Auto/Moto

F1 : Dans 10 ans, Max Verstappen “ne sera plus là !”

Interrogé par le média néerlandais Blick Sport, Max Verstappen s'est exprimé sur son futur en F1. Le triple champion du monde estime qu'il ne va pas s'attarder dans la catégorie reine.

“L'essence aura probablement disparu. Notre sport devient déjà plus vert et plus durable. Une chose est sûre : Max Verstappen ne sera plus là !” C'est ce qu'a déclaré Max Verstappen ce dimanche dans une interview au média Néerlandais Blick Sport. Le pilote Red Bull s'est déjà fait remarquer cette saison hors des circuits pour exprimer son mécontentement sur les dérives de la F1 actuel.

En fin de contrat en 2028, le triple champion du monde n'a jamais caché son envie de ne pas s'éterniser en Formule 1 et de tester d'autres catégories. La semaine passée, Verstappen a avoué avoir discuté avec Fernando Alonso concernant les 24h du Mans.

Max Verstappen : j'aime dominer les courses

Toujours pour le média néerlandais, le pilote de l'année 2023 s'est exprimé sur le manque de combat cette saison.

“Non, pas du tout. J'ai été satisfait de la façon dont s'est déroulée cette saison. Bien sûr, j'apprécie les duels que nous avons eus autrefois. Mais maintenant, j'apprécie surtout les succès que nous pouvons fêter en tant qu'équipe. Il n'y a pas de secret, c'est simplement la grande envie de courir, la passion de la lutte, puis la satisfaction lorsque vous avez réussi à passer le premier virage. Bien sûr, j'aime dominer les courses. Mais cela signifie aussi que je dois me battre contre moi-même. Je ne regarde pas toujours le classement de la course, j'essaie juste de faire mieux dans le cockpit, de comprendre ou d'améliorer les choses.”

Passionné de sport et des Girondins de Bordeaux. Bercés par les arrêts de Cédric Carrasso, les coups de casque de Wendel et la finesse de Yoann Gourcuff dans un stade Chaban-Delmas en feu ! Fan de la Ligue des talents, sans oublier les coups de volant de Fernando Alonso, les attaques de Thibaut Pinot ou les atémis du général du ring Gunther.

Dernières publications

En haut