Emma Pooley, retour sur l’histoire d’une légende.

0
Emma Pooley, championne du Monde chrono 2010

Si l’épidémie de Coronavirus oblige les coureurs à ne pas disputer de courses. We Sport vous propose de revivre, découvrir des personnalités ou des courses de légende.
Aujourd’hui place aux filles : Emma Pooley, retour sur l’histoire d’une légende.

Biographie :

Emma Pooley est née le 3 octobre 1982 à Wandsworth en Angleterre. Professionnelle de 2007 à 2014, elle a portée les couleurs de Team Specialized Designs for Women (2008). Ensuite Cervélo/Garmin-Cervélo (2009-2011), ensuite AA Drink – Leontien.nl (2012), Bigla (2013). La Lotto Belisol Ladies en 2014 sera dernière équipe. A note qu’elle a courue pour la Lotto-Soudal en 2016 et 2017. A la fin de sa carrière pro en 2014 elle se consacrera dans le triathlon et le duathlon longue distance.

Palmarès :

Le Tour de Bretagne 2008, la Grande Boucle Féminine Internationale 2009, le Giro Del Trentino Alto Adige-Südtirol 2010, du Tour de l’Aude 2010, du Tour de l’Ardèche (2011 et 2012), le Durango-Durango Emakumeen Saria 2012 et du Tour Languedoc Roussillon 2013.

Le Trofeo Alfredo Binda (2008 et 2011), championne de Grande Bretagne chrono (2008, 2010 et 2014), le GP de Plouay-Bretagne (2009 et 2010), La Coupe du Monde Cycliste Féminine de Montréal 2009, le GP Costa Etrusca 2009, championne de Grande Bretagne 2010, championne du Monde chrono 2010, La Flèche Wallonne 2010, le Grand Prix de Suisse 2010 et le Grand Prix Elsy Jacobs 2010.

4 étapes du Tour de l’Ardèche et du Giro. 2 étapes du Tour de Bretagne, de la Grande Boucle Féminine Internationale, de l’Internationale Thüringen-Rundfahrt, de l’Iurreta-emakumeen Bira et du Tour de Feminin. 1 étape du Giro Del Trentino Alto Adige – Südtirol, du Tour de l’Aude et du Tour Languedoc Roussillon.

Meilleure grimpeuse de l’Internationale Thüringen-Rundfahrt (2007 et 2011), de l’Albstadt-Frauen-Etappenrennen 2007, du Tour de l’Ardèche 2008, du Giro (2012 et 2014) et de l’Emakumeen Euskal Bira 2012.

Carrière cycliste :

Emma Pooley, retour sur sa carrière de légende.

Excellente rouleuse et excellente grimpeuse, elle aura remportée le titre mondial du chrono et des courses par étapes.
En 2007, elle rejoint le Team Specialized Designs for Women. Elle remporte sa 1è course : 1 étape du Tour de Thuringe. Elle finit aussi 3è du Tour de France féminin. Suite à ses bon résultats, elle représente son pays aux Mondiaux. Lors du chrono, elle se classe 8è puis 9è de la course en ligne, sa notoriété est lancée.
Vient l’année 2008, elle remporte sa 1è course de niveau Coupe du Monde, à savoir le Trofeo Binda. Pour les JO de Pékin ou elle représente la Grande Bretagne elle finit 23è de la course en ligne. Néanmoins, lors du chrono, elle se classe 2è à 24″ de la référence Kristin Armstrong. Lors de la fin de saison, s’en suivra un bon Tour de l’Ardèche avec une victoire d’étape, le classement de la montagne et la 2è place au général.

Départ chez Cervélo :

Ensuite 2009, elle rejoint Cervélo et devient équipière de Kirsten Wild et Kristin Armstrong. Pour sa 1è course sous ses nouvelles couleurs, elle remporte le GP Costa Estruca, avant de finir 3è du GP de Suisse, quelques semaine plus tard. Fin mai, elle s’adjuge La Coupe du Monde Cycliste Féminine de Montréal, manche de Coupe du Monde. Le 18 juin, commence la Grande Boucle féminine et par une victoire sur le chrono de Bressuire. 2 jours plus tard, elle remporte l’étape de Pau et s’en va glaner se général le lendemain. La 2è partie de saison commence parfaitement bien avec une 3 place sur ses championnats nationaux avant de s’envoler pour le Giro.

Si le prologue de Scarperia est remportée par son équipière Kirsten Wild, la britannique se classe 14è. S’en suivra une 9è place à Pratolino, une 3è place le lendemain à Santa Maria a Monte et une 2è place au sommet du Monte Serra. La 2è partie du Giro en revanche est moins performant avec une 8è place comme meilleur résultats. Elle finira quand même le Giro 4è du général remportée par son équipière allemande Claudia Lichtenberg.

Fin août, elle remporte le GP Plouay avant de s’imposer sur son champion national chrono. La fin de saison se finit avec une 7è place sur le Tour de l’Ardèche, 11è des Mondiaux chrono et 14è des Mondiaux en ligne.

Emma Pooley Ardèche 2009
Emma Pooley Tour de l’Ardèche 2009
Suite de sa carrière dans les années 2010 :

Puis 2010 est sa meilleure année avec 11 victoires. Son 1er tiers de saison se résume à 5 courses mais 3 victoires (Flèche Wallonne, Grand Prix de Suisse et Grand Prix Elsy Jacobs).

Emma Pooley, Flèche Wallonne 2010
Emma Pooley, Flèche Wallonne 2010

Sa 2è partie est beaucoup plus dense avec 23 jours de courses et 5 victoires (étape et général du Tour de l’Aude, étape et général du Tour du Trentin et le championnat de Grande-Bretagne). Tandis que sa fin de saison est composé de 18 jours de courses et seulement 3 victoires, mais quelle victoire. En effet, le 21 août elle remporte le GP Plouay en disposant de toutes ses adversaires dans la côte de Ty-Marrec. Le 5 septembre, elle remporte le titre national du Contre la Montre. Le 29 septembre, elle remporte sa plus belle victoire en étant championne du Monde du chrono avec 15″ sur Arndt et 16″ sur Villumsen.

Fin chez Cervélo :

Suite à cette excellente saison, Emma Pooley reste chez Cervélo et remporte le Trofeo Binda pour son 2è jour de course. S’en suivra de beaux résultats : 10è du Ronde, 4è du Durango-durango Emakumeen Saria, 4è du Iurreta-emakumeen Bira et du Giro du Trentin. Ses 4è places sur le championnat national et le Giro confirme son beau printemps. Ensuite on pourra noter 1 étape et le classement de la Montagne de l’Internationale Thüringen Rundfahrt Der Frauen et une 3è place de l’Open de Suède chrono pour principaux de l’été. Son mois de septembre est costaud avec 11 jours et 2 victoires. Son objectif étant le Tour de l’Ardèche, on pourra le considérer comme réussi avec 1 victoire, 6 TOP 10 sur 7 étapes et le général.

Emma Pooley, Tour de l'Ardèche 2011
Emma Pooley, Tour de l’Ardèche 2011

Les Mondiaux chrono se passent moins bien car malgré sa 3è place, son maillot arc en ciel passe sur les épaules de Judith Arndt.

Départ chez AA Drink-Leontien.nl :

En 2012, elle rejoint AA Drink-Leontien.nl, dream team de l’époque composée de Armitstead, Blaak, Brand et Wild. Elle dispute le 25 mai la Parkhotel Valkenburg Hills Classic (course pré Mondiaux) ou elle finit 4è derrière van Vleuten, Vos et son équipière Laws. Ensuite s’en suivra la 8è place de l’Emakumeen Euskal Bira, la 3è place du Giro du Trentin et de son championnat national. Puis fin juin direction Naples et le Giro qu’elle finira 2è du général mais meilleure grimpeuse. Lors des JO, elle se classera 40è de l’épreuve en ligne et 6è de l’épreuve chrono. Enfin sa fin de saison se finira par 3 victoires (2 étapes et le général du Tour de l’Ardèche). La 3è place des Mondiaux par équipes et 4è des Mondiaux chrono concluent son unique saison dans la structure néerlandaise.

Fin de carrière :

Pour son avant dernière saison, elle rejoint Bigla ou elle disputera seulement 3 courses par étapes. Elle commence sa saison par le Gracia Orlova qu’elle conclura à la 3è place. Sa 4è place lors du chrono sera son meilleur résultat. Mi-mai direction Lézignan et le Tour Languedoc-Roussillon ou elle glane 1 étape et le général.

Elle finira aussi 2è du chrono et du classement de la montagne. Pour finir sa saison elle dispute le Tour de Féminin avec 2 victoires dont le chrono. Sa 2è place du général et du classement de la montagne mette fin à sa saison.
Lotto Belisol Ladies sera sa dernière équipe pour sa dernière année pro ou malgré des résultats en dent de scie on note 4 victoires. La première d’entre elles interviendra lors du championnat de Grande-Bretagne chrono. Ensuite lors du Giro, 3 étapes dont 2 arrivées au sommet : San Domenico di Varzo et la célèbre Madonna del Ghisallo.

Emma Pooley, Giro 2014
Emma Pooley, Giro 2014

Enfin sa saison se finit par une 2è place lors des Jeux du Commonwealth (chrono et épreuve en ligne).

Reconversion :

En 2015, elle décide de se concentrer dans le triathlon et duathlon longue distance, qu’elle commence en 2013. La réussite est au Rendez-vous car 9 victoires et deux 2è places. Cependant en duathlon, elle devient quadruple championne du Monde en 4 tentatives entre 2014 et 2017. En 2013, elle s’inscrit au Marathon de Lausanne, qu’elle remporte.

Pooley, triathlon Embrun man 2015
Emma Pooley, triathlon Embrun man 2015

Retour sur la route :

Enfin en 2016, toujours chez Lotto-Soudal, Emma Pooley dispute la saison sur route. Le bilan est dur avec aucun podium et une 4è place lors du championnat national chrono en meilleur résultat.

Voila qui vient conclure le 1er épisode de cette série.

Episode 1 : Emma Pooley, retour sur l’histoire d’une légende.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here