Donnarumma et le Milan, le début de la fin?

Partira ou restera? C’est la question que se pose les tifosi Rossoneri à chaque mercato, estival ou hivernal. Une question sensée en vue du niveau du portier italien en total contradiction avec celui du Milan actuel. Un contrat s’expirant en juin 2021, le doute persiste concernant l’avenir de Gigio Donnarumma.

 

Le Milan devenu trop petit pour lui?

Arrivé dans les cages milanaises un soir d’octobre 2015 contre Sassuolo (2-1), Donnarumma a rapidement mis tout le monde d’accord et ce à seulement 16 ans. Quatre ans plus tard et du haut de ses 20 ans, le portier italien est devenu un pilier du Milan. Sans lui, la situation serait très certainement plus dramatique.
Nombreux sont les matchs où sans leur talentueux gardien, les milanais ne partaient pas avec une victoire ou même un match nul. Nombreuses sont les fois où Donnarumma fut le seul au niveau.
Si beaucoup pointent ses erreurs notamment lors de la saison 2017-2018, le numéro 99 fut il faut le répéter rarement aidé par ses partenaires et souvent débordé.

Inutile aussi de rappeler qu’il n’a seulement 20 ans, un age où tout reste perfectible. Avec du recul, Donnarumma tient littéralement le navire milanais hors de la tempête. Les exemples sont nombreux: sa parade miraculeuse face à Milik l’année dernière, la séance de penalty contre la Juve en Supercoppa, ou plus dernièrement ses solides performances contre l’Udinese (1-0 ) et Brescia (1-0). Indispensable, voilà l’adjectif qualifiant Donnarumma. Souvent critiqué notamment pour son jeu au pied, le natif de Castelmarre di Stabia n’est pas parfait.  Il existe encore une marge de progression. Mais une progression très délicate dans le contexte actuel du Milan.

Le Milan travaille dans l’urgence et ne prend pas le temps de mettre ses jeunes talents au cœur du projet (exemple de Locatelli et Cutrone qui ont du quitter le Milan) ce qui a des conséquences directes sur le sportif. Un projet instable dans lequel les jeunes joueurs peuvent difficilement se projeter. Et pour Donnarumma, le plafond de verre semble clairement atteint à Milan.

Il est aussi nécessaire de dire que la direction milanaise que ce soit sous l’ère chinoise ou même maintenant avec Eliott a vendu beaucoup de rêve, parlant du renouveau du club et un retour en Champions League. Le portier italien a très certainement cru en ces belles paroles. Il est resté pour son amour aveugle envers son club formateur. Mais les années passent et se ressemblent et les milanais ne sont pas prêts de retrouver la Champions League.
Depuis ses débuts, il est indéniable que Donnarumma a progressé mais à quel niveau serait t’il dans un club plus stable avec un projet cohérent et des ambitions claires comme c’est le cas par exemple de son voisin interiste? La question mérite d’être posée. Il ne faut pas avoir peur de le dire, le portier italien s’enfonce au Milan. Un gardien de ce grade doit évoluer dans une grande écurie européenne.

 

Un divorce inévitable?

Petit rappel sur la situation actuelle: Donnarumma est sous contrat jusqu’en juin 2021 avec un salaire de 6 millions annuel, soit le salaire le plus élevé de son club. Une prolongation que l’international italien avait obtenu lors de l’été 2017 au cours de négociations très rudes entre la direction lombarde de l’époque et le clan du gardien dont son agent est ni plus ni moins Mino Raiola. Des négociations qui vont finalement aboutir à la prolongation de Gigio avec une augmentation de salaire et en prime l’arrivée de son frère Antonio en terre lombarde.
Des exigences n’ayant pas plus aux tifosi Rossoneri, ces derniers reprochant au numéro 99 de ne pas respecter le club et d’être un simple mercenaire. Une situation tendue s’étant calmée puisque le temps cicatrise. Mais aussi car le gardien formé au club a été performant sur le terrain.

Deux ans ont passé et l’idée d’un renouvellement jusqu’en 2023 est évoquée. Néanmoins à l’heure actuelle, les négociations sont au ralenti. L’envie des dirigeants lombards est de diminuer le salaire de Gigio, passant de 6 millions à 4 millions. Une politique s’expliquant par les difficultés financières que rencontrent le Milan.
Logiquement, une baisse considérable de salaire n’est pas très bien perçue par le clan Donarumma. Pour le moment Mino Raiola n’est pas disposé à négocier compte tenu de l’instabilité du projet lombard. On en saura plus dans les prochaines semaines.

Une prolongation avec deux desseins différents.  Soit le Milan souhaite le garder et le mettre au cœur de son futur projet. La deuxième hypothèse qui semble la plus plausible est que cette prolongation permette aux dirigeants milanais de revendre l’international italien a une somme plus importante. D’autant plus que les offres sont nombreuses, le Real et surtout le PSG sont les plus intéressés. Pour la relève, le club lombard a dans ses rangs le jeune Plizzarri actuellement prêté à Livorno. Un gardien au fort potentiel de 19 ans.

 

Pas impossible de voir le portier de 196 cm vivre sa dernière saison avec son club formateur. Lui dont les parades ont enflammé San Siro durant quatre longues années. Désormais, Donnarumma doit être capable de tourner la page et découvrir une nouvelle aventure.

Poster un commentaire

dictum pulvinar justo felis sem, Curabitur id