Entretien : Doncic veut les Playoffs !



COUP DE TONNERRE SUR LA PLANÈTE WESPORTFR ! En récompense des nombreuses nuits blanches que vos serviteurs ont effectuées, nous avons eu la chance de participer à une conférence toute particulière, puisqu’elle s’est déroulée en compagnie notamment de deux joueurs NBA, Maxi Kleber et Luka Doncic, des Dallas Mavericks. 

 

Voici le contexte : depuis plusieurs années, la NBA s’ouvre de plus en plus à l’international, et de plus en plus de jeunes talents étrangers ouvrent les portes de la grande ligue. 42 nationalités représentées, 108 internationaux sur les parquets, dont 65 joueurs européens. Notre Vieux Continent est bien représenté ! Les Giannis et autres Dirk nous viennent évidemment à l’esprit, mais les Doncic, Okobo et Gasol ne sont pas en reste. Et surprise, c’est bien à Dallas qu’il y a le plus grand nombre d’internationaux ! C’est dans ce contexte que la NBA a mis en place une conférence téléphonique avec de nombreux médias étrangers et la présence de deux jeunes européens, Luka Doncic, qu’on ne vous présente plus, et son coéquipier Maxi Kleber.

 

Les joueurs 

On va faire court pour la présentation. C’est simple, Luka Doncic vous est présenté ici !

Maximilian Kleber est lui aussi un joueur ayant effectué ses débuts en Europe. Allemand, il a la particularité d’être né dans la même ville qu’un certain Dirk. Ailier-fort de métier, il signe aux Mavericks en 2017, alors âgé de 25 ans, et entame donc sa deuxième saison en NBA avec 7,6 points et 4,2 rebonds, en un peu moins de 20 minutes de jeu.

 

 

L’entretien

Pfiou. Ce fut court, mais intense. La présentation étant faite, on peut maintenant passer au plat de résistance. Petit point d’abord sur le déroulement de la conférence. Je représentais tout We Sport Fr à cette conférence, et c’est empreint d’une certaine émotion (et d’un stress monstrueux) que je me suis préparé pour cet entretien. Chaque joueur disposait d’une petite quinzaine de minutes avec les journalistes, certains venant du Mexique, d’Italie, des States bien sûr, ou encore d’Allemagne. Maxi Kleber était le premier à passer, et les questions ont fusé. Comme cette conférence était téléphonique, un ordre fut établi pour poser les questions, et votre humble serviteur n’a malheureusement pas pu parler avec le jeune Allemand. Je vais néanmoins vous traduire et retranscrire les grandes lignes de ses réponses aux questions d’autres journalistes.

 

J(ournaliste) : Maxi, on a pu voir une certaine évolution de votre jeu depuis la saison dernière. Pouvez-vous nous en dire plus ?

MK : Dans cette ligue, il faut se battre pour mériter sa place, et pour cela il faut sans cesse progresser. J’ai beaucoup travaillé sur mon tir à 3-pts notamment (près de 37% cette saison.)

J : Venant d’Europe, avez-vous aidé Luka à s’intégrer dans l’équipe ?

MK : En fait, toute l’équipe est à l’écoute du jeune rookie. Il ne parle pas à certaines personnes en particulier, mais demande des conseils à tous. C’est déjà un grand professionnel. Je pense qu’il n’y a pas de limite dans son talent et son potentiel.

J : Maxi, vous venez du même village que Dirk. Vous-a-t’il aidé lorsque vous êtes arrivé en NBA ? Vous êtes d’ailleurs arrivés tard dans la ligue (24 ans), cela ne vous a pas fait défaut ?

MK : En fait, avant d’arriver en NBA, je ne connaissais pas vraiment Dirk, malgré la sélection nationale. Mais maintenant nous sommes de bons amis, on a passé du temps ensemble cet été, et il m’a beaucoup appris. L’âge ne m’a pas vraiment handicapé, je me réveille tous les jours en me disant que je suis heureux de jouer au basket, et ça me suffit.

J : Une dernière question Maxi. Pouvez-vous me faire votre 5 majeur européen des joueurs en NBA ?

MK : Oh, c’est une question difficile, je n’ai pas beaucoup de temps pour y répondre. En tout cas, c’est sûr que je mets Luka dedans.

 


Voici les grandes lignes de l’entretien avec Maxi Kleber. Passons maintenant à l’entretien avec Luka Doncic. Cette fois-ci encore, un ordre était mis en place pour les questions. J’assistais bien-sûr à la conférence, mais je ne savais pas si je pourrai lui poser une de mes questions…

J : Bonjour Luka, tu as joué récemment contre les Lakers. Comment te sentais-tu face à LeBron, qu’en retiens-tu ?

LD : C’était vraiment un moment spécial, LeBron est une idole, c’est un moment que je n’oublierai jamais je pense.

J : Luka, on a vu peut-être quelques tensions sur le parquet. Y’a-t-il des rivalités au sein de l’équipe ? Penses-tu être le leader de cette équipe ?

LD : Non, il n’y a pas de rivalité ni compétition dans l’équipe. J’essaie d’être le plus compétitif possible tout le temps, et perdre un match me frustre, mais il n’y a pas de rivalité. Je pense qu’il y a plusieurs leaders dans l’équipe, et bien sûr j’aimerais en être un un jour, et je sais que mon équipe m’aidera dans ce sens.

J : Luka, tes statistiques de début de saison sont exceptionnelles, on te compare à Jordan. Qu’est ce que tu en penses ?

LD (rit) : Bien sûr, c’est flatteur et très important pour moi qu’on m’assimile à lui. Cela dit, Jordan est le plus grand, le GOAT, je sais qu’on ne peut pas approcher sa carrière.

J : As-tu trouvé le passage de l’Europe à la NBA compliqué ? Qu’est ce qui t’a le plus étonné sur la différence entre les deux styles de jeu ?

LD : L’Euroleague essaie de plus en plus de s’approcher de la NBA en terme de rythme, donc jouer parfois 3 fois par semaine ne me dérange pas tant que ça. Le jeu est plus rapide c’est vrai, mais je m’y attendais. Je pense que la plus grande différence est athlétique, le jeu est bien plus physique ici (en NBA).

J : Et en dehors des parquets, l’adaptation n’a pas été trop dure ?

LD : En fait j’ai déjà dû partir à 13 ans de Slovénie pour aller jouer en Espagne (au Real Madrid) et ça a été bien plus difficile. Ici, ça va, je considère déjà Dallas comme ma maison.

J : Luka, qu’est-ce que ça fait d’être coaché par Rick Carlisle, qui a déjà été champion et est là depuis longtemps ?

LD : C’est un grand entraineur, il a fait beaucoup de choses avec cette équipe, je le respecte et j’ai confiance en lui.

 

And finally, last question for you Luka, Alexandre Virton from WeSportFR, France.”

 

AV : Salut Luka. Avec Dirk prenant probablement sa retraite en fin de saison et de nouveaux talents au sein de l’équipe, peux-tu me dire quels sont vos objectifs collectifs mais aussi tes objectifs personnels pour cette saison ?

LD : Pour l’équipe, mon objectif a toujours été le même, les Playoffs. Je veux me développer et aider cette équipe à y accéder au plus vite, je veux gagner. Après, ce n’est pas mon but premier, mais je ne serais pas contre être élu Rookie de l’Année.

 

Des playoffs, un trophée, Dirk, que de sujets traités en quelques minutes seulement. Nous avons eu la chance de participer à cette conférence et donc de pouvoir échanger rapidement avec Luka pour WeSportFr, et c’est notamment grâce à vous, qui nous lisez tous les jours. Et donc pour ça, merci beaucoup à vous, à tous. 



A propos de l'auteur

Actuellement étudiant en école de commerce, fan de sport, surtout d'une certaine ligue qui me fait me réveiller à 2h pour regarder un Atlanta@Detroit. #ThunderUp #DajeRoma

Commentaires

  • Avatar
    Jimmy
    5 novembre 2018

    Félicitations, c est cool pour toi si c est ta première expérience. Par contre, ce sont pas des trucs exclusifs, y a des centaines d autres medias qui y participent mais sont juste en écoute libre (les questions/réponses sont rarement intéressantes en conf call). J ai vu des extraits sur d autres medias, FR notamment.

Poster un commentaire

pulvinar id vel, sit Aliquam sem, at Phasellus