Duel au sommet pour les Bucks



Match au sommet à l’Est malgré l’absence des deux stars que sont Kawhi Leonard (Toronto) et Giannis Antetokoumpo (Milwaukee). Les deux équipes étaient les seules encore invaincues dans la ligue avec toutes deux un 6-0.

Toronto perdu, Milwaukee en profite

Avec les absences des franchises players des deux côtés, on s’attendait à un duel extérieur entre Khris Middleton et Kyle Lowry. Le début de rencontre nous a parfaitement fait mentir puisque les leaders au scoring de chaque côté n’étaient ni plus ni moins que les deux ailiers forts titulaires. Serge Ibaka a entamé son match avec 13 points et un parfait 6/6 au tir. De l’autre côté c’est Ersan Ilyasova remplaçant de luxe de Giannis Antetokoumpo qui entame parfaitement le match avec un réussite moindre au tir. Middleton (2) et Lowry (5) finissent le premier quart avec un apport très faible par rapport aux attentes. 30-29 pour les Bucks à la fin du premier quart assez bizarre étant donné le contexte.Le début de deuxième quart voit un run des Bucks, porté par un duo Ilyasova – Brogdon. Toronto revient progressivement en mettant en avant un duo Ibaka – Siakam, malgré cela, Milwaukee maintient son petit avantage et rentre au vestiaire avec 9 points d’avance. 62-53.


Au retour des vestiaires, même physionomie, Ibaka est en feu mais est bien trop seul pour porter des Dinos peu inspirés sur le plan collectif. Les Bucks profitent d’une réussite correcte au shoot pour garder un petit avantage dans le 3ème quart et même l’augmenter petit à petit notamment à cause d’un Kyle Lowry totalement hors du coup. Les Bucks se dirigent alors vers un 7-0 avec 15 points d’avance. 95-80. Le quatrième quart sera dans la continuité du match avec un écart qui attendra même la vingtaine d’unité.

Ersan Ilyasova MVP

Non vous n’êtes pas bourrés, nous non plus, mais le mec a clairement comblé l’absence de Giannis, Ibaka s’est baladé certes, mais il a fait le travail pour le collectif. Bravo mon grand, maintenant retour sur le banc.

 

Toronto rend les armes 123-108. Mike Budenholzer envoie les Bucks en tête à l’Est tout en étant encore invaincu mais pas le temps de savourer, Boston cogne au carreau pour faire tomber les Bucks, la chasse est aux cerfs est ouverte.

 

 



A propos de l'auteur

Le sport est la seule et unique chose qui me procure autant d'émotion que l'amour, sûrement parce que je suis amoureux du sport. Parfois il me le rend bien.

Poster un commentaire

dolor. elit. elit. risus mattis Donec risus.