F1 : GP d’Italie 2019 : Ferrari doit rugir

0

Monza, terre des tifosis, enceinte de Ferrari, est un circuit faisant la part belle aux vitesses les plus extrêmes. Entre deux “curva” s’étendent, sur des centaines de mètres, des lignes droits interminables. Pour un pilote de Formule 1, cela fait sûrement rêver. Pour un spectateur en bord de circuit, il va sûrement vibrer. Et pour tous les autres, il faudra se contenter de regarder (ou d’écouter). Le GP d’Italie, c’est ce week-end, sur WeSport et avec WeSport

Monza, temple de la vitesse

Grand Prix prestigieux, inscrit au calendrier du Championnat du monde de Formule 1 depuis sa création en 1950, le GP d’Italie se court à plein régime. Sur de nombreuses parcelles de la piste, le pilote atteint une vitesse incroyablement élevée. Ainsi, on dit que plus de 75% du tour se couvre à fond.

L’année passée, Lewis Hamilton y avait triomphé, d’une main de maître comme souvent. Depuis 5 ans d’ailleurs, Mercedes s’impose, au grand dam des tifosis. Il faut remonter à 2010, et un certain Fernando Alonso, pour retrouver une trace d’un vainqueur sur une Ferrari. Et pour retrouver le dernier vainqueur Italien, il faut remonter jusqu’en 1966, avec un certain Ludovico Scarfiotti, sur Ferrari. Un monde. Bonne chance à Giovinazzi, donc.

Les forces en présence

Cette année, Ferrari semble profiter de la meilleure vitesse de pointe. Il est aisé de penser qu’elle réussira à s’imposer ici. Qui plus est, la confiance est de son côté. En effet, Charles Leclerc est enfin libéré de la pression autour de lui. Sa première victoire en poche (il y a une semaine à Monza), il peut désormais se concentrer d’avantage sur autre chose. Vettel, quant à lui, a accepté sans broncher la stratégie de Ferrari. il a joué le lieutenant, le bouchon, et ça a marché. Combien de fois avons-nous pesté sur la stratégie Ferrari ?

Du côté de Mercedes donc, il faudra trouver la parade. On sait Lewis très malin. Et on le sait aussi très en avance au Championnat Pilotes. Va-t-il tout tenter pour gâcher le plaisir de Ferrari ?

Enfin, Red Bull semble avoir fait l’impasse sur ce GP. En changeant de moteur une nouvelle fois du côté de Max Verstappen, il ne faudra pas s’attendre à une grande performance de l’écurie Autrichienne. Reste Albon, donc…

Quelques chiffres

  • Ferrari détient le record de victoire sur ses terres : 19.
  • Schumacher et Hamilton co-détiennent le record de victoires pour un pilote : 5.
  • 8 français se sont imposés en Italie, le dernier en date étant Prost en 89.
  • Le meilleur tour en course est détenu par Ruben Barrichello (1’21”046 en 2004).
  • Depuis 1950, une seule édition du GP d’Italie n’a pas eu lieu à Monza. En 1980, la course s’est déroulée à Imola.

Tout au long du week-end, de nombreux rebondissements vont avoir lieu. Monza, temple de la vitesse, est un circuit où les Hommes se montrent, et où les équipes veulent performer. Il y a de fortes chances pour que les Tifosis donnent des ailles aux Rouges, mais pour cela il faudra battre les Flèches. 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here