Entrez dans la surface #3 – C’est la Champion’s league, paw paw paw paw

Pour les footeux qui s’ignorent ou les footix en devenir.

C’est ce soir. Enfin, diront certains. Pas trop tôt, diront d’autres. Plusieurs expressions pour qualifier une même attente, de celle qui donne des étoiles dans les yeux.  Les étoiles, il en sera d’ailleurs question. Mais n’allons pas trop vite, plus c’est long, plus c’est bon. Apparemment.

Alors oui, on a parlé de la Ligue 1, qui constitue déjà une étape importante sur l’échelle de la joie du supporter. Mais pas grand-chose ne vaut un mardi ou un mercredi soir.

Lire aussi >>> Entrez dans la surface #2 – La Ligue 1 dans nos cœurs

La Ligue des Champions, ou la Champion’s league donc, parce que tout est plus classe en anglais. C’est d’abord une musique. Celle qu’on ne veut pas rater, celle qui marque l’entrée des joueurs sur le terrain, celle sur laquelle tu veux entrer à la Mairie pour ton mariage, celle sur laquelle tu chantes « the champiooooons ».

 

Et l’Équipe créa la C1

Alors oui, la coupe d’Europe fait rêver, mais mais encore plus quand on s’intéresse à ses origines. Et cocorico puisque ce sont des journalistes de l’Équipe qui ont eu l’idée de créer une compétition entre des clubs de différents championnats qui jouaient uniquement le week-end. Tous simplement pour alimenter les articles de la semaine. Elle porte le nom de Coupe des clubs champions européens entre 1955 et 1992, et chaque pays va avoir une période de domination. C’est lors de cette dernière année qu’est créé la Ligue des champions avec l’introduction désormais de phases de poule.

On a vu l’émotion que procure la Ligue des champions. Un peu de concret maintenant.

 Cette coupe, aussi appelée « Coupe aux grandes oreilles », C1 ou abrégée « LDC » est la plus prestigieuse en Europe. Les deux premiers de la Ligue 1, le championnat français, sont d’office qualifiés pour jouer en coupe d’Europe la saison suivante. Le troisième, lui, passera par des qualifications et/ou troisième tour, selon le parcours des équipes françaises l’année passée. Cette année par exemple, Paris, champion en titre, et Monaco, le dauphin sont directement qualifiés. Lyon qui a fini 3e n’a pas eu besoin de matchs de barrage pour jouer en Ligue des champions cette saison grâce à la défaite de l’OM en finale de Ligue europa contre l’Atlético de Madrid (3-0).

En effet, l’Atlético, club espagnol, était certain d’avoir une place qualificative directe pour la ligue des champions grâce à son classement en Liga, le championnat espagnol. Le vainqueur de la Ligue europa obtient normalement une place directe en Ligue des champions. Elle a donc été reversée au 3e du championnat français car l’OM a été le représentant de la Ligue 1.

Le choixpeau

Avant le tirage au sort pour déterminer quelles équipes s’affronteront, les 32 clubs participant à la Ligue des champions sont classés dans 4 chapeaux, selon leur coefficient UEFA. Dans le chapeau 1 sont ainsi réunis les vainqueurs de la Ligue des Champions, de la Ligue europa et les champions des principaux championnats européens (Angleterre, Espagne, Italie, Allemagne, France, Russie).

Les tirages au sort ont ensuite lieu fin aout, à Monaco cette saison. A noter que deux équipes d’un même pays ne peuvent se rencontrer dès les phases de poule qui se déroulent dans un système de matchs aller-retour. Les équipes d’Ukraine et de Russie ne peuvent pas non plus se rencontrer, pour des raisons géopolitiques.

Le résumé des groupes pour les équipes françaises :

Groupe A : Atlético de Madrid – Borussia Dortmund – Monaco – Club Bruges

Groupe C : PSG – Naples – Liverpool – Étoile Rouge Belgrade

Groupe F : Manchester City – Chakhtior Donetsk – Lyon – Hoffenheim

 

Le but pour les équipes est de finir 1er de leur poule afin de jouer une équipe qui a fini 2e dans une autre poule lors des huitièmes de finale.

La finale se joue quant à elle dans un stade déterminé à l’avance. L’édition 2019 sera accueillie au Wanda Metropolitano (Espagne), le nouveau stade de l’Atlético de Madrid.

Aux grands hommes …

La Ligue des champions est la coupe que chaque joueur veut obtenir avec son club. Certains y parviennent, et pas qu’une fois, tandis que d’autres courent toujours après. Raphaël Varane par exemple, joueur du Real Madrid (Espagne) et âgé seulement de 25 ans a déjà remporté 4 fois cette coupe tandis qu’ Antoine Griezmann (Atlético de Madrid, Espagne), court toujours après..

Le prestige d’un championnat se façonne aussi par le parcours européens de ses équipes. Le Real Madrid a ainsi remporté 13 fois la C1, dont cinq fois d’affilée entre 1956 et 1960 et 3 fois entre 2016 et 2018.

Certains l’ont gagné 13 fois tandis que coté français, l’OM est le seul club à avoir remporté la Coupe aux grandes oreilles, un soir de 26 mai 1993 à Munich contre l’AC Milan, avec comme capitaine un certain … Didier Deschamps ! D’où l’étoile au dessus du logo de l’OM et leur fameux “A jamais les premiers”.

 

 

 

 

 

 

Voici quelques perles (non exhaustives) de la Ligue des champions…

 

 

Ha, et un dernier petit mot : la Ligue des champions sera uniquement disponible sur la chaine RMC sport avec désormais deux horaires : 18h55 et 21h (ne ratez pas la musique !) En attendant ce Liverpool – PSG à 21h, essayez de vous concentrer aujourd’hui ! Et si besoin, un peu de MHD sur la C1 pour comprendre le titre de l’article.

 

Crédit photo : Le Phocéen

A propos de l'auteur

#teamgardien

Poster un commentaire

consequat. justo odio felis dolor. dolor diam eleifend accumsan et, ut pulvinar