F1 – GP du Japon – La victoire pour Bottas, les lauriers pour Mercedes!

Valterri Bottas a mis fin à 5 mois de disettes en remportant le Grand Prix du Japon, devant Sebastian Vettel et Lewis Hamilton. Il assure aussi le titre des constructeurs à Mercedes.

Au départ, les deux Ferrari se loupent. Vettel a anticipé légèrement l’extinction des feux et Leclerc est resté scotché sur la grille. Derrière Bottas grille la politesse aux deux rouges. Verstappen, juste derrière le Finlandais, fait exactement la même chose. Mais Leclerc se déporte légèrement sur le T2 vers l’extérieur. Les deux pilotes se touchent. Verstappen part en tête-à-queue dans l’herbe, Leclerc reste mais son aileron avant est très endommagé. Les McLaren font aussi un bon départ, Sainz passe même Hamilton, mais doit lui rendre, avant les S-Curve.

A la fin du premier tour, Bottas est en tête, devant Vettel, Leclerc, Hamilton, Sainz, Norris, Albon. Leclerc avec son aileron avant endommagé, bloque Hamilton. Une partie de son aileron avant se détache et vient heurter Hamilton. Il rentrera au 3e tour pour changer d’aileron. Albon tente de remonter sur Norris à la chicane au tour 4, mais l’anglais ferme la porte. Les deux pilotes s’accroche. Norris endommage son fond-plat.

Ferrari sous investigation

Derrière on peut noter l’excellent départ des Renault et des Racing Point. Les deux équipes sont entre la 8e et la 11e place. Et on apprend au 10e tour que les deux Ferrari sont sous investigation, l’une pour faux départ (Vettel) l’autre pour l’accrochage avec Verstappen. Le Batave a du mal dans le trafic. Il bute sur Raikkonen à la 17e place et se plaint du manque de stabilité de sa voiture sur les freinages. D’ailleurs Leclerc le dépasse au 11e tour grâce au DRS.

La direction de course communique sur les investigations concernant les Ferrari. Pas d’action pour Vettel, et une investigation après la course pour le cas Verstappen-Leclerc. D’ailleurs Verstappen rentre au tour 16 dans les stands pour mettre pied à terre, trop de dégats sur la voiture.

C’est le moment que choisit Vettel pour s’arrêter changer de gommes. Il repart en gommes tendres. Malgré une avance confortable (+8s sur Vettel), Bottas couvre la stratégie, mais il repart en pneus médiums. Les deux pilotes sont sur une stratégie à 2 arrets. On confirme même à Bottas que son équipier sera sur une stratégie à un seul arret, il doit donc attaquer.

Mercedes gère la course

Pendant ce temps, on peut noter la belle course de Gasly, 6e, qui profite des déboires des leaders pour se placer si haut dans le classement. Au 21e tour, Hamilton prévient son board que ses pneus sont morts. Il rentre à la fin du tour pour mettre des médiums. Mais Mercedes le prévient qu’il faudra qu’il s’arrête finalement une nouvelle fois. Pendant ce temps, Leclerc et Norris, qui ont déja fait un arrêt en début de course, rentre tous les 2 aux 22e tour. pour remettre des pneus neufs. Il y a donc un problème avec l’usure des gommes.

Devant, Mercedes gère la course et l’avance de Bottas (+11s sur Vettel). Dans le peloton les batailles font rage, notamment entre Renault et Racing Point pour les derniers points. Au 32e tour Vettel rentre aux stands pour son second arret, il ressort en soft. Mercedes attend le 36e tour pour faire rentrer Bottas en mediums. Il repart derrière Hamilton à 9s. Et remonte progressivement sur le pilote anglais.

La victoire de Bottas actée, une superbe lutte Hamilton-Vettel

Au 43e tour Hamilton rentre aux stands et chausse des pneus softs. Ce qui assure la victoire de Bottas. Hamilton enchaîne dès lors les records en course pour se rapprocher progressivement de Vettel. Mais il va buter sur l’Allemand, et malgré les retardataires.

Bottas remporte le Grand prix du Japon, devant Vettel et Hamilton. Albon finit 4e, Sainz 5e. Leclerc finit 6e (mais est encore sous investigation), Ricciardo 7e, Gasly 8e, Perez 9e, et Hulkenberg 10e. Mais à l’entame du 53e tour, deux incidents se sont passés. Le premier c’est le drapeau à damiers brandit trop tôt, ce qui a pour effet d’entériner les résultats au 52e tour. Et Perez, en voulant dépasser Gasly, s’accroche avec le Français. Et finit dans les murs, au virage 2. Du coup Gasly est sous investigations pour cet incident.

Crédits images: FORMULA 1

Mercedes devient donc pour la 6e fois champion du monde des constructeurs ET des pilotes, car seul Bottas peut  rattraper Hamilton maintenant. Pour Ferrari et Red Bull, il faudra attendre la saison prochaine. On se retrouve pour la prochaine course au Mexique, dans 15 jours. A bientôt sur WeSport.

A propos de l'auteur

Fan invétéré de Formule 1 depuis 1989

Poster un commentaire

consectetur at elit. consequat. in neque. Donec sem, Phasellus vel, pulvinar