Ça roule…

Egan Bernal , le début d’un long règne ?

Le 28 juillet dernier, Egan Bernal a marqué l’histoire du Tour de France. Il est devenu le premier Colombien à remporter le Tour de France, à seulement 22 ans. Beaucoup se demandent si cette victoire marque le début d’un long règne pour le Colombien d’Ineos.

 

Trop fort trop jeune ?

Il est difficile d’affirmer si Egan Bernal est déjà à 22 ans à son meilleur niveau, ou si il dispose encore d’une marge de progression physique. Nombreux sont les exemples qui invitent à la prudence, notamment du côté des Colombiens. La meilleure période de Nairo Quintana sur le Tour fut celle où il portait le maillot blanc, étant le seul à rivaliser avec le Britannique notamment en 2015. Lui qui n’est plus monté sur podium d’un grand tour depuis le Giro 2017 semble s’essouffler et ne plus être capable de gagner un grand tour à seulement 29 ans.

Nous ne sommes pas habitués à voir un aussi jeune coureur gagner un grand tour et c’est la raison pour laquelle nous nous posons ces questions. Depuis 2011, la moyenne d’âge du vainqueur du tour est de 31,3 ans. Alors oui Andy Schleck était très jeune quand il a brillé sur le Tour puis gagné en 2010 suite au déclassement de Contador. Mais justement, sa carrière fut relativement courte et il n’a pas eu les succès qu’on lui prédisait.

De plus, Il est intéressant de comparer les trajectoires de Gaudu et Bernal. Les deux ont gagné le Tour de l’Avenir, respectivement en 2017 et 2018. David Gaudu, lui, semble prendre son temps et passer les étapes une à une. Équipier de luxe de Thibaut Pinot sur le Tour, il ne semble pas encore prêt à être leader de sa formation sur cette course. Il atteindra probablement son meilleur niveau dans 3-4 ans. Au contraire Egan Bernal, a lui sauté les étapes et a donc gagné le Tour de France. Un an seulement après avoir remporté le Tour de l’Avenir. Sera t’il en mesure de performer à ce niveau pendant 10 ans, ce n’est pas une certitude.

 

https://wesportfr.com/tour-2019-chassez-le-naturel-il-revient-a-velo/

 

Une concurrence forte à venir

Il n’est pas question de dire qu’un grand tour compte moins qu’un autre. Surtout quand on regarde le palmarès des grands tours depuis 10 ans. Seul deux coureurs “inattendus” ont gagné (Hesjedal lors du Giro 2012 et Horner sur la Vuelta 2013). Et quand on remarque que le jeune Colombien s’est imposé devant le vainqueur sortant G. Thomas, cela place la performance de Bernal.

Malgré tout, Kruijswijk monte pour la première fois sur le podium d’un Grand tour et Buchmann 4e n’avait pas fait mieux que 12e sur une course de 3 semaines. C’était lors de la dernière Vuelta.

Ce Tour était déjà un grand cru. Et le duel Pinot-Bernal dans les Alpes dont personne ne peut prédire qui serait sorti gagnant aurait encore pu faire passer le Tour dans une autre dimension. C’est ce pourquoi on a déjà hâte d’être à Nice l’année prochaine pour savoir si Bernal sera capable de garder son titre. Même si il est difficile d’établir 1 an avant la liste des favoris, la concurrence devrait être encore plus rude que cette année. D’abord Thibaut Pinot qui aura la rage suite à son abandon : “ Pour oublier tout ça, oui, il faudra que je gagne le Tour.  Je me suis rendu compte que tu peux gagner n’importe quelle course, il n’y a que le Tour qui pourra faire de toi un coureur qu’on n’oubliera pas. C’est pour ça que je veux y revenir. “

Puis, Chris Froome. Certes son coéquipier, mais qui a le désir ultime d’entrer dans l’histoire en remportant comme Merckx, Hinault et Indurain, 5 fois le Tour de France. Enfin il y a Tom Dumoulin, blessé pour cette édition 2019. Sûrement l’adversaire le plus redoutable des Ineos ces dernières années, vainqueur du Giro 2017. Puis deuxième du Giro et du Tour en 2018. Un enchainement à ce niveau que très peu désormais sont capables de faire. Il a lui aussi comme principal objectif de remporter le Tour.

 



Sport en directMercato Football Ligue 1
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
at pulvinar sem, Lorem efficitur. mattis sed id facilisis ipsum porta. nunc