Giro

Etape 18 du Giro 2023 : Chaîne TV, Parcours, Profil, Favoris et Classement

Découvrez le programme télé, le parcours, le profil, les favoris et le classement de l'étape 18 du Giro 2023.

Existe-t-il un paysage plus emblématique du Giro d'Italia que les Dolomites ? Contrairement à d'autres régions des Alpes qui figurent à la fois dans le Giro et le Tour de France, et aux Pyrénées qui jouent un rôle crucial dans le Tour et la Vuelta a España, les Dolomites sont exclusives à l'Italie et à ce Grand Tour, et ont été le témoin de nombreuses batailles épiques pour le maillot rose depuis leur première visite lors de l'édition de 1937.

Une dolomie est une roche sédimentaire carbonatée, nommée d'après Déodat Gratet de Dolomieu, un minéralogiste travaillant à l'époque de la révolution française, pour son rôle dans la distinction de la roche avec le calcaire. Ces roches forment le phénomène géologique qu'est la chaîne de montagnes des Dolomites, dont l'aspect physique unique, caractérisé par des pics déchiquetés, des formes anguleuses et un éclat rose saisissant, est stupéfiant.

LE CLASSEMENT DE L'ÉTAPE 18 DU GIRO 2023

Results powered by FirstCycling.com

À LIRE AUSSI – “Ce sera brutal” – João Almeida annonce la couleur avant les 3 dernières étapes de montagne du Giro 2023

LE PROFIL DE L'ÉTAPE 18 DU GIRO

L'étape 18 ne présente peut-être pas les montagnes les plus célèbres et les plus dures des Dolomites (la plupart d'entre elles sont réservées pour demain), mais elle a suffisamment de dénivelé pour faire de la première des trois étapes montagneuses consécutives une véritable épreuve de force pour le classement général.

Les deux premiers tiers de l'étape n'ont pas grand-chose de difficile. Hormis La Crosetta, une côte de catégorie 1 qui monte régulièrement à environ 7 % pendant 11,6 km, la seule autre montée dans les quelque 100 premiers kilomètres est la légère côte de catégorie 4 de Pieve d'Alpago. Mais du pied de la Forcella Cibiana, de catégorie 1, à l'arrivée au sommet de Zoldo Alto, environ 35 km plus loin, il n'y a guère de répit entre les ascensions.

Bien que répertoriées comme deux ascensions distinctes de catégorie 2, le Coi et le Zoldo Alto forment en fait une longue arrivée au sommet de la montagne, avec seulement une descente de 2,5 km séparant le sommet de la première du pied de la seconde. La dernière fois que Zoldo Alto a figuré dans le Giro, c'était en 2005, lorsque Paolo Savoldelli a devancé Ivan Basso dans un sprint à deux après que les deux coureurs se soient éloignés de leurs rivaux, notamment Danil Di Luca, qui portait le maillot rose, et Damiano Cunego, le champion en titre. Basso a pris le maillot rose, et on s'attendait à ce qu'il remporte la victoire finale, mais sa course s'est effondrée deux jours plus tard en raison d'une maladie ; Savoldelli a fini par gagner à sa place.

Basso et Savoldelli ont fini par mettre une minute à leurs rivaux ce jour-là, mais cette fois-ci, le sommet est gravi d'une autre direction, par le Coi. Néanmoins, cette ascension a toujours le potentiel de causer autant de dégâts, car les 5,8 km de l'ascension du Coi sont très raides, avec une pente moyenne d'un peu moins de 10 %, dont une rampe de 19 %. Si des écarts significatifs doivent être faits, c'est sur ces pentes que les coureurs de la catégorie GC devront faire leurs preuves.

À LIRE AUSSI – 3 coureurs, 3 étapes, 29 secondes : Qui remportera le Giro 2023 ?

LES FAVORIS DE L'ÉTAPE 18 DU TOUR D'ITALIE 2023

Première des trois journées consécutives en montagne, avec plus de 3 000 mètres de dénivelé, nous nous attendons à ce que les favoris se mettent en évidence et creusent les écarts pour le maillot rose. Mais l'étape 18 pourrait également jouer en faveur de l'échappée, en particulier avec deux journées difficiles à suivre pour le classement général.

Geraint Thomas (Ineos Grenadiers), João Almeida (UAE Team Emirates) et Primož Roglič (Jumbo-Visma) sont les trois coureurs GC que tout le monde surveillera intensément au cours de la troisième semaine. Après un début prudent dans le Giro d'Italia de cette année, nous avons finalement vu de l'action lors de la 16e étape dans la montée du Monte Bondone. Thomas et Almeida avaient de meilleures jambes ce jour-là, laissant Roglič se frayer son propre chemin jusqu'au sommet. Bien qu'Almeida ait remporté l'étape, passant à la deuxième place, à 18 secondes du Gallois, Thomas a également semblé être en forme brillante alors qu'il est revenu en rose. Ils chercheront tous à gagner du temps et à mettre de la distance entre eux et leurs rivaux, mais le Coi et l'arrivée au sommet de Zoldo Alto décideront si quelqu'un de nouveau entre dans la course au maillot rose.

Eddie Dunbar (Jayco-Alula) réalise un excellent Giro depuis le début de l'année, réalisant la course de sa vie. Il a terminé quatre fois dans le top 10 et s'est hissé à la cinquième place du classement général après la 16e étape, où il s'est classé quatrième. S'il parvient à se glisser dans l'échappée, il sera l'un des coureurs que les trois premiers devront tenir en laisse, puisqu'il n'est qu'à 3-03 de Thomas. Hugh Carthy (EF Education-EasyPost) et Damiano Caruso (Bahrain-Victorious) chercheront également à gagner du temps, dans l'espoir de progresser dans le classement général.

Thibaut Pinot (Groupama-FDJ) sera lui aussi à la recherche d'une victoire d'étape, après avoir frôlé la victoire lors de la 13e étape à Crans-Montana, où il a été battu par Einer Rubio de Movistar (un autre concurrent pour l'étape d'aujourd'hui). Le coureur français prévoit de prendre sa retraite à la fin de la saison, et avec seulement une poignée d'étapes restantes, peut-il obtenir la victoire d'étape à laquelle il aspire ?

Derek Gee (Israel-Premier Tech) s'est donné à fond dans ce Giro, que ce soit au sprint ou dans les étapes de montagne, terminant même quatrième de la montée de catégorie 1, Crans-Montana. S'il parvient à se glisser dans l'échappée, il aura toutes les chances de remporter la victoire… enfin. Toms Skujinš (Trek-Segafredo) et Davide Bais (EOLO-Kometa) sont d'autres coureurs à surveiller, car ils ont prouvé qu'ils étaient capables de frapper fort dans les montées. On peut également s'attendre à voir Ben Healy (EF Education-EasyPost) dans le feu de l'action aujourd'hui. Il espère ajouter des points à son palmarès dans le classement de la montagne et remporter une victoire d'étape si l'occasion se présente.

SUR QUEL CHAÎNE REGARDER LE GIRO 2023 À LA TÉLÉ ?

En France, Eurosport est le diffuseur officiel du Giro 2023. La deuxième étape sera à suivre à partir de 12h20 sur les plateformes Eurosport.

LE CLASSEMENT DU GIRO 2023 APRÈS L'ÉTAPE 17

Results powered by FirstCycling.com

 

Coordinateur We Sport FR - Passionné de cyclisme - #TeamPogi

Dernières publications

En haut