F1

F1 – Gasly le mâle Alpha

Dimanche dernier, Pierre Gasly est devenu le premier Français à remporter un Grand Prix de F1 24 ans après Olivier Panis. L’exploit est gigantesque, l’émotion aussi. D’autant que pour en arriver là, le Normand a dû surmonter un bon nombre d’obstacles avant de pouvoir enfin savourer.

Les 18 derniers mois de Pierre en Formule 1 s’apparentent à un ascenseur émotionnel. Entre déceptions chez Red Bull et exploits chez Toro Rosso (aujourd’hui Alpha Tauri), le jeune espoir a réalisé en 1 an et demi ce que la plupart des pilotes ne feront jamais en une carrière.

Red Bull ne donnent pas d’ailes

À l’aube de la saison 2019, Pierre Gasly s’apprête à démarrer une étape charnière de sa carrière. À 22 ans, il se retrouve au volant d’une Red Bull aux côtés du crack néerlandais Max Verstappen. Conduisant ce qui ressemble fort à la 3e meilleure monoplace du plateau, on peut alors s’imaginer que Pierrot va briller sur la piste.

Cependant, les téléfilms dignes de Joséphine ange gardien débutent rarement bien. Théorie confirmée à en voir les premières courses du Français. Il termine le GP de Melbourne à la 11e place ratant une première occasion de marquer des points. La suite de l’histoire n’est pas plus glorieuse, du moins pas encore. Hormis une belle 4e place à Silverstone et quelques P5 à l’image de Monaco, Pierre a du mal. En moyenne 8e sur les 12 courses qu’il a disputées avec Red Bull avant la trêve, le Normand n’arrive pas à trouver son rythme. Constamment surclassé par son coéquipier qui dispose d’une meilleure voiture, Gasly semble délaissé par l’écurie. On se moque de ses mésaventures, on lui met des coups de pression dans les médias mais à aucun moment on se dit que le problème peut venir de l’équipe.

Détail anodin mais qui témoigne du manque de soutien de la part de RB. Pierre avait demandé à changer d’ingénieur de course l’an passé. Requête rejetée mais qui sera acceptée cette année pour satisfaire les besoins d’Albon.

Ce chapitre ne pouvait pas plus mal se terminer. En effet, alors que Helmut Marko (responsable de la filière des jeunes pilotes chez RB) avait rassuré Gasly au moment de la trêve estivale sur une éventuelle rétrogradation, le Français a appris qu’il ne finirait pas la saison chez RB mais chez Toro Rosso son ancienne écurie (aussi filiale de RB). Il est remplacé par Albon.

La pluie avant le beau temps

Si la reprise à Spa en tant que pilote Toro Rosso marque un changement important pour Gasly, il n’aura pas le temps d’y penser. Ce dernier weekend d’août tourne au cauchemar. Anthoine Hubert décède à la suite d’un accident en Formule 2. Le paddock voit partir ce jour-là un grand espoir du sport automobile. Pierre, de son côté, perd un ami.

Beaucoup de personnes auraient du mal à surmonter ce genre d’événement, et cela se comprend parfaitement. Mais Pierre est imperturbable, concentré sur ses objectifs. Il va faire de ses désillusions un atout majeur. Il possède une force mentale qui lui permet de toujours voir plus loin. Avec Toro Rosso, il se bat contre lui-même. Il veut récupérer son baquet chez RB. Mais surtout, à la différence du début de saison, il court plus libéré, comme si la pression était restée dans le box Red Bull.

Sur les 9 courses chez Toro Rosso il termine en moyenne 10e ce qui est plus qu’honorable avec une voiture de milieu-bas de tableau. Mais surtout, vient l’apogée de sa saison lors du GP du Brésil.

Au terme d’une course pleine de rebondissements avec des voitures de sécurité à gogo, Gasly se retrouve 3e devant Hamilton. À la relance, le Britannique passe Pierrot avant de se jeter sur Albon comme un débutant qui joue à la manette. Le Thaïlandais, à qui un premier podium en F1 était promis, se retrouve dernier pendant que la voiture numéro 10 remonte jusqu’à la ligne d’arrivée devant le champion du monde en titre. Gasly termine P2 et succède à Romain Grosjean en tant que nouveau pilote français à monter sur un podium. Le Normand peut savourer après avoir vécu une année très compliquée émotionnellement.

Pour l’histoire !

Reconduit chez Alpha Tauri (nouveau nom de Toro Rosso) pour 2020, cette décision n’a rien de scandaleuse. Gasly a été très bon avec une voiture moins performante que chez Red Bull. Mais si l’on compare les résultats d’Albon avec RB sur la saison 2019, ils restent meilleurs que ceux de notre Pierrot national (en moyenne 6e en fin de course pour Albon contre 8e pour Pierre).

Or l’essentiel n’est pas là. Avec une saison retardée par l’épidémie du Covid, les équipes ont vu leur développement se freiner à cause de déficits budgétaires. Alpha Tauri et Gasly ne sont pas les plus touchés même si la voiture connaît quelques soucis de fiabilité sur le début de championnat. Cela n’empêche pas le Français de sortir 2 belles 7e places ou encore cette 8e position à Spa qu’il dédiera à son ami disparu Anthoine.

Enfin, ce dimanche 6 septembre à Monza, Pierre ne le sait pas encore mais il va marquer de son empreinte l’histoire de la F1. Au volant de son Alpha en 10e position, il s’arrête juste avant que la pit lane ne soit fermée. La suite ? Un drapeau rouge, un dépassement sur Stroll et une pénalité pour Lewis plus tard, il se retrouve en tête. Et il y restera jusqu’au drapeau à damier. Pierre Gasly messieurs-dames, remporte le premier Grand Prix de sa carrière !

Alors oui il y a le scénario de course qui lui est favorable, mais la réussite cela se provoque. Lui qui a vécu tellement de choses ces derniers mois mérite ce moment. C’est un grand pilote. C’est un grand monsieur avec une force mentale hors du commun et ça, il ne le doit à personne.

Oui toutes les histoires ont une fin. Cependant celle de Pierre ne fait que de commencer. À 24 ans il a tout l’avenir devant lui pour exploiter son talent. Cet homme mérite une plus grosse écurie et pourquoi pas un retour chez Red Bull ? Seul l’avenir nous le dira. En attendant une seule chose à vous dire Monsieur Gasly : Merci ! 

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire