Tour de France

Etape 1 Tour de France Femmes 2023 : TV, Parcours, Profil, Favoris et Classement

Découvrez tout ce qu'il faut savoir sur l'étape 1 du Tour de France Femmes 2023 : TV, Parcours, Profil, Favoris et Classement

  • Distance : 124km
  • Lieu de départ : Clermont-Ferrand
  • Lieu d'arrivée : Clermont-Ferrand
  • Type d'étape : Plat
  • Heure de départ : 12:15
  • Heure d'arrivée (approx.) : 15:19

Lors de la première édition du Tour de France Femmes l'année dernière, l'édition féminine a débuté sur les Champs-Élysées après la dernière étape de la course masculine. Cependant, cette année, le Tour de France Femmes s'est imposé comme un événement à part entière, brisant les chaînes qui le lient à la course masculine. Lors de l'édition précédente, Lorena Wiebes avait remporté le sprint massif attendu sur les pavés parisiens. Cependant, l'étape d'ouverture de cette année à Clermont-Ferrand promet un niveau d'imprévisibilité plus élevé, avec ses montées courtes et percutantes qui favorisent les puncheuses dans le peloton, plutôt que les sprinters.

Le parcours de l'étape d'ouverture se fait en aller-retour, à partir du cœur de la ville, la place de Jaude. Cette place piétonne est ornée d'une statue de Vercingétorix, le premier héros national français, créée par Frédéric Auguste Bartholdi, le même artiste qui a conçu la Statue de la Liberté de New York. De là, le peloton s'aventurera dans la campagne pittoresque. Les premiers kilomètres sont essentiellement plats, mais le terrain devient progressivement plus vallonné pour le reste de l'étape, alors que les coureuses retournent à Clermont-Ferrand.

LE PARCOURS ET PROFIL DE L'ÉTAPE 1 DU TOUR DE FRANCE FEMMES 2023

En raison du célèbre Puy de Dôme qui se trouve juste à l'extérieur de la ville, Clermont-Ferrand a connu relativement peu d'arrivées d'étapes du Tour de France. Au cours des dernières décennies, l'organisateur du Tour a souvent opté pour un final plus captivant sur les pentes escarpées du volcan. Cependant, ces dernières années, l'accès à la montée a été limité aux cyclistes en raison de l'installation d'une voie de tramway qui transporte les visiteurs jusqu'au sommet du volcan. Ce n'est que cette année que la ville a autorisé le Tour de France à inclure une étape dans cette montée, mettant ainsi fin à une interruption de 35 ans. Outre le Puy de Dôme, la ville n'a accueilli que deux autres arrivées d'étapes : La victoire d'André Le Dissez sur le circuit de Charade lors du Tour 1959 et celle de Raphaël Géminiani dans sa ville natale en 1951.

C'est la troisième fois dans l'histoire qu'une étape du Tour se termine à Clermont-Ferrand. Le peloton féminin se disputera la victoire sur l'avenue Carnot, située à proximité de l'université Clermont Auvergne. Si le plat de 450 mètres à l'arrivée peut laisser entrevoir une opportunité pour les sprinteuses, les pentes abruptes de la Côte de Durtol, située à seulement 9 km de l'arrivée, risquent d'hypothéquer leurs chances. Cette montée située à la périphérie de la ville s'étend sur 1,7 km et présente une pente moyenne de 7,2 %, ce qui en fait le point de départ idéal pour qu'un coureur plus énergique prenne ses distances par rapport à ceux qui excellent dans les arrivées rapides et, en fin de compte, pour qu'il s'empare du maillot jaune.

LES FAVORIS DE L'ÉTAPE 1 DU TOUR DE FRANCE FEMMES 2023

Cette étape est l'une des plus plates que le peloton féminin aura à affronter, mais elle comporte tout de même plus de 1 000 mètres de dénivelé. La Côte de Durtol, située à proximité de l'arrivée, n'est pas une mince affaire et comporte une descente technique de l'autre côté, ce qui rend cette étape difficile à prédire. Une victoire d'étape et le maillot jaune tant convoité sont en jeu, ce qui nous laisse dans l'incertitude quant à une arrivée au sprint ou à une attaque dans la seule et unique ascension classée de l'étape.

SD Worx-Protime compte dans ses rangs Lorena Wiebes, la meilleure sprinteuse du WorldTour féminin, qui sera présente pour disputer l'étape. Non seulement elle peut sprinter, mais elle a aussi la capacité de grimper des côtes courtes et raides. Étant donné qu'il n'y a pas d'étapes de sprint évidentes dans ce Tour, elle cherchera probablement à répéter l'histoire en remportant la première étape, comme elle l'avait fait en 2022.

Cependant, si Wiebes vise le sprint, Charlotte Kool (Team DSM-Firmenich) en fera de même. Elle est une autre sprinteuse de haut niveau et cherchera à remporter sa première victoire d'étape en Grand Tour. La coureuse néerlandaise a connu une saison impressionnante jusqu'à présent, avec plusieurs victoires à son actif, et elle abordera le Tour avec une grande confiance dans sa forme fantastique.

Pour Movistar, Emma Norsgaard pourrait viser la victoire si elle en avait l'occasion. Cependant, avec la championne en titre, Annemiek van Vleuten, dans leur équipe, tout dépendra si l'équipe se consacre entièrement à soutenir Van Vleuten ou si certains coureurs ont eu la liberté d'aller au bout de leurs propres ambitions.

Fraîchement arrivée du Giro Donne, Silvia Persico (UAE Team ADQ) pourrait également coureuse à suivre. La championne britannique Pfeiffer Georgi (Team DSM-Firmenich) sera une autre coureuse à surveiller lors de la première étape. Elle excelle sur les terrains vallonnés et pourrait être une candidate de choix pour attaquer dans la montée finale.

Elisa Balsamo (Lidl-Trek) est une autre candidate potentielle. Après sa chute lors de la première étape de la RideLondon Classique, elle n'a pas repris la course et ce sera la première fois que nous verrons l'Italienne depuis. Avant sa blessure, elle a connu une bonne campagne dans les classiques, avec deux deuxièmes places au Trofeo Alfredo Binda et à la Classique Bruges-De Panne. Les autres coureuses à surveiller sont Audrey Cordon-Ragot (Human Powered Health), Mavi García (Liv Racing TeqFind), Ashleigh Moolman-Passo (AG Insurance-Soudal-Quick-Step) et Elise Chabbey (Canyon//SRAM).

Nicolas Depres

Coordinateur We Sport FR - Passionné de cyclisme - #TeamPogi

Dernières publications

En haut