F1 – Ocon a marqué les premiers points de Renault en Autriche

0
Crédits photo : Renault F1 Team
Ligue 1

Pour la première manche de la saison, en Autriche, Ocon s’est octroyé les points de la 8e place. Le Français, qui sortait d’une année blanche en tant que pilote essayeur chez Mercedes, a retrouvé le goût de la course, cette année chez Renault. Son coéquipier Ricciardo s’est lui contenté d’un peu moins d’une demi course, ce dimanche.

Renault à sa place

Tout au long du week-end, l’écurie française de Formule 1 a prouvé qu’elle avait le potentiel pour rentrer au moins un pilote dans le Top 10. Bien que ses adversaires de l’année aient changé (McLaren ayant prouvé sa supériorité), le milieu de tableau est resté tout de même bien serré. Dès le Vendredi, au cours des essais libres 1, Ricciardo s’est employée pour finir 8e. Il avait devancé les deux Ferrari, tandis qu’Ocon talonnait Vettel. L’Australien prouvait une nouvelle fois qu’il avait compris les pneus tendres utilisés en Autriche, lors des EL2. Il devançait même assez largement Ocon, encore une fois hors du Top 10.

Lors des EL3, précédant la séance de qualifications, les deux Renault se sont cette fois trouvées hors du Top 10. Seulement 11e (Ocon) et 12e (Ricciardo), elles y ont pourtant passé une bonne partie de la séance. Elles étaient alors promises à se battre avec les Ferrari (!), les Racing Point et les Alpha Tauri. Cela n’a pas loupé, Ricciardo finissant 10e, en Q3, juste devant Vettel, 11e. Ocon, pour sa première séance de qualifications depuis plus d’un an, s’en est tiré avec la 14e place. Il était devancé par Gasly et Kvyat notamment. 

Ocon score déjà

Si l’on pouvait plutôt s’attendre à voir Ricciardo jouer les troubles fêtes, cela fut de courte durée. Auteur d’un bon envol, l’Australien s’est directement mis en évidence, étant au coeur de plusieurs batailles pour grappiller des places. Mais, peu avant la mi-course, son écurie a préféré jouer la carte de la sûreté. Un problème de refroidissement de la voiture a condamné l’ancien pilote Red Bull a rentrer à vitesse réduite aux stands. 

Ocon, qui partait 14e, a été l’auteur d’un plutôt mauvais départ. Relégué à la 16e place, il est finalement remonté au sein du peloton petit à petit. D’abord, en utilisant bien les Safety Car pour chausser des pneus durs. Ensuite, en profitant des abandons et des erreurs devant lui. Verstappen, Albon ou encore Vettel lui ont offert cette 8e place, tout de même méritée. Le français assure le minimum pour Renault, et offre ses premiers points à l’écurie française en Autriche depuis 2016 ! 

McLaren, autre succès pour Renault

Dans sa dernière année de contrat avec le motoriste français, McLaren a une nouvelle fois prouvé que l’équipe était de retour vers les sommets. Pour la première course de la saison, l’écurie basée à Woking a placé un pilote sur le podium. Dimanche, Norris devenait le troisième plus jeune pilote à recevoir un trophée. L’occasion pour McLaren de confirmer les progrès entrevus l’année dernière.

Si cela crédite également Renault, qui équipe l’écurie anglaise en moteur, cela jette également un voile sur le département châssis de l’écurie au losange. En effet, les différences de performance entre les deux monoplaces sont presque inquiétantes… Reste à voir ce que cela donnera sur une année entière. 

Au classement général d’ailleurs, McLaren est aujourd’hui la deuxième force du plateau, derrière Mercedes. Renault, avec ses 4 petits points, est distancée et accuse déjà 22 points de retard. La deuxième manche, toujours en Autriche, pourrait bien accroître un peu plus la différence entre les deux monoplaces motorisées par Viry-Châtillon. Vous trouverez des pièces automobiles de qualité sur le site web motordoctor.fr. Plus d’informations sur Renault sur caradisiac.com

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here