Basketball

Et maintenant quelle suite pour les Warriors ?

Après la draft 2020 qui s’est déroulée cette nuit, il est temps de tirer les premières conclusions et de se projeter vers la saison 2021 pour Golden State, voire même plus loin. Les Warriors, équipe qui a dominé ces dernières années avant sa chute il y a dix-huit mois, vont-ils retrouver les sommets ?

Un cinq parfait… ou presque

Stephen Curry, Draymond Green, James Wiseman, Andrew Wiggins et… sûrement pas Klay Thompson. Malheureusement, notre article aurait pu commencer par un étincelant 5 qui aurait fait rêver la planète basket, mais voilà, les Warriors continuent d’enchaîner les galères même lorsqu’ils semblent aller mieux. KillaKlay s’est blessé, probablement au tendon d’Achille. Actuellement examiné, sa blessure semble plutôt inquiétante selon certains insiders et pourrait laisser le célèbre numéro 11 encore sur le côté pour de très longues semaines. Un sacré coup dur pour les Warriors qui pensaient avoir retrouvé un effectif complet en pleine santé. Logiquement, ce serait donc le jeune et prometteur Damion Lee qui devrait prendre la place de l’un des meilleurs shooteurs de la ligue.

Un banc à compléter 

C’est le défaut des Warriors qui s’est révélé lors des finales 2019, leur banc est devenu trop fragile pour être de nouveau capable de régner en maître sur la ligue. Le jeune Ky Bowman semble encore un peu léger au poste de meneur. Le poste d’arrière semble bien couvert avec le duo Lee-Poole, même si le premier est un peu limite pour être titulaire en lieu et place de Thompson. Le vrai problème se situe à l’aile ou personne ne semble capable d’apporter un impact en backup d’Andrew Wiggins. Ce sera d’ailleurs la priorité du board des Warriors lors de la Free Agency qui s’ouvrira ce week-end : trouver un ailier, pourquoi pas d’expérience, pour solidifier le banc, plutôt à ascendant défensif. Les postes 4 et 5 eux sont maintenant bien complets grâce à la draft de Wiseman, puisque les Warriors disposent d’un effectif dans la raquette composé de Draymond Green, Eric Paschall, Kevon Looney, James Wiseman ou encore Marquese Chriss. On peut d’ailleurs imaginer qu’un Kevon Looney ou un Marquese Chriss puissent être transféré pour récupérer un joueur de banc sur les lignes arrières.

Nos pistes pour les Warriors

Tous les joueurs ci-dessous sont des joueurs à trade, ils ne tiennent pas compte des agents libres de la prochaine free agency.

Premier joueur de notre liste au poste de meneur : TJ McConnell (Indiana Pacers). Si le meneur manque de shoot, il serait parfait en gestion de la rotation pour permettre aux Warriors de contrôler une rencontre. Avec seulement 18,7 minutes en moyenne par match lors de la dernière saison régulière avec Indiana, McConnell est tout de même parmi les vingt meneurs ayant le meilleur ratio d’efficacité de la ligue.

Deuxième choix au poste de meneur : Jevon Carter (Phoenix Suns). Registre totalement différent mais pas moins intéressant. 16,3 minutes la saison passée, 42,5% à 3 points avec en moyenne 2,5 tirs pris à longue distance par match et surtout près d’une interception par rencontre. Un bon bagage qui pourrait coller au jeu des Warriors et assurer avec brio l’intérim de Curry.

Premier choix au poste d’ailier : George Niang (Utah Jazz). Jolie révélation de la saison passée, l’ailier du Jazz possède de vraies qualités au shoot. Toutefois, son impact au rebond et en défense serait à améliorer. Un bon fit offensif, même si c’est bien en défense que les Warriors essaient de renforcer leur banc.

Deuxième choix au poste d’ailier : Nemanja Bjelica (Sacramento Kings). Excellent 3&D un peu sous côté dans la Ligue, il est capable d’apporter du spacing et de la défense face aux bancs adverses. Le Serbe est d’ailleurs dans le top 10 en terme d’efficacité défensive parmi les ailiers et ailiers forts qui sortent du banc. Peut d’ailleurs jouer et défendre sur des postes 3 et 4, une polyvalence intéressante.

Une free agency attendue

Les choix seront multiples et au combien intéressants pour les Warriors qui disposent de multiples trade exceptions, d’une mid-level exception notamment pour faire leur marché et ainsi solidifier une équipe aux bords fragiles. Parmi la liste des meneurs abordables nous avons sélectionné : Khris Dunn, Raul Neto, Rajon Rondo ainsi que Shabazz Napier

Enfin pour les ailiers : Rondae Hollis-Jefferson, Torrey Craig, Demare Carroll ou pour le fun : Michael Beasley. Des noms qui sont parfaits pour alimenter un banc d’une équipe prétendante à une finale de conférence à minima.

Maintenant, on prend le popcorn et on regarde faire Bob Myers et ses troupes du côté de la baie de San Francisco.  



Sport en directMercato Football Ligue 1
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
ut justo eleifend diam Donec nec leo fringilla neque.