F1 : Kubica de retour dans la cour des grands !

Neuf ans après son dernier Grand Prix, Robert Kubica va retrouver un baquet en tant que titulaire la saison prochaine. Il formera aux côtés de George Russell le duo de pilotes Williams pour la saison 2019.

Auparavant pilote chez BMW Sauber de 2006 à 2009 puis chez Renault en 2010, son année 2011 est marquée au fer rouge. Victime d’un terrible accident de rallye en février 2011 (il avait failli être amputé d’une main), le pilote polonais, passé notamment par l’endurance et la place de pilote développeur chez Williams en 2018, s’est reconstruit lentement. Et cela paye. Il va enfin pouvoir retrouver la place de titulaire en F1 en 2019. Devancé l’année dernière par Sirotkin, c’est cette fois-ci Kubica qui aura eu le dernier mot. Le Russe, dernier du championnat pilote, n’offrant aucune garantie quant à ses performances.

Au sein d’une écurie au fond du gouffre (le revers de la médaille lorsqu’on engage deux pilotes-payants), il aura la lourde tâche d’encadrer son jeune coéquipier, leader en Formule 2, et d’aider Williams F1 Team à se reconstruire afin de ne plus traîner constamment en fond de grille.
Déjà vainqueur d’un Grand prix de Formule 1, au Canada en 2008 au volant d’une BMW Sauber, l’expérience du pilote âgé aujourd’hui de 34 ans sera d’une aide très précieuse.

Avec le retour d’un pilote de la trempe de Kubica, cette année 2019 s’annonce de plus en plus folle. En revanche, c’en est définitivement trop pour Ocon. Son seul espoir de demeurer en Formule 1 l’année prochaine sera d’accrocher une place de réserviste chez Racing Points Force India ou chez Mercedes.

A propos de l'auteur

Si un jour on m'avait dit que je deviendrais journaliste F1 ... Fan d'athlètes espagnols en tout genre, mais surtout d'un en particulier. Considéré comme un footix par mes pairs, je supporte fièrement l'Olympique Lyonnais. Considéré comme un basketix par mes pairs, je supporte fièrement GSW.

Poster un commentaire

leo. efficitur. dapibus in mattis ut eleifend id, Lorem elit. venenatis