Auto/Moto

F1 : Le calendrier des courses sprints est officiel !

Lors de la saison 2024, la F1 continue les formats sprints. Le calendrier de ces week-ends spéciaux a été dévoilé par la Formule 1. Six week-ends sprints avec la Chine et Miami comme nouveaux circuits.

Pour la saison 2024, la F1 veut révolutionner ses week-ends sprints. En attendant de trouver un format validé par tous les partis, le calendrier de ses week-ends si spéciaux a été dévoilé. La Chine et Miami s'ajoutent à la liste de circuits déjà présents l'an passé (Autriche, Austin, Brésil et Qatar). Les week-ends sprints à Bakou et à Spa sont supprimés.

F1 : La Chine de retour

Absent du calendrier depuis 2019, le Grand Prix de Chine devrait faire son retour cette saison au calendrier. Du fait de la pandémie de la covid-19, le circuit de Shanghai n'a plus accueilli de Formule 1 depuis le 1000ᵉ Grand Prix de l'histoire, il y a quatre ans. Le Grand Prix de Chine devait être présent au calendrier l'an passé, mais a été annulé encore une fois à cause des restrictions liées au Covid-19, l'événement n'avait pas été remplacé.

F1 : trouver le bon format

Depuis plusieurs mois, Liberty Media, la FIA et les écuries cherchent un nouveau format pour les courses sprints. Selon Eurosport, une nouvelle version serait à l'étude. Cette nouvelle version, la séance de qualification du sprint aurait lieu le vendredi après la première séance d’essais libres, la course sprint pourrait-elle débuter le samedi matin. Autre possible changement, l'instauration d’une grille partiellement inversée.

F1 : Max Verstappen fustige le format sprint

Tout le monde le sait, le triple champion du monde n'a pas la langue dans sa poche et a souvent exprimé son désaccord avec les formats sprint actuel.

J’aime la course, je suis un pur racer, mais je pense que c’est plus pour le spectacle. Bien sûr, c’est important d’avoir du divertissement, mais je pense que si toutes les voitures sont plus proches, vous créerez un meilleur divertissement que d’essayer de le faire comme ça. C’est un peu comme si vous étiez à un match de football et qu’il y a 3-0 pour une équipe, puis tout à coup, vous dites ‘oh, on remet le score à 0-0 et on recommence’. Je trouve ça inutile, ce genre de chose.

Tout est à jeter. Je pense que le plus important est de revenir à ce que nous avons et de s’assurer que chaque équipe peut se battre pour une victoire. C’est ce que nous devons essayer de viser, et nous ne devons pas essayer de mettre en place ce genre d’excitation artificielle. Je dirai même que je me suis ennuyé pendant les qualifications aujourd’hui pour être honnête.  J’aime avoir une séance de qualifications unique où vous devez tout donner, mais c’était hier, ce que j’ai apprécié. Puis, il a fallu tout recommencer aujourd’hui et je me suis dit ‘oh, encore une autre qualification’ ? Je n’aime vraiment pas ça,” expliquait Max Verstappen à l'issue de la course sprint à Bakou en début de saison. Le Néerlandais n'a pas caché son désintérêt pour ce format.

Passionné de sport et des Girondins de Bordeaux. Bercés par les arrêts de Cédric Carrasso, les coups de casque de Wendel et la finesse de Yoann Gourcuff dans un stade Chaban-Delmas en feu ! Fan de la Ligue des talents, sans oublier les coups de volant de Fernando Alonso, les attaques de Thibaut Pinot ou les atémis du général du ring Gunther.

Dernières publications

En haut