F1

F1 – Clap de fin pour Romain Grosjean

Dès sa sortie de l’hôpital, Romain Grosjean était remonté dans sa monoplace, comme pour conjurer le mauvais sort. Malheureusement pour le monde de la Formule 1, le Français ne devrait pas participer au dernier Grand Prix de l’année à Abou Dabi. Le pilote Haas a décidé de retourner en Suisse pour poursuivre son traitement médical. Fittipaldi sera donc une nouvelle fois au volant de la Haas VF-20.

L’espoir jusqu’au bout

Pendant un temps, le microcosme de la F1 a cru pouvoir revoir le pilote aux 179 départs, dont 98 avec Haas, sur la grille de départ. Lui-même a du y croire à un moment ou à l’autre, alors qu’il se sentait condamné à peine une semaine avant. Pour l’heure, les portes de la Formule 1 se referment définitivement sur Romain Grosjean. Non reconduit pour l’année prochaine, remplacé tout comme Magnussen par un jeune pilote, le Français avait espéré un temps ne pas finir sur cet énorme crash. Fittipaldi sera donc une nouvelle fois aux côtés de Magnussen, alors qu’il n’a pas encore pris part à son premier GP, pour l’heure.

Sur Twitter, Romain Grosjean s’est livré : “C’est avec une grande tristesse que je ne pourrai prendre part à la dernière course à Abou Dabi et être présent avec l’équipe. Nous avons essayé autant que possible avec le docteur de soigner et réparer ma main, mais le risque de courir est trop important pour ma guérison et ma santé. La décision a donc été prise de ne pas prendre part à la course. C’est l’une des décisions les plus dures de ma vie, mais c’est évidemment l’une des plus sages. L’équipe va me manquer, mais je les supporterai comme je l’ai toujours fait”.

Le pilote a en tout cas reçu le soutien de ses dirigeants, de son coéquipier et ami K-Mag, et de nombreux acteurs de la Formule 1. Revenu Mercredi dans le paddock, il a pu enlacer tous les courageux pompiers, membres de l’équipe médicale, et autres protagonistes de son sauvetage miraculeux. Les yeux embués, il n’a pas caché son soulagement, faisant place à l’effroi de ces 25 secondes dans le feu.

Bahreïn, lieu de son terrible crash, restera donc pour l’heure son dernier GP. Drôle de signature pour un pilote longtemps critiqué pour ses crashs à répétition. L’homme aux dix podiums aura tout de même marqué de son empreinte l’écurie Haas, avec qui il a signé dès son arrivée en F1. S’il prend bien soin de sa santé, il n’y a en tout cas aucune raison de ne pas le revoir très vite dans les paddocks. Et pourquoi pas au volant d’une Mercedes ? 

Crédits photo Une : Backgrid UK

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire