Basketball

Euroleague 2022-2023 I Etoile Rouge de Belgrade : Calendrier et Effectif

Etoile Rouge de Belgrade

Toujours présent en Euroleague grâce à son succès en ABA League, l’Etoile Rouge de Belgrade aura des difficultés à jouer les premiers rôles cette saison. Malgré un recrutement intéressant, les Serbes n’ont pas les moyens financiers pour viser le haut du tableau. Mais venir s’imposer au Pionir reste toujours un challenge pour ses adversaires ! Présentation de l’Etoile Rouge de Belgrade version 2022/2023.

Les Mouvements de l’intersaison

Arrivées : Nemanja Nedovic (Panathinaïkos), Hassan Martin (Olympiakos), John Holland (Bursaspor), Dalibor Ilic (Igokea), Vladimir Jovanovic (Cibona Zagreb, entraîneur), Filip Petrusev (Anadolu Efes), Ben Bentil (Milan), Jaylen Adams (Sydney)

Sous contrat : Luka Mitrovic, Branko Lazic, Ognjen Dobric, Ognjen Kuzmic, Stefan Markovic, Stefan Lazarevic, Nikola Ivanovic, Filip Radakovic

Départs : Nikola Kalinic (Barcelone), Nate Wolters (Panathinaïkos), Austin Hollins (Maccabi Tel-Aviv), Dejan Davidovac (CSKA Moscou), Aleksa Uskokovic (Mega), Aaron White, Marko Simonovic (retraite), Maik Zirbes, Dejan Radonjic (Panathinaïkos, entraîneur)

Effectif saison 2022/2023

Meneurs : Nikola Ivanovic, Jaylen Adams, Stefan Markovic

Arrières : Nemanja Nedovic, Branko Lazic, Nikola Topic

Ailiers :  John Holland, Ognjen Dobric, Stefan Lazarevic

Ailiers-forts : Ben Bentil, Luka Mitrovic, Dalibor Ilic

Pivots : Ognjen Kuzmic, Filip Petrusev, Hassan Martin

 

Entraîneur : Vladimir Jovanovic

Beaucoup de mouvement cet été

L’Etoile Rouge de Belgrade a été très active cet été sur le marché des transferts. Au premier rang des départs, l’entraîneur Dejan Radonjic, qui se lance un nouveau défi du côté du Panathinaikos d’Athènes. Une grosse perte pour le club de Belgrade. Départ également de l’international Serbe Nikola Kalinic, qui sort de sa meilleure saison sur le plan offensif (11,3 points de moyenne), des Américains Austin Hollins, Aaron White et Nate Wolters.

Pour compenser ses pertes importantes pour le club, les dirigeants de l’Etoile Rouge ont rapatrié 2 talents de l’école Serbe, à savoir Nemanja Nedovic en provenance du Panathinaikos, et Filip Petrusev (Anadolou Efes Istanbul), jeune pépite en demande de temps de jeu. Arrivée également du scoreur Américain John Holland, qui sort d’une saison à plus de 14 points de moyenne avec Bursaspor, et Ben Bentil (Milan) qui arrive avec sa taille et sa puissance physique. Jaylen Adams, arrivant de Sydney, découvrira l’Europe pour montrer ses talents offensifs. Des arrivées qui devraient donner une orientation très offensive à l’Etoile Rouge de Belgrade.

Un noyau Serbe

Avec un budget limité, l’Etoile Rouge de Belgrade n’hésite pas à faire confiance à des joueurs Serbes et à sa formation. À la mène, Stefan Markovic, médaillé à plusieurs reprises avec la sélection Serbe, apporte son expérience du haut niveau. Branko Lazic, fidèle au club depuis 15 ans, rentabilise ses minutes avec beaucoup d’activité, tout comme Ognjen Dobric et Luka Mitrovic. En rajoutant Nemanja Nedovic, solide attaquant de niveau Européen et Filip Petrusev, qui aura du temps de jeu pour démontrer enfin tout son talent, le rival du Partizan n’a pas peur de mettre en avant des joueurs nationaux, ce qui donne une identité à ce club.

Le joueur à suivre : Filip Petrusev

Âgé de 22 ans, Filip Petrusev doit enfin lancer sa carrière. Drafté par les Philadelphie 76ers en 2021, le joueur Serbe reste pour le moment en couveuse en Europe. Mais cette saison 2022/2023 lui verra confier plus de responsabilités, que ce soit en Euroleague et en ABA League. Peu utilisé en Euroleague la saison dernière chez l’Anadolou (5 apparitions), Filip Petrusev a disputé 17 matchs en Ligue Turc pour plus de 15 points de moyenne, qui en dit long sur le talent offensif de ce joueur. Le pivot Serbe pourrait être la révélation de la saison en Turkish Airlines Euroleague.

Les ambitions de l’Etoile Rouge de Belgrade

Avec un budget limité, l’Etoile Rouge de Belgrade ne peut pas viser les play-offs. Mais à domicile, le club Serbe reste toujours difficile à bouger, dans l’ambiance la plus chaude du vieux continent. Avec des scoreurs comme Nemanja Nedovic, John Holland et Jaylen Adams, et des joueurs de devoir Serbes, l’Etoile Rouge pourra légitimement viser entre 10 et 15 victoires sur l’ensemble de la saison 2022/2023.

Les matchs à suivre de l’Etoile Rouge de Belgrade cette saison

Anadolou Efes Istanbul vs. Etoile Rouge de Belgrade (7 octobre 2022)

Difficile de faire pire comme entrée en lice ! Avec un déplacement chez le double champion d’Europe en titre, les Serbes auront fort à faire face au duo Larkin / Micic. Ce sera un premier test pour savoir où en est l’Etoile Rouge en ce début de saison.

Partizan Belgrade vs Etoile Rouge de Belgrade (8 décembre 2022)

C’est le derby le plus chaud d’Europe qui se déroulera à la Stark Arena. Les 2 clubs de Belgrade se retrouveront devant 20 000 fans déchainés pour la première fois de l’histoire en Euroleague. Sur le plan sportif, c’est un match à ne pas perdre pour l’Etoile Rouge face à un adversaire à sa portée. Mais le spectacle sera surtout autour du terrain !

Olympiakos BC vs Etoile Rouge de Belgrade (22 décembre 2022)

L’Olympiakos BC et l’Etoile Rouge entretiennent de très bonnes relations et les supporters se supportent mutuellement. C’est donc toujours une rencontre particulière entre ces 2 équipes, mais les Grecs partiront grands favoris de cette rencontre.

Etoile Rouge de Belgrade vs Partizan Belgrade (27 janvier 2023)

Si le match aller sera attendu, le match retour, qui se disputera au Pionir le sera également ! Dans une ambiance de folie, le derby lancera la dernière ligne droite de la saison régulière 2022/2023 de la Turkish Airlines Euroleague.

Etoile Rouge de Belgrade vs Baskonia Vitoria (23 mars 2023)

Cette 30ème journée pourrait lancer l’Etoile Rouge de Belgrade pour le dernier coup de reins de la saison. Avec 4 des 5 dernières rencontres à domicile pour conclure cette campagne, si les Serbes sont encore en course pour arracher un top 8, alors il lui faudra probablement remporter ces quatre dernières rencontres devant son public. D’où l’importance de la première réception de Baskonia afin de ne pas compromettre ses derniers espoirs. Mais pour cela, il faudra tout d’abord faire le travail durant les 29 précédentes journées !


Jérémy Ernou

Le sport est une religion

Dernières publications

En haut