F1 – GP des Etats-Unis – La victoire pour Bottas, le sacre pour Hamilton

Grace à une nouvelle course stratégique menée de main de maître par Mercedes, Valterri Bottas remporte le GP des Etats-Unis. En terminant deuxième, Lewis Hamilton remporte sa sixième couronne mondiale. Verstappen complète le podium.

C’est fait, c’est enfin validé. Ce n’était qu’une question de temps, tant l’avance qu’il avait au championnat était énorme, mais il l’a fait! Lewis Hamilton est, pour la sixième fois champion du monde. Et son titre ne souffre d’aucune critique, tant il était au dessus de la concurrence, qu’elle soit représentée par Vettel, Verstappen, ou même son équipier Bottas.

Crédits image: FORMULA 1

Au départ, Bottas prend un bon envol. A ses cotés, Vettel manque son envol, et perd progressivement des places. D’abord par Verstappen au virage 1. Puis par Hamilton, sur un superbe mouvement, par l’exterieur au virage 8. Puis Leclerc au virage 10. Derrière un accrochage entre Albon et Sainz, force le Thaïlandais à repasser par les stands. Dans le peloton, on peut noter l’excellent départ de Raïkkönen, parti 16e, remonté 10e à la fin du premier tour.

Vettel, qui se plaint à la radio d’un souci de sous virage, glisse encore dans le classement. Au 2e tour il est dépassé par Norris et Ricciardo. Au final c’est un problème de suspension pour l’allemand, qui casse définitivement au tour 9, l’obligeant à abandonner. Hormis cela le début de course est peu animé. Jusqu’aux premiers arrêts au stands.

Stratégies différentes pour Mercedes

Et c’est Verstappen qui ouvre le bal chez les leaders, au 14e tour, suivit par Bottas au tour suivant. Alors que l’on décide de prolonger le premier relais de Lewis Hamilton. Derrière Leclerc lui aussi prolonge, mais il se trouve trop loin du trio de tête. Le monegasque rentre au 20e tour, mais son arrêt tarde à cause d’un problème au pneu arrière gauche.

Pendant ce temps, Bottas remonte tranquillement sur Hamilton, jusqu’à faire la jonction au tour 23. Et de le dépasser au virage 11 au tour suivant. Hamilton décide de rentrer au stand pour changer de gommes à la fin du tour. Derrière, il y a encore peu d’actions. Une passe d’arme entre les deux Renault, Ricciardo prenant l’avantage (après son arrêt) sur Hulkenberg.

La victoire se joue sur la piste.

Au 30e tour, le classement se lit ainsi. Bottas en tête, suivi par Verstappen (+6s), Hamilton (+17s), Leclerc (+43s), Ricciardo, Norris, Sainz, Albon, Gasly et Raïkkönen. Mais progressivement, les équipes remarquent que les pneus durs (montés chez tous les leaders) ne tiendra pas toute la course. Alors on en vient à penser à faire un second arrêt. Verstappen ouvre encore cette salve au 35e tour, imité au tour suivant par Bottas. Le finlandais repart à 9s de Hamilton. S’en suit une course poursuite entre les deux Mercedes. Hamilton doit gérer l’avance qui fond tour après tour, et ses gommes usées.

Au 50e tour Bottas est à moins d’1.5s! Et les deux flèches d’argent reviennent sur un groupe d’attardés. Au 51e tour, l’avance avant le virage 10 est de 1.1s, mais Hamilton loupe son freinage du 10 et Bottas en profite pour tenter une attaque sur la ligne droite. Le finlandais se place à l’extérieur, mais se fait tasser par son équipier. Mais le fruit est mur. Au tour suivant, au même endroit, Hamilton refait la même erreur au virage 10. Bottas reporte une nouvelle attaque… à l’intérieur cette fois-ci! Bottas tient sa victoire. Mais pour Hamilton, rien est fait! En effet, Verstappen s’est rapproché à moins de 2s. Mais le salut de l’anglais viendra de la part de Magnussen, qui explose un disque de frein au virage 11 et tanke sa voiture dans le sable.

Bottas remporte donc une victoire, sur un coup stratégique. Mais si ce n’est pas suffisant pour se laisser une chance pour le titre, c’est néanmoins un joli baroud d’honneur du finlandais. Lewis Hamilton se rapproche encore plus près de M. Schumacher, qu’il espère dépasser l’année prochaine.

Crédits image: FORMULA 1

A propos de l'auteur

Fan invétéré de Formule 1 depuis 1989

Commentaires

  • Avatar
    Chico
    4 novembre 2019

    Une fois de plus Grosjean et Gasly dans les choux .

Poster un commentaire

adipiscing nec sit leo suscipit elit. Curabitur sed Donec