Domino’s Ligue 2 : Si vous n’avez pas suivi la 24ème journée

Les prétendants aux playoffs piétinent, Brest et Lorient réalisent la bonne opération, le Red Star et Béziers manquent le coche, Nancy tombe encore à Picot et Vincent Demarconnay à l’honneur : retrouvez votre récapitulatif hebdomadaire, si vous n’avez pas suivi la 24ème journée de Ligue 2.

Clermont, Grenoble, Le Havre, Niort et Troyes piétinent

La course aux playoffs bat son plein actuellement, avec pas moins de huit équipes ayant le potentiel d’y figurer en fin de saison. Mais pour certaines d’entre elles, le week-end a été compliqué. Si Lorient et le Paris FC l’ont emporté, ce n’est pas le cas pour les autres prétendants, qui ont tous perdu des points précieux. On pense notamment à Clermont, battu sur sa pelouse par Valenciennes (0-1), Niort, défait sur la pelouse de l’AC Ajaccio (1-0), ou Le Havre qui n’a pu ramener qu’un nul d’Orléans, en ayant pourtant ouvert le score (1-1). Grenoble et Troyes se sont inclinés respectivement contre les Lorientais (0-1) et les Parisiens (0-1), des résultats qui les éloignent de la cinquième position. Enfin, Lens n’a pas su faire pencher la balance en sa faveur contre Metz, et a dû se contenter d’un 0-0 à Bollaert.

Bonne opération pour Brest et Lorient 

A contrario, les Bretons ont été grands vainqueurs de cette 24ème journée. Brest dans un premier temps, qui s’est imposé lundi face à Auxerre de la plus petite des marge à l’aide d’un but contre son camp de Mickaël Tacalfred (0-1). Une courte victoire mais très importante, puisque cela a permis aux Brestois de revenir à un point du leader messin. Au vu de la dynamique des deux concurrents, les hommes de Jean-Marc Furlan ont clairement un coup à jouer dans les prochaines semaines. Dans un second temps, Lorient a su aller glaner un succès précieux à Grenoble, grâce à une réalisation de sa pépite Julien Ponceau (0-1). Il s’agit du troisième succès consécutif des Merlus, qui s’accrochent à leur troisième place. Pour les Grenoblois en revanche, la période est difficile puisqu’ils restent sur huit matchs sans victoires toutes compétitions confondues (quatre nuls, quatre défaites).

Le Red Star et Béziers grillent une nouvelle cartouche

Si le suspense est présent dans le haut de tableau, c’est également le cas pour le bas du classement, même si les opportunités de revenir se font de plus en plus rares pour le barragiste et les relégables. En effet, Béziers est en chute libre depuis début novembre, avec huit défaites sur ses onze derniers matchs officiels. La réception de Sochaux vendredi aurait pu permettre aux Bitérrois de se rassurer contre un concurrent direct, et surtout d’enfin décrocher une première victoire à domicile, mais ils n’ont pas pu faire mieux qu’un 0-0. En position de barragiste avec cinq points de retard sur les Sochaliens dix-septièmes, l’Avenir Sportif perd de plus en plus de terrain. C’est également le cas pour le Red Star, avant-dernier, qui n’a pas réussi à s’imposer à domicile contre le Gazélec d’Ajaccio, également concurrent au maintien. Le score s’est décidé en une minute, avec l’ouverture du score d’Oussama Abdeldjelil pour les Audoniens à la 59ème, et l’égalisation dans la foulée de Romain Armand pour les Corses (60ème). Encore une opportunité manquée pour les Franciliens de revenir sur la dix-huitième place, qui complique un peu plus la situation.

Nancy chute à nouveau

Après une belle fin d’année 2018 qui semblait annoncer une remontée au classement, Nancy est finalement retombé dans ses travers depuis janvier. Mis à part une victoire en Coupe de France au Puy (0-1) et un succès contre Auxerre (1-0), les Nancéiens ont quasiment tout perdu. L’histoire s’est encore répétée vendredi dernier à Marcel Picot contre Châteauroux. Réduits à dix dès le premier quart avec l’exclusion de Denis-Will Poha à la 15ème minute, les Lorrains n’ont pas su tenir le nul et se sont finalement inclinés contre la Berrichonne suite au but de Razak Boukari à peu avant l’heure de jeu (54ème). Chaque journée qui passe rapproche un peu plus l’ASNL d’une relégation, même si la place de barragiste n’est qu’à trois points devant.

Vincent Demarconnay, notre joueur-clé de la J24

Vincent Demarconnay est véritablement l’un des tous meilleurs gardiens du championnat cette saison, et il le prouve à chaque week-end. Pour cette 24ème journée, nous l’avons choisi comme meilleur joueur suite à son très gros match contre Troyes. Le portier parisien a en effet stoppé un penalty de Chaouki Ben Saada en première période, et a gardé sa cage inviolée. L’ouverture du score en fin de match de Silas Wamangituka valorise encore un peu plus la performance de Demarconnay, qui est le grand artisan de se succès avec ses parades décisives.


Les résultats

  • AC Ajaccio 1 – 0 Grenoble
  • Béziers 0 – 0 Sochaux
  • Clermont 0 – 1 Valenciennes
  • Grenoble 0 – 1 Lorient
  • Nancy 0 – 1 Châteauroux
  • Orléans 1 – 1 Le Havre
  • Red Star 1 – 1 GFC Ajaccio
  • Troyes 0 – 1 Paris FC
  • Lens 0 – 0 Metz
  • Brest 1 – 0 Auxerre

Retrouvez le classement sur ce lien.

Prochaine journée : 

Vendredi 15 février : GFC Ajaccio / Brest, Auxerre / Clermont, Châteaurou / Orléans, Le Havre / Nancy, Lorient / Red Star, Niort / Troyes, Paris FC / AC Ajaccio, Valenciennes / Grenoble

Dimanche 17 février : Sochaux / Lens

Lundi 18 février : Metz / Béziers

Source image : ouest-france.fr

Poster un commentaire

Nullam in Lorem elementum ultricies nunc non