Entrez dans la surface #6 – Les à-côtés de PSG-OL

Pour les footeux qui s’ignorent ou les footix en devenir.

Il n’y aura pas de Ligue 1 ce week-end pour cause de trêve internationale, donc quoi de mieux qu’un mardi matin pour faire planer le doux parfum de notre championnat ? Alors forcément, on va un peu reparler du match entre le PSG et l’OL. Oui, il y a eu beaucoup de buts, oui Kylian Mbappé est fort – pour son âge, mais je crois qu’on a assez entendu parler de ce match pour ne parler que de la tactique.

 Il a été question de jeu, beaucoup de jeu. Un record, des poteaux, des parades, des cartons rouges, une cheville endommagée et un quadruplé. Il nous fallait au moins tout ça pour faire une chronique.

 

 

Lire aussi >>> PSG- Lyon : Les notes du match

Commençons d’abord par ce qu’on a entendu à la télé dimanche soir. Qui nécessite une petite rectification. Un quadruplé en treize minutes. Il y a de quoi impressionner et même se demander comment cela est possible (oui, oui, je l’ai entendu hier matin). On parlait donc record ? Et bien que neni ! Un joueur a fait encore plus fort que notre Kyky national. J’ai nommé Robert Lewandowski, qui en 2015 s’est offert le luxe d’inscrire cinq buts en neuf minutes. Rien que ça. Cinq buts en Bundesliga (le championnat allemand) contre Wolfsburg. Dont un triplé marqué en un temps record : 3’22 minutes. Et encore, le Polonais n’était pas titulaire lors de cette rencontre.

 

 

Attendez, il y avait donc vraiment un gardien en face des Parisiens ? Rendons à Anthony Lopes ce qui lui appartient. A savoir qu’avant la 60e minute de jeu, les Parisiens ne menaient que 1-0 et que le portier lyonnais avait réalisé deux parades face au prodige de la capitale, tout en étant aussi sauvé par ses poteaux. Tout comme Gianluigi Buffon a été sauvé par ses propres poteaux.

Deux cartons jaunes valent bien un rouge

Fait aussi important dans ce match : un joueur de chaque équipe a écopé d’un carton rouge, remettant les deux équipes à dix contre dix. Le Parisien Presnel Kimpembe a immédiatement récolté un carton rouge pour une semelle sur Tanguy Ndombélé quand Lucas Tousart a successivement récolté deux cartons jaunes de suite, qui se transforment en rouge. Les deux joueurs ne seront pas présents au moins lors du prochain match de Ligue 1 de leur équipe. A savoir que la commission de discipline peut alourdir la suspension des joueurs.

Lire aussi >>> Entrez dans la surface #2 – La Ligue 1 dans nos cœurs

L’intervention de l’arbitre sur la faute de Kimpembe sur le futur international français, Ndombélé a été permise par l’utilisation du VAR, l’assistant vidéo. Ainsi, d’autres arbitres sont présents dans un camion et peuvent voir les images au ralenti et indiquer à l’arbitre principal si une erreur a été commise. Cet arbitre peut ensuite demander à voir la vidéo et peut être amené à changer de décision, ou non. Bien évidemment, ces interventions prennent du temps, d’où les critiques qui expliquent que l’arbitrage vidéo dénature le football. Surtout quand à la fin, c’est l’appréciation de l’arbitre qui prime toujours.

Ce match était donc complètement fou. Fou parce que le PSG a établi un nouveau record. Avec cette fois-ci le nombre de victoires consécutives en début de championnat : neuf victoires pour neuf matchs joués Fou aussi parce que Nabil Fekir est mal retombé sur sa cheville et qu’il doit déclarer forfait pour le rassemblement des Bleus. Didier Deschamps a donc appelé le Marseillais Dimitri Payet pour le remplacer.

Et bien, la preuve en est qu’on peut donc parler d’un match de foot sans totalement aborder le jeu. Comprendre le comment du pourquoi avant d’aller encore plus loin. Étape par étape. Parce que le football le mérite.

A propos de l'auteur

#teamgardien

Poster un commentaire

sed Curabitur dictum eleifend quis, felis ut venenatis Sed risus sem,