Elias Pettersson mène la danse des rookies

Comme dans chaque grande ligue américaine, les rookies s’affrontent dans un duel à distance afin de mettre la main sur un trophée. Dans la NHL, le trophée s’appelle le « Calder ». Auston Matthews l’a remporté en 2017 tandis que Matthew Barzal a remporté, haut la main, celui de la précédente saison. Cette année, plusieurs candidats étaient attendus dont Tolavnen des Prédateurs, Dahlin des Sabres de Buffalo (1er choix de la dernière draft) ou encore un certain Elias Pettersson… 

 

Elias Pettersson en met plein la vue !

Pettersson a connu un début de saison tout feu tout flamme. 5 buts en 6 matches dont un premier dans sans tout premier match ainsi qu’un doublé 3 jours plus tard. Tout ça contre les Flames de Calgary. Cependant, il s’est blessé mi-octobre suite à une mauvais mise en échec de Mark Matheson. Deux semaines plus tard, le Suédois connait de nouveau du succès. Le numéro 40 des Canucks de Vancouver a aujourd’hui 16 points dont 10 buts en 10 matches. Il bat donc le record de Joe Sakic et ses 15 points dans ses 10 premiers matches en NHL. 

 

Regardez son tir laser.

Ses succès sont dus à son talent de marqueur né. Toutefois, il possède aujourd’hui une moyenne de 35,7% de but par tir. Une moyenne bien supérieure à la normale. Ce chiffre devrait baisser petit à petit. S’il continue à ce rythme, le Suédois pourrait marquer plus de 80 buts à la saison. Pratiquement impossible. Mais s’il performe, il peut espérer atteindre les 40 buts. Ce qui serait un bien bel exploit… 

 

Mais au juste, qui est Pettersson ?

Elias Pettersson est âgé de 19 ans. Il vient de passer une saison en SHL (élite suédoise) avec le Växjö Lakers. Tout juste drafté 5ème au total, il revient en Suède pour une saison exceptionnel. 56 points en 44 matches à un âge encore très jeune. Il rajoute 19 points en 13 matches de playoffs. Sans parler des nombreux matches internationaux dont une fameuse médaille d’or aux championnats du monde sénior. 

Pettersson est un joueur de centre, redoutable en contre-attaque possédant un tir foudroyant. Un style de jeu comparable à Evgeny Malkin avec un peu plus de vitesse et moins de physique. Rapide, créatif et surprenant, c’est le genre de joueur qui brille quand il y a un peu d’espace devant lui. 

 

Une concurrence qui peine à se démarquer

Les pronostics ont débuté la saison dernière. Pettersson brillait en Suède alors il a toujours été considéré comme un potentiel récipiendaire du Calder. Mais un jeune joueur était attendu : Eeli Tolvanen. Le Finlandais est arrivé pour les Playoffs avec les Prédateurs de Nashville. Ça n’a pas vraiment marché. Mais avec un camp d’entrainement et une nouvelle saison, les attentes étaient toujours présentes. Avant même le début de saison, le Finlandais a vu sa direction l’envoyer en AHL afin d’améliorer certains aspects de son jeu. Rien de grave, la NHL est un marathon et non un sprint. Aujourd’hui, il a 8 points en 14 matches de AHL. Toutefois, il n’a qu’un petit but sur sa fiche. 

Pettersson avec le maillot des Canucks de Vancouver – crédit photo : Anne-Marie Sorvin-USA TODAY Sports

Autre concurrent, Rasmus Dalhin. Repêché cet été, le défenseur suédois a le potentiel de devenir l’un des tous meilleurs défenseurs du monde. Rapide, technique et puissant : il est le combo parfait. 5 points en 15 matches, rien d’exceptionnel. Il faut le regarder sur la glace pour comprendre qu’il vaut bien plus qu’une feuille de statistiques. Un peu comme Jesperi Kotkaniemi qui est littéralement entrain de crever l’écran du coté de Montréal. Non, il n’est pas au niveau du point par match de Pettersson. Mais à plus d’un an de moins, le numéro 15 finlandais s’est rapidement adapté à la NHL. Il produit sur un rythme d’une quarantaine de points (7 points en 14 matches), ce qui est plutôt intéressant. Enfin, Brett Howden récemment acquis par les Rangers et Maxime Lajoie repêché par les Sénateurs d’Ottawa connaissent tous les deux une très bonne saison. Il faudra les surveiller. 

 

We Sport va suivre la saison de tous les rookies les plus en vue de la NHL afin de vous donner un portrait de la lutte très attendue au trophée Calder. Pour le moment, vous savez qui est-ce qui est favori… 

A propos de l'auteur

Étudiant-alternant en communication. Passionné de hockey sur glace et de création graphique.

Poster un commentaire

lectus at diam mattis adipiscing Aliquam non ipsum Donec ut libero