Basketball

Euroleague : l’ASVEL héroïque

21 ans qu’un club Français attendait ça ! Depuis 1999, le Maccabi Tel-Aviv était invaincu face aux clubs de l’Hexagone. Ce n’est désormais plus le cas. Après 3 défaites consécutives malgré un véritable mieux dans le jeu, Villeurbanne s’est relancé en s’imposant de fort belle manière contre les Israéliens. 

L’ASVEL montre les muscles 

Dominateurs lors d’un premier quart temps offensif (30-24), les Rhodaniens s’en sont remis en début de match à Moustapha Fall, agressif sous le panier et mettant à mal la défense adverse. Ante Zizic pris rapidement deux fautes, l’obligeant à sortir et les hommes de TJ Parker ont pu appuyer là où ça fait mal. Le deuxième quart temps a été bien géré également, confortant l’avance des locaux, sous l’impulsion d’un Norris Cole retrouvé en sortie de banc (15pts, 3rbds, 4asts).

crédit photo : Le Progrès

Malheureusement, le Maccabi allait revenir avec d’autres intentions lors de la seconde période. Sous l’impulsion d’un Wilbekin intenable (25pts, 4rbds, 3asts), les visiteurs vont fondre sur leur hôte pour recoller tout proche, à l’entame du dernier quart (67-64, 30′). Fort heureusement, Moustapha Fall, monstrueux (15pts à 7/9, 5rbds,3asts) va réussir à se sortir de la prise à deux dont il est victime pour trouver des solutions de passes. Un homme va alors sortir de l’ombre: Amine Noua. Très peu en vue, pour ne pas dire pas du tout, le Français va alors effectuer un passage décisif, claquant 7 pts de suite à 8min du terme, inscrivant d’ailleurs l’intégralité de ses 11 pts après la 32ème minute. En plus d’être précieux offensivement (4/7, 2/2 aux lancers), il va également se distinguer en défense, avec un contre et une interception précieuse en fin de match. Wilberkin va alors envoyer 3 missiles pour recoller (80-78). Mais trop tard, David Lighty prenant les choses en main en fin de rencontre pour assurer la victoire de l’ASVEL (84-82).

Avec ce succès, les Villeurbannais s’accrochent à la queue de peloton et se donnent de l’air, afin de ne pas être largué. Au contraire du Khimki Moscou, bon dernier et qui viendra à l’Astroballe vendredi. En attendant, cette 4ème victoire donne de l’espoir à tout un club. Le lendemain de l’annonce par le conseil de la métropole de Lyon, de la validation du projet d’Arena si chère à Tony Parker ! Que demander de mieux?

Dans les autres rencontres : 

Sur les autres parquets, le Barça n’a pas tremblé à domicile face au Khimki. Portés par un Mirotic stratosphérique (24pts à 9/11) et un Cory Higgins tout aussi propre (20 pts à 5/7 et 8/8 sur la ligne), les Espagnols n’ont jamais été inquiétés. Calathès a de nouveau régalé (12asts) alors que Brandon Davis, si bon à l’accoutumé, est passé au travers. Mais en face, si Alexey Shved monte sérieusement en pression (22pts, 9rbds, 6asts), le reste ne suit pas. Le FC Barcelone caracole en tête alors que les Russes s’enlisent, seul, à la dernière place, décroché du peloton.

crédit photo : NewBasket

A domicile, l’Olympiakos avait une belle occasion de mettre la pression sur les équipes de tête. Malheureusement, les Grecs sont passés à coté. Malgré un bon Livio Jean-Charles (14pts à 6/9, 7rbds, 2asts), Valence a rapidement pris les commandes du match pour ne plus les lâcher. Sous l’impulsion de Bojan Dubljevic (20pts, 9rbds), les Espagnols se sont imposés en patron (85-96) et s’affirment comme un outsider qu’il ne faudra pas négliger. Avec 9V et 5D, ils sont à égalité avec le Real, 3ème. L’Olympiakos quant à lui reste dans la première moitié du classement, avec un bilan toujours positif (7V-6D).

Mené du début jusqu’au milieu du 4ème quart, le Zenith a réussi à renverser la vapeur face au Bayern Munich à la Sibur Arena. En souffrance offensivement en début de match, les Russes ont pu compter sur leur adresse longue distance tout au long du match (48%) pour se maintenir dans la partie. Guidés par un Billy Baron de gala (20 pts à 7/11 mais surtout 4/5 derrière l’arc), les locaux ont fini fort avec un 23-15 fatal aux Allemands dans le dernier quart. Le Zénith revient à une victoire de sa victime du soir qui manque l’occasion de s’installer seul à la 3ème place derrière les intouchables Barça et CSKA. Néanmoins, ces deux formations restent à l’heure actuelle de belles satisfactions. Reste à savoir si elles vont être capables de maintenir le cap.

Crédit photo : YahooSport

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire