancy
  • Valenciennes 5 – 6 Béziers
  • Grenoble 0 – 2 Lens

J34

  • Paris FC 0 – 0 Valenciennes
  • AC Ajaccio 0 – 2 Brest
  • Auxerre 0 – 1 Le Havre
  • Béziers 1 – 1 Clermont
  • Lens 0 – 1 Lorient
  • Metz 1 – 1 Grenoble
  • Nancy 1 – 0 Orléans
  • Niort 1 – 1 GFC Ajaccio
  • Sochaux 0 – 0 Châteauroux
  • Troyes 2 – 0 Red Star

J35

  • GFC Ajaccio 0 – 2 Sochaux
  • Châteauroux 1 – 0 Le Havre
  • Clermont 1 – 1 Paris FC
  • Grenoble 4 – 2 Béziers
  • Nancy 1 – 0 AC Ajaccio
  • Orléans 0 – 1 Troyes
  • Red Star 1 – 2 Metz
  • Valenciennes 1 – 2 Niort
  • Brest 2 – 0 Lens
  • Lorient 2 – 2 Auxerre

Retrouvez le classement sur ce lien.

Prochaine journée : 

Vendredi 3 mai : AC Ajaccio / Orléans, Auxerre / Châteauroux, Béziers / Brest, Le Havre / GFC Ajaccio, Metz / Valenciennes, Paris FC / Grenoble, Sochaux / Red Star, Troyes / Nancy

Samedi 4 mai : Lens / Clermont

Lundi 6 mai : Niort / Lorient

Source image : gettyimages.fr

Poster un commentaire

id Nullam vel, consectetur non risus