F1 – Les débats de la rédaction #1

Chaque mois, nous vous proposerons de répondre à 3 questions, sur l’actualité de la Formule 1 et de son microcosme. Ce mois-ci, les présentations, les essais de pré-saison et le point du meilleur tour.

Quel est votre ressenti sur la pré-saison (Présentations des voitures, design, essais…)?

Diego Campos : Pré-saison plutôt classique avec les présentations des différentes voitures. Des essais très « poker-face » sauf le dernier jour. Le roulage compte plus que le chrono lors des essais.

Antoine Pecchia : Ça va être une bonne saison. J’ai peur que Mercedes ait caché son potentiel, mais si ce n’est pas le cas, la lutte avec Ferrari va être terrible. Pour Red Bull, on rentre dans de la transition. Leur livrée initiale était magnifique, dommage qu’ils soient revenus à quelque chose de plus basique. Derrière, Racing Points ne va rien faire, c’est pas Lance Stroll qui va les aider. Renault a donc la possibilité de devenir la troisième force du plateau, et c’est tant mieux. On va enfin savoir si Ricciardo a fait le bon choix. Je mets une pièce sur un podium de McLaren cette saison, juste pour voir

Romain Gitton : Je suis vraiment hypé par la pré-saison, le gros duel qui s’annonce entre les deux écuries de tête et un vrai peloton homogène. Assez fan du design de Renault et de Williams, la Red Bull est aussi très jolie. Enfin la McLaren, dans son orange et bleu si unique me plaît vraiment malgré le manque d’Alonso dans le baquet.

Jérémy Reis : Je suis globalement surpris de la façon dont s’est passé ces essais. Ça a tourné comme une horloge. Il y a eu très peu d’interruption. Ferrari a mis d’entrée un rythme impressionnant que ce soit sur des relais courts ou longs. Mercedes a bien caché son jeu tout au long des deux semaines et Red Bull s’est plutôt bien comporté. J’aime bien le rouge mat de la Ferrari, surpris par le desing aérodynamique de Alfa Romeo. Par contre, je trouve la Renault décevante. Beaucoup de problèmes, notamment au niveau de l’aileron arrière. Je ne sais pas s’ils mesurent qu’ils ont un possible candidat au titre dans leurs rang (avec Daniel Ricciardo).

Romain Henry : La pré saison est toujours un moment que j’attends, notamment avec la livrée, qui est la première étape d’une saison. Les essais hivernaux sont pour moi inutiles. Les résultats ne veulent rien dire, les équipes ne montrent pas leur vrai visage (sauf Ferrari cet hiver) et ce sont les plus petites écuries qui font le plus de tour, et qui jouent le jeu, entre guillemets.

Quel est l’équipe qui vous a le plus surpris? Celle qui vous a déçu?

DC : Coté surprise : Toro Rosso a énormément roulé (4e kilométrage des essais) et obtenu de bons chronos lors des deux semaines. Je ne m’y attendais pas. Après à prendre avec des pincettes comme toujours lors des essais, les autres écuries n’ont pas tout dévoilé. Du côté des déception, je mettrais Williams. Je pensais qu’ils allaient remonter la pente, préparer la renaissance cette année après la titularisation de Kubica en tant que pilote. Mais force est de constater que Williams semble parti pour une nouvelle année de galère. Rien n’est prêt, ils ont perdu deux jours de roulage car la voiture ne respectais pas les normes. Williams passe pour une écurie d’amateur ce qui est vraiment triste quand on connaît son passé glorieux.

AP : J’ai senti les Renault et la McLaren de Sainz en forme. Bottas n’en finit pas de me décevoir, tout comme Williams. Qu’il y retourne.

RG : Agréablement surpris par McLaren. Je pensais une évolution plus lente, mais on sent que l’écurie va vraiment pouvoir jouer les points sur chaque course. Et c’est ce qu’on attend d’une écurie aussi historique

JR : Ma surprise, c’est Alfa Romeo. Des choix agressifs sur l’aérodynamique. Des pilotes qui semblent bien dans leurs baskets. Et des chronos qui semblent impressionnants. Franchement c’est époustouflant le pas en avant qu’à fait l’équipe d’Hinwill depuis 3 ans! Ma déception se tournera vers deux équipes, Racing Point et Williams. Pour Williams, c’est navrant de voir qu’une équipe historique soit si mal en point. Mais elle paye les choix que ses dirigeants font depuis 15 ans. Du coté de Racing Point, j’ai l’impression de voir une copie de l’auto de l’an dernier. Et d’ailleurs, ça se ressent aussi sur les chronos que l’équipe réalise. Pour moi ce seront les deux dernières équipes du classement.

RH : Aucune équipe m’a vraiment surpris, je ne m’attendais pas à mieux de la part des écuries. Forcément, Williams m’a déçu, avec l’annulation des essais, et un mercato peu intéressant.

Un point pour le meilleur tour en course: Bonne ou mauvaise idée?

DC : Ça peut être une bonne idée, si le pilote est dans le top 10 et qu’il effectue le tour le plus rapide, je ne vois pas pourquoi il ne pourrait pas avoir un point. Cela ne créerait pas de déséquilibre car ce n’est qu’un point mais ça récompenserait un effort de course. Le tour le plus rapide n’est pas constamment effectué par le vainqueur de la course donc oui pourquoi pas.

AP : Cela poussera les pilotes à se dépasser. En Formule E c’est fait, et ça amène du spectacle. Disons que même si un leader se retrouve loin, il peut encore espérer gratter des points. Et puis, si le titre se jouait sur cela, on aurait un suspens monstre.

RG : Le point pour le meilleur tour en course est une bonne idée, cela permettra de donner un petit enjeu si jamais les écarts sont élevés, on pourrait voir des stratégies varier avec des arrêts aux stands tardifs pour avoir des pneus frais et peu d’essence afin de claquer le meilleur chrono et marquer un point si jamais le pilote devant et derrière sont trop loin.

JR : Je suis mitigé. Oui ça donnerait du spectacle, parce qu’il y aurait un enjeu pour ce point. Mais ça resterait qu’un écran de fumée pour cacher la misère autour du spectacle. Je serais plus favorable à voir une valorisation de la pole position, plus que du meilleur tour.

RH : Bien sûr que oui. Cela peut permettre aux pilotes plus faibles de grappiller des points, et aux leaders de continuer à hausser le rythme pour en gagner encore plus. Cela peut rajouter du piment dans les courses molles.

A propos de l'auteur

Fan invétéré de Formule 1 depuis 1989

Poster un commentaire

amet, ut venenatis, Sed dolor. mattis Donec nec ut odio