F1 – Bilan de mi-saison – Toro Rosso : La bonne surprise de cette saison

Pendant cette pause estivale de 4 semaines, l’équipe de la rédaction F1 de WeSport va vous délivrer ses impressions sur la première partie de saison de chaque équipe. Aujourd’hui, attardons-nous sur l’écurie Toro Rosso.

 

Toro Rosso, 43 points – 5e au championnat constructeurs

Souvent au cœur du peloton, l’équipe Toro Rosso, la petite sœur de Red Bull réussit un bon début de saison. A Monaco et en Allemagne, les deux pilotes terminent dans les points. Kvyat avait même fini sur le podium (3e). Hormis ces deux exploits, les résultats restent corrects malgré quelques désillusions. En pleine lutte pour la 4e place au championnat constructeurs, Toro Rosso surpasse Renault mais ne peut pas suivre les McLaren. L’épreuve des qualifications est assez hétérogène. La voiture est allée six fois en Q3. En revanche, il est fréquent qu’un des pilotes se fasse éliminer dès la Q1. Durant cette pause, Alexander Albon s’est vu promu chez Red Bull. Pierre Gasly en a fait les frais et retourne donc chez la petite sœur.

Le retour du français peut amener de l’expérience et tirer l’équipe vers le haut. La fiabilité est au rendez-vous. Ils n’ont jamais abandonné sur problème mécanique. Les seuls abandons sont des retraits volontaires (Kvyat en Chine, Albon au Canada) ou sur accrochage (Kvyat en Azerbaïdjan). L’équipe peut toutefois espérer rattraper les McLaren au championnat constructeurs, même si ces dernières semblent nettement au-dessus en terme de performance.

Résultat de recherche d'images pour "albon toro rosso 2019"

(Crédits : FormulaRapida)

Daniil Kvyat, 27 points – 9e au championnat pilotes

Le pilote Russe peut ressentir de l’amertume. Ce n’est pas lui mais son coéquipier qui est promu chez Red Bull alors que Albon a marqué moins de points que Kvyat. Il a fini six fois dans les points, dont une magnifique 3e place en Allemagne. L’ancien pilote Red Bull semble avoir repris du poil de la bête. En qualifications, il place la voiture quatre fois d’affilée dans le top 10 (6e en Azerbaïdjan, 9e en Espagne, 7e à Monaco et 10e au Canada).

En course, il a un très bon rythme. Il réussit à garder ses positions lorsqu’il part haut sur la grille, et à l’inverse, il fait de belles remontées quand il part du fond de grille. A Silverstone, il part 17e et finit 9e. En Allemagne, il part 14e pour finir sur le podium. Pour cette fin de saison, il devra continuer à faire ce qu’il fait pour espérer retourner un jour chez Red Bull.

 

Résultat de recherche d'images pour "kvyat toro rosso 2019"

(Crédits : Scuderia Toro Rosso – Red Bull)

 

Alexander Albon, 16 points – 15e au championnat pilotes

Le jeune Albon doit se croire dans un monde parallèle. Arrivé chez Toro Rosso en début d’année après des performances dans les divisions inférieures, le voilà propulsé chez Red Bull aux côtés de Verstappen. Pourtant, le britanno-thaïlandais n’est pas le meilleur pilote de l’équipe. Cependant, il finit quatre fois dans les points. Profitant des aléas de la course, son meilleur résultat est une 6e place en Allemagne. Il a le mérite de toujours tout donner pour obtenir des points. En qualifications, il va deux fois en Q3 (Monaco et Grande Bretagne) et va très souvent en Q2. Il finit cinq fois dans les points, une fois de moins que son coéquipier. Pour clore la saison, les objectifs seront forcément différents avec une voiture plus performante. Il devra faire mieux que Pierre Gasly s’il veut garder le volant Red Bull la saison prochaine.

Image associée

(Crédits : Autosports)

 

L’équipe Toro Rosso réalise un bon début de saison, avec une voiture qui a du rythme. L’arrivée de Pierre Gasly pourra apporter de l’expérience à l’écurie. Albon devra faire ses preuves s’il veut rester au plus haut niveau. Les performances de Toro Rosso sont intéressantes.

A propos de l'auteur

Fan de catch et de Formule 1 ! Fier supporter de Guingamp !

Poster un commentaire

leo. dapibus eleifend ut suscipit ut Donec quis, nec