Draft Lottery: Road To Zion

Hier s’est déroulé à Chicago un évènement très attendu par le monde de la NBA. Il ne s’agit pas des finales de conférence mais de la NBA Draft Lottery. C’est pourtant un simple tirage au sort qui permet de connaitre l’ordre de la prochaine Draft NBA. Etant donné que Zion Williamson est annoncé comme un phénomène qui fait saliver toutes les franchises, ce simple tirage au sort s’est transformé en un des évènements de l’année ! Et le grand gagnant est …

 

 

Qu’est-ce que la Lottery ?

Avant de faire un point sur les gagnants et les perdants ce tirage au sort, on vous explique rapidement le principe de la Lottery NBA.

Le Tanking

En début de saison, les équipes NBA peuvent avoir des objectifs différents. Si certaines équipes commencent la saison pour gagner le titre, d’autres ont pour objectif de faire un beau parcours en playoffs ou même seulement d’accéder aux playoffs! Mais une autre partie des équipes se livrent une lutte plus obscure: la bataille pour le 1er choix de draft aussi appelé « Tanking ».

Le but du tanking est simple : perdre le plus de match possible afin d’avoir le plus de chance possible d’obtenir le 1er choix de draft (ou au moins un choix élevé). Les 76ers, par exemple, ont été les spécialistes du tanking pendant plusieurs années. Ils n’ont pas dépassé les 20 victoires pendant 3 saisons consécutives. Ils ont ainsi pu drafter Joel Embiid et Ben Simmons et devenir rapidement l’une des meilleures équipes de la conférence Est.

Évidemment quand un joueur comme Zion Williamson est attendu à la prochaine draft, cette “course à la nullité ” est exacerbée. Avec un bilan de 17 victoires pour 65 défaites, les Knicks ont remporté la 1ère partie de cette course. Malgré cette régularité pendant 82 matchs, ils ne sont pas assurés d’avoir le 1er choix!

Une part de chance

Contrairement à la NFL, l’équipe qui finit dernière du championnat n’est pas certaine d’avoir le 1er choix de la prochaine draft. La NBA a introduit une part de chance pour l’obtention des premiers choix afin de modérer ce phénomène de tanking. C’est le principe de la Lottery!

Jusqu’à la précédente draft l’équipe qui finissait dernière avait 25% de chance d’obtenir le 1er choix. Adam Silver considérait que c’était encore trop. Cette année les 3 moins bonnes équipes (Phoenix, New York, Cleveland) avaient donc 14% d’obtenir le 1er choix. Le Heat et les Kings qui ont fini aux portes des playoffs avaient 1% d’obtenir ce choix.

Cette Lottery donne lieu a de grosses surprises. Par exemple en 2014, les Cavs n’avaient que 1.7% de chance d’avoir le 1er choix et ils l’ont obtenu donc rien n’est impossible.

 

 

Les gagnants

Les grands gagnants de cette Lottery sont évidemment les Pelicans. On annonçait les dirigeants de la Nouvelle-Orleans prêts à tout, pour échanger Anthony Davis contre Zion Williamson. Ils obtiennent finalement le 1er choix et donc probablement le phénomène de Duke sans aucune contrepartie ! Même si on a peu de chance de voir Zion et Anthony Davis sous le même maillot, ce duo est extrêmement alléchant. Au pire des cas, les Pelicans ont déjà le remplaçant d’Anthony Davis !

 

Attendus au 8 ou 9ème tour, les Grizzlies ont également fait une belle remontée. Ils obtiennent le 2ème choix. Même si la franchise est en reconstruction, ils vont pouvoir sélectionner un Top Player lors de cette draft. Une association RJ Barret-Jaren Jackson serait très intéressante ! A moins que Ja Morant ne viennent remplacer Mike Conley.

Les Lakers n’avaient que 2,8% de chance d’obtenir le 4ème choix ! C’est donc une belle prise pour Los Angeles. Ce n’est un secret pour personne, les dirigeants Angelinos ne sont pas dans un développement à long terme et ils souhaitent du lourd immédiatement pour épauler Lebron James et aller chercher le titre. Un échange de ce 4ème choix ne serait donc pas surprenant.

 

Les perdants

Même s’ils ont le 3ème choix et donc potentiellement un très bon joueur, les Knicks sont les grands perdants de cette Draft. Ils avaient dédié leur saison entière à l’obtention du 1er choix de draft (défaite, salary cap, communication…). Tout était prêt pour accueillir Zion dans la grosse pomme. Les boules de la Lottery en ont décidé autrement et sont les supporters des Knicks qui ont les boules ce matin… New York pourra se consoler avec RJ Barrett ou Ja Morant !

Autre perdant Phoenix ! Les Suns espéraient avoir le 1er choix pour la deuxième année consécutive ou au moins pouvoir choisir dans le top 3. Ils auront finalement le choix N°6 de la prochaine draft. Avec une équipe déjà très jeune, difficile de voir l’apport immédiat d’un « choix aussi bas ». Les drafts sont toujours remplies de surprises donc il y a encore de l’espoir dans le désert !

Pour les Hawks la soirée est mitigée. Atlanta avait de bonne chance d’avoir un choix dans le top 4 (42% de chance) et ils avaient également le choix de Dallas qui pouvait être haut placé. Ils repartent de Chicago avec le choix 8 et 10 dans leurs valises. Les Hawks espéraient surement mieux mais ces deux choix pourront être intéressant pour renforcer leur effectif ou monter un échange.

 

 

 

Cette Lottery a donc défié les statistiques et mis à mal le tanking ! Les Pélicans avaient 6% de chance d’obtenir le 1st pick. Les Grizzlies 6,3% d’avoir le 2nd choix. Les Lakers n’avaient seulement que 2,8% de chance d’obtenir le 4ème choix ! Phoenix et Cleveland sortent du Top 4 alors qu’ils avaient 52% de chance d’y être.

La prochaine Draft aura lieu le 20 Juin au Barclay Center de Brooklyn. Le mois qui arrive sera donc riche en spéculations sur le choix potentiel des différentes franchises ou sur d’éventuels échanges lors de cette draft. La rédaction de WeSport compte bien s’essayer à des spéculations en tout genre et nous allons donc vous proposer d’ici quelques jours notre propre Mock Draft (sans prétention aucune!)

A propos de l'auteur

Je m'intéresse de près ou de loin à tous les sports (ou presque). Grand fan des Warriors (même avant qu'ils ne se mettent à gagner), je voue un culte particulier à Steph Curry!

Poster un commentaire

neque. adipiscing suscipit quis massa justo Aliquam leo vulputate,