F1 – Bilan de mi-saison – Haas : Dis-Haas-ter

0
Ligue 1

Pendant cette pause estivale de 4 semaines, l’équipe de la rédaction F1 de WeSport va vous délivrer ses impressions sur la première partie de saison de chaque équipe. Aujourd’hui nous passons au crible le désastre de Haas.

Haas F1 Team – 26 points – 9e place au championnat constructeur

Un désastre, sur tous les plans. Sportif, parce que Haas ressortait des essais de pré-saison comme un épouvantail au cœur du peloton. Assez proche de Red Bull, et avec une marge de manœuvre assez intéressante sur son principal rival dans cette lutte à la 4e place, Renault. D’ailleurs cela se confirme avec les qualifications en Australie : P6 pour Grosjean et P7 pour Magnussen. Et une 6e place pour Magnussen en course (Grosjean a abandonné sur un problème de suspension). Pour autant, tout va se dégrader par la suite.

Crédits image : Autosport

En effet, si en qualifications la voiture est rapide et présente en Q3, en course, la voiture est nulle part, souvent parce qu’elle surchauffe ses gommes comme à Barhein. Et les évolutions que Haas apportent ne vont pas dans le bon sens, si bien qu’après maintes demandes, Grosjean est revenu depuis l’Angleterre à la voiture qu’il utilisait en Australie. Et force est de constater qu’elle marche mieux que la voiture avec des évolutions!

Sur le plan de l’image, l’imbroglio avec leur sponsor titre Rich Energy a aussi entamé la cote de l’équipe. En effet, suite aux performances désastreuses en piste de l’équipe, William Storey, fantasque PDG de la marque, annonce que Rich Energy cassait le contrat le liant à Haas. Derrière le comité directeur est intervenu pour signaler qu’ils restaient sponsor de l’équipe et que Storey était débarqué. Pour autant, cela reste encore flou aujourd’hui.

Kevin Magnussen – 13e – 18 points

Le trublion du plateau. Toujours dans les mauvais coups en piste, mais jamais pénalisé. Ce qui commence à agacer sérieusement certains pilotes, comme Daniel Ricciardo. Mais pour autant, il en reste un pilote qui ramène des points importants à l’équipe. Mais le plus gros problème cette saison, ce sont ses deux accrochages avec son voisin de garage, en Angleterre et en Allemagne. Si en Allemagne cela a été sans conséquence majeure, il en fut tout autre chose à Silverstone où l’incident a forcé au retrait des deux voitures.

Crédits image : F1i.com

Romain Grosjean – 17e – 8 points

L’irrégularité de Romain… Voilà son gros problème. Romain est un pilote rapide et très bon sur ses retours techniques. Mais son manque de régularité en piste fait qu’il n’a pas les résultats qu’il pourrait obtenir. Et ses erreurs, il les paye cash le plus souvent. Comme en Angleterre, où il percute son équipier au premier tour de course. Mais techniquement, il reste l’atout majeur de Haas. Il a prouvé que l’équipe s’était trompé dans son développement, en montrant que la monoplace de l’Australie était plus rapide que celle avec les évolutions.

Crédits image : F1i.com

La première partie de saison de Haas est désastreuse. Loin de ses objectifs, loin en terme de performance. L’ambiance entre les deux pilotes se dégrade peu à peu en raison des divers accrochages. Et malheureusement, l’histoire de l’équipe nous amène à penser que le reste de la saison sera compliqué. Et que tout ces problèmes pourraient coûter la tête de l’un ou de l’autre des pilotes. Espérons pour eux qu’ils trouveront des ressources pour s’en sortir…

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here