Auto/Moto

ePrix de Valence : de Vries vainqueur d’une course étrange

Nick de Vries (Mercedes) a profité de la mauvaise gestion de l'énergie de ses adversaires pour remporter sa deuxième course de la saison, à Valence. Nico Müller (Dragon Penske) et Stoffel Vandoorne (Mercedes) complètent le podium.

Pour une première sur un tracé permanent, l'ePrix de Valence a connu de nombreux rebondissements. Dans la course déjà, où la pluie et cinq interventions de la voiture de sécurité ont pimenté la course. Mais le plus invraisemblable reste les disqualifications à la chaine en fin de course, pour “surconsommation d'énergie”, ce qui a laissé un peu dubitatif les acteurs de la course. Et au milieu ce chaos, le néerlandais Nick de Vries et Mercedes sortent grands vainqueurs de cet épreuve.

La pluie s'invite au départ

Peu avant le départ, la pluie s'invite donc sur la piste ce qui oblige la direction de course à donner le départ sous les ordres de la safety car. Cette dernière s'efface après un seul tour, et Félix da Costa emmène le peloton. Mais un premier incident de course va faire revenir la voiture de sécurité. André Lotterer, en lutte avec Norman Nato, manque son point de freinage et catapulte Sébastien Buemi dans le bac à gravier.

Après deux tours de neutralisation, la meute est relâchée, et immédiatement da Costa et de Vries prennent une petite avance sur le peloton. S'ensuit une bataille de chronomètre entre les deux leaders, pendant la moitié de la première partie de course. Mais cette bataille sera réduite à néant. Maximilian Günther a perdu le contrôle de son bolide et est venu se planter dans les graviers. Après avoir évacué la voiture bloquée, la course est une nouvelle fois relancée. Et le même scénario se reproduit: da Costa et de Vries s'échappent et les batailles dans le peloton se poursuivent.

Une fin de course complètement folle

À quinze minutes de la fin de course, une nouvelle voiture de sécurité intervient. Mitch Evans, en prenant son dernier attack mode, percute Sérgio Sette Câmara. Le Bresillien reste planté dans les graviers, alors que l'Anglais se voit obligé de se retirer à cause d'une suspension cassée. La course est relancée pour huit minutes, avant d'être une dernière fois neutralisée trois minutes plus tard. André Lotterer a encore une fois percuté un autre concurrent, mais cette fois ci il reste planté dans les graviers.

Il ne reste alors que une minute et un tour avant la fin de l'épreuve au moment de la dernière relance de da Costa. Et comme après chaque safety car, la direction de course ajuste l'énergie disponible. Sauf qu'au moment de la relance, la grande majorité des pilotes n'ont pas assez d'énergie pour finir la course. Et à l'entame de la dernière boucle, da Costa est obligé de complètement ralentir et laisse donc s'échapper ses poursuivants. Et d'autres pilotes sont aussi dans cette situation. Ce qui donne une situation ubuesque, avec cinq pilotes qui seront disqualifiés (surutilisation d'énergie) de cette course, et cinq autres n'auront pu rejoindre la ligne d'arrivée.

Au terme de cette course complètement folle, Nick de Vries reprend la tête du championnat (57 points) devant Stoffel Vandoorne (48 points) et Sam Bird (43 points). Jean-Éric Vergne est quant à lui 10e avec 27 points. On se retrouve cet après-midi pour la deuxième épreuve sur le Circuit Ricardo Tormo de Valence, à 13h.

 

Le classement final de la course – Crédits image @FIAFormulaE

Crédits image une: @MercedesEQFE

Dernières publications

En haut