F1 : Retour sur … Melbourne

0
Ligue 1

Le week-end se termine, fin du premier week-end de Formule 1 de l’année. Un week-end bien rempli de regrets. “Retour sur … ” Saison 2018, épisode 1, c’est maintenant !

La qualif qui fait peur

Tôt en France ce samedi matin, les qualifications étaient très attendu, notamment dans la lutte Ferrari – Mercedes. La question était de savoir si Ferrari revenait au niveau sur un tour… la réponse fût nette : Non. Si Valteri Bottas s’est manqué et n’a pas pu permettre à Mercedes se signer une première ligne 100% argentée, Lewis Hamilton a survolé la Q3, laissant loin derrière les Ferrari de Raïkkonen et de Vettel. Une qualif qui fait peur, tant la domination de Mercedes semblait importante ce samedi.

Dans le peloton, c’est Fernando Alonso qui déçoit, lui qui fait de la Q3 un objectif constant cette saison, il râte le coche et s’élance de la 11ème position, les Renault et Haas ayant réussi leur Q2 à l’inverse des McLaren dont les exercices sur un tour restent à travailler.

Une VSC et puis s’en vont

Résume bref, simple et rapide. Cette course était loin d’être la plus palpitante de l’histoire. Les halo ne séduisent absolument personne d’un point de vue visuel lorsque l’on regarde la course. Le visuel qui était alors le seul lot de consolation tant le bruit des voitures et le suspens des courses que l’on aime ont disparu. Alors que Lewis Hamilton avait pris un bon départ devant les Mercedes, Fernando Alonso lançait sa remontée, lui déçu de sa qualif la veille. Les Haas, elles s’amusent de Max Verstappen qui réalise une course catastrophique, partant au tête à queue suite à une surchauffe des pneus.

Premier tournant au tour 19 :  Raïkkonen s’arrête avant un pit d’Hamilton, Mercedes voulant assurer le coup. Le Finlandais s’est arrêté 9 tours avant la stratégie prévue, histoire de tout prévoir pour Vettel… stratégie triste pour le Finlandais, privé encore une fois de victoire pour l’allemand. Car au tour 25, Grosjean casse le moteur, voiture de sécurité virtuelle qui permet l’arrêt de Vettel pendant que les autres en piste roule à allure très lente. Vettel ressort en tête.. et il y restera jusqu’au bout devant Hamilton et Raïkkonen. Les deux Haas auront abandonner malgré la très bonne impression offerte pendant ce week-end. Le grand gagnant : Fernando Alonso, un top 5 inespéré il y a encore quelque mois, qui se concrétise avec une McLaren tout aussi prometteuse.

Voilà donc comment s’achève ce week-end à Melbourne, un week-end décevant en terme de spectacle, intéressant pour la longueur de la saison, le duel Hamilton – Vettel est lancé, et ce n’est pas Kimi Raïkkonen qui sera autorisé à s’interposer. Bilan des français … Seul Ocon fini la course 12ème, avec une Force India bien loin de son niveau l’année passée.

Romain Gitton

Crédit photo en une : WTF1.com

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here