Esport

Esport – LEC : les MAD Lions vainqueurs du Summer Split

MAD Lions

Dominateurs, les MAD Lions, déjà vainqueurs du Spring Split, ont dominé Fnatic (3-1) pour s’offrir le segment d’été. Les Espagnols deviennent les premiers européens à remporter les deux splits d’une même saison hors G2 et Fnatic.

MAD Lions donne le ton

Favoris de ce BO5 en arrivant en qualité de vainqueurs du spring split et en ayant battus leur adversaire du jour à deux reprises en saison régulière, les MAD Lions ont très vite donné le ton dans cette rencontre. Dès les premières minutes du Game 1, Adam est piégé sur sa toplane après un dive d’Elyolya depuis sa jungle, avant que son coéquipier Humanoid lui emboite le pas en tuant Bwipo au milieu de la carte. Fnatic parvient finalement à se relancer sur une erreur de Kaiser en teamfight puis en prenant le premier dragon du match, mais MAD répond immédiatement en prenant quatre nouveaux kills. Néanmoins, les Espagnols gâchent quelque peu ce bon eaarly game en laissant des kills à Fnatic, qui passe même devant aux golds dans une rencontre déjà sanglante (14 kills à ce timing).

Si les deux équipes se rendent coup pour coup, les MAD Lions accélèreront peu à peu pour prendre le contrôle. Après plusieurs teamfights et la prise d’un troisième dragon ainsi que du Baron Nashor, les coéquipiers d’Humanoid, intenable sur son Ryze, décramponnent doucement leurs adversaires. Un ultime fight qui aboutira sur un ace et un quatrième dragon pour la structure espagnole sonnera finalement le glas des espoirs de Fnatic dans cette rencontre, donnant aux MAD Lions l’avantage dans cette Grande Finale (1-0).

Fnatic répond dans la douleur

Mené, Fnatic se doit alors de réagir pour ne pas se retrouver dans une mauvaise posture dans ce BO5. Passé en blue side, les joueurs de Yamatocannon vont frapper du poing sur la table. Dès le niveau 1, Elyolya et Humanoid perdent la vie, grâce notamment à un bon travail d’Adam, et Fnatic entre dans une folie meurtrière. En cinq minutes, les multiples champions d’Europe obtiennent pas moins de huit kills et Fnatic s’envole déjà (+4K golds après huit minutes).

Largement devant, à l’image de Bwipo qui possède déjà un item mythique après moins de dix minutes dans ce deuxième match, Fnatic va pourtant jouer à se faire peur. Ultra dominatrice, la structure anglaise fait face à une superbe résistance des MAD Lions en mid game, et le Game 2 semble même en mesure d’être relancé après trente minutes de jeu. Toutefois, l’équipe sortie du loser bracket évitera le pire et réussira à conclure. En effet, après avoir engrangé trois nouveaux kills, Adam, seul Français engagé dans cette finale, et ses partenaires lancent un push au mid et arrivent jusque dans la base adverse. Un ultime teamfight condamnera MAD Lions, permettant à Fnatic de détruire le Nexus et de relancer le suspens dans cette partie (1-1).

Les champions en titre intraitables

Malheureusement, cette victoire sera la seule de Fnatic dans ce BO5. Dans la troisième manche, les deux équipes partent sur un rythme moins effréné mais c’est bien MAD Lions qui semble avoir le dessus dans les premières minutes. Si Fnatic tient bon et ne reste que légèrement derrière aux golds, les Espagnols s’envoleront peu à peu. De +5K golds après dix-neuf minutes de jeu, ils passent à +15K golds à 32 minutes, après avoir enchaîné les kills et verrouillé la carte. Les MAD Lions termineront une nouvelle fois le travail sur un ace qui leur permettra d’accéder au Nexus, s’offrant par la même occasion une première balle de match (2-1).

Cette balle de match, les Espagnols réussiront à la convertir. Après une draft qui, sur le papier, semble déjà meilleure que celle réalisée par Fnatic, MAD Lions prendra peu à peu le contrôle de ce Game 4, bien que positionné sur un red side toujours battu depuis le début de cette Grande Finale. Peu à peu, Fnatic sera distancé et les lions fous assoiront leur domination jusqu’à un ace décisif à vingt-deux minutes de jeu qui leur offrit un Baron Nashor. Fnatic concédera quelques minutes plus tard un nouvel ace (+13K golds MAD) et ne s’en relèvera pas, voyant son Nexus tomber pour la troisième fois quelques minutes plus tard (3-1). Champion de printemps, les MAD Lions réussissent donc à doubler la mise.

Après avoir remonté tout le loser bracket, Fnatic n’aura donc pas réussi à créer l’exploit, stoppé par des MAD Lions qui s’offre donc le doublé printemps/été. Également demi-finaliste du MSI (Mid-Season Invitationnal) cette année, ils auront un ultime objectif dans une saison déjà réussie : les Worlds.

Crédit image en une : LEC
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire