Du Cantal à la Suisse, le parcours du 71e Critérium du Dauphiné

2
Ligue 1

ASO a révélé lundi matin le parcours de la 71e édition du Critérium du Dauphiné qui aura lieu 9 au 16 juin 2019 avec huit étapes pour préparer le Tour de France. Le Grand Départ sera inédit dans le Massif Central dans le Cantal pour 1195,6 kilomètres au total et rejoindre Champéry.

Dès la première étape dans le Cantal, les coureurs feront face à un parcours escarpé avec cinq ascensions à gravir dont le col de première catégorie le Puy Mary dès le début avec ses 10,6 km à 6,1 %. Un circuit final sera à faire deux fois avec la côte de Roquenatou. Cependant, il restera 18 kilomètres au sommet pour rejoindre la ligne d’arrivée.

Le lendemain, on quitte le Cantal pour prendre la direction de la Loire avec toujours une étape vallonnée avec ascensions au menu. Comme la veille, la dernière montée sera placée à 18 kilomètres de l’arrivée. Les coureurs traverseront la localité de Brioude peu après la mi-course.

Ensuite, la troisième étape sera destinée pour les sprinteurs en allant sur Riom dans le Puy-de-Dôme avec petites côtes à monter et les 50 derniers kilomètres tout plats.

Puis, place au contre-la-montre individuel à Roanne fait pour les spécialistes. La petite montée vers Saint-André-d’Apchon viendra pimenter le parcours. Mais pour le reste ce sera idéal pour mettre du braquet. Ce sera la onzième fois que Roanne accueille la course par étapes. Les premiers écarts seront faits entre les rouleurs et les grimpeurs.

La cinquième étape sera le dernier rendez-vous des sprinteurs de cette édition. On quitte la Loire pour aller en Isère pour 201 kilomètres avec quatre côtes de quatrième catégorie pour le classement de la montagne.

Même si ce ne sera pas la haute montagne, la sixième étape permettra une première sélection dans le peloton surtout qu’elle sera longue de 228 kilomètres. Les 80 premiers kilomètres seront tout plats à travers la plaine de l’Ain. Ensuite, 6 ascensions seront à monter en 80 kilomètres. Derrière, un peu de répit pour une trentaine de kilomètres. Enfin, la grande bataille aura lieu dans les 25 dernières bornes avec en entrée la côte du Bocher et la Col de Beaune en dessert avec 8,1 km à 6 %. L’arrivée sera jugée après une descente de 7 kilomètres.

La septième étape sera sans doute l’étape reine avec 3 cols de première catégorie (Col de l’Épine, Col du Granier et Col de Marcieu) et une arrivée finale au sommet d’un col de hors catégorie. La descente du Col de Marcieu sera à surveiller. La montée finale sera difficile et longue avec 19 km à 6,9 %. La Montée de Pipay a déjà accueilli une fois le Dauphiné, c’était en 1978 avec la victoire du Belge Michel Pollentier.

Enfin, la dernière étape sera courte de 113 kilomètres mais intense avec sept ascensions. Dès le départ, il va falloir gravir 3 côtes en 22 kilomètres. Après une longue descente de 20 kilomètres, il va falloir monter le Col du Corbier. Une fois, la vallée d’Abondance traverser, place au Pas de Morgins pour rentrer en Suisse. Quinze kilomètres plus bas, les coureurs iront à Monthey pour prendre la route de la Côte des Rives et sa petite descente. Enfin, il va falloir monter jusqu’à Val-D’Illiez puis grimper la montée de Champéry dont le sommet est à seulement un kilomètre de l’arrivée.

Les étapes :

Première étape : Aurillac > Jussac – 142 km

Deuxième étape : Mauriac > Craponne-sur-Arzon – 180 km

Troisième étape : Le Puy-en-Velay > Riom : 172 km

Quatrième étape : Roanne > Roanne – 26,1 km

Cinquième étape : Boën-sur-Lignon > Voiron – 201 km

Sixième étape : Saint-Vulbas > Saint-Michel-de-Maurienne – 228 km

Septième étape : Saint-Genix-les-Villages > Les Sept-Laux-Pipay – 133 km

Huitième étape : Cluses > Champéry – 113,5 km

Sport en directMercato Football

2 COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here