F1 – Saison 2020 – Les pronos de la rédaction

0

Ce week-end débute le championnat de F1. L’occasion pour la rédaction F1 de We Sport de donner son avis sur les forces en présence pour cette saison.

Nous allons enfin assister ce week-end au lancement de la saison de Formule 1. Après de longs mois d’attente et un confinement mondial, le départ sera donné dimanche, et les 20 V6 hybrides pourront vrombir à plein poumons dans les montagnes de la Styre.

Autant dire que l’on trépigne d’impatience. Pouvoir admirer des vieux GP c’est bien. En regarder de nouveaux, avec leurs propres péripéties, c’est toujours mieux. Et quoi de mieux que de commencer la saison par un tracé qui nous a toujours offert du beau spectacle dernièrement ? Mais revenons à nos moutons et parlons des forces en présence…

Les écuries –  Avantage Mercedes

Très clairement, les flèches d’argent sont les principales candidates à leur propre succession, tant elles se sont montrées intraitables à Barcelone en février et tant elles innovent encore malgré le peu de changement réglementaire cet saison. Pour autant, la trouvaille de l’hiver, le DAS (Dual Axis Steering ou direction à deux axes), pourrait ne pas être utilisé, puisque Red Bull menace de porter réclamation. Néanmoins, Mercedes n’a pas vraiment besoin de ça pour gagner, tant la voiture semble stable et neutre dans son comportement.

Lewis Hamilton à Barcelone – Credit image: autonews.fr

Red Bull devrait pour sa part être la seconde force du plateau. Très à l’aise également en Espagne, l’équipe autrichienne semble enfin prête à titiller sa rivale allemande. Et Max Verstappen ne demande que ça: avoir une monoplace capable de se battre avec Mercedes pour la victoire. À l’inverse, Ferrari semble perdu. Les rouges ont eu quelques problèmes cet hiver, notamment avec le comportement de l’auto, et semble dans l’expectative pour cette saison. D’autant que la firme italienne devrait être secouée par le départ de Vettel en fin de saison…

Le milieu de tableau – L’épouvantail Racing Point

Eux aussi ont fait couler beaucoup d’encre en février. Venu avec une copie conforme de la W09 de Mercedes de l’an passée, Racing Point a soulevé des interrogations (et de la jalousie?). Mais la FIA a clarifié les choses et a déclaré la voiture légale. Et il faut dire que la voiture rose a foncé à Barcelone et pourrait être la surprise de cette saison. Derrière elle, Renault et McLaren restent à la lutte pour cette 4e place ; reste désormais à savoir qui des 3 obtiendra le Graal.

Alpha Tauri devrait logiquement terminer non loin derrière ce troupeau, en espérant obtenir quelques coups d’éclats comme en 2019. Les trois dernières équipes (Alfa Romeo – Haas – Williams) devraient être à la lutte pour les dernières places, en espérant que Williams puisse réussir à développer son auto tout au long de sa saison.

Les Pilotes – Hamilton grand favori

Les performances de Mercedes font du britannique le premier prétendant à la victoire. Verstappen devrait être son premier et peut-être seul rival, sauf si Bottas réussi à s’élever au niveau d’Hamilton. Si Ferrari réussi à hausser son niveau, Leclerc peut essayer de jouer les troubles fêtes sur quelques courses. Attention également à Vettel qui pourrait avoir un sursaut d’orgueil, pour sa dernière année chez Ferrari.

Les français dans tout ça?

Fraîchement arrivé chez Renault, Esteban Ocon sera le fer de lance des tricolores. Son envie et son auto lui permettrons de jouer régulièrement les points, voire même un podium si les conditions lui sont favorables. Pour Pierre Gasly, ce sera un peu plus compliqué, mais le protégé de Red Bull peut réussir quelques exploits, comme au Brésil l’année dernière. Pour le cas Romain Grosjean, cela dépendra de la qualité de Haas et du rythme de développement de l’écurie américaine.

Pierre Gasly à Barcelone – Crédit image : autonews.fr

Les pronos de la rédaction

Antoine Pecchia: Le premier GP en Autriche risque de nous réserver quelques surprises. Beaucoup d’écuries de milieu de tableau peuvent sortir des atouts de leur manche. Je pense notamment à Racing Point, qui a une voiture bien ressemblante à la Mercedes de l’année dernière. On peut aussi voir une McLaren jaillir de nulle part, et un Ricciardo honorer sa dernière année de contrat avec Renault. J’ai hâte de voir ce que va donner Ocon.

En tête de course, je pense qu’on a tous compris que Mercedes allait être très dure à battre, et que seuls Leclerc et Verstappen seront en mesure de venir les embêter. Le Monégasque va passer numéro 1 cette année chez la Scuderia, reléguant Vettel à un rôle qu’il a beaucoup moins l’habitude de jouer : celui de faire-valoir. Si Ferrari a les armes pour lutter avec Mercedes, ce dont je doute, Leclerc pourrait surprendre. Le plus crédible toutefois serait de voir une Red Bull briller sur … le Red Bull Ring.

Romain Gitton: Mercedes sera largement devant Red Bull et pourquoi pas devant les Ferrari vu le calendrier. McLaren sera seule en quatrième force. Au milieu de tableau, je m’attends à de belles surprises de Racing Point et d’Alfa Romeo à la lutte avec Renault et un trio de fond Alpha Tauri – Haas – Williams. Pour les pilotes, Hamilton sera le favori devant Verstappen mais le duel sera serré, très serré!

Romain Henry: Pour cette saison, je vois Max Verstappen créer la surprise et remporter sa première couronne mondiale. Il a une bonne voiture, un style de pilotage agressif, et on a bien vu la saison dernière qu’il peut batte n’importe qui, n’importe quand. Il n’y a qu’à espérer pour lui que la fiabilité tienne, notamment le moteur Honda qui est parfois capricieux.

Clément Meltcen : Pour cette saison très particulière, Mercedes semble être la voiture la plus équilibrée et cette saison minimisera la capacité d’amélioration des teams. Ils me semblent tout logiquement favoris et Lewis Hamilton aussi. Pour Ferrari, il faudra voir comment Vettel entamera cette saison, sachant qu’il quittera la Scuderia dans 6 mois. Il sera plein de fougue et je le vois bien jouer les bagarres avec Leclerc, et ceci peut-être au détriment du championnat. Red Bull aura le rôle des trouble-fêtes. Pour la lutte du milieu de peloton, la question qui prédomine sera celle du niveau de Renault, trop inconstant l’an passé malgré un excellent moteur. Le châssis leur a fait défaut, et avec une grande pause pour l’améliorer je les imagine bien l’avoir correctement bâti pour être à la hauteur des McLaren.

Alpha Tauri pourrait également avoir une carte à jouer. Une nouvelle écurie qui sur un élan de renouveau pourra faire des résultats, selon moi ce sera Racing point, du mal à les imaginer 4e force immédiatement, mais juste derrière les Renault et McLaren, de nouveau à l’aise financièrement, je les imagine bien revenir doucement vers la compétitivité mais cela devra passer par un meilleur Lance Stroll, car Perez seul face à un duo comme Ocon-Ricciardo s’annonce complexe. Alfa Romeo peut aussi espérer une belle saison, mais avec un Kimi Raikkonen plus que jamais sur le départ, je n’imagine pas la firme suisse faire de gros points même si je vois d’un bon œil la saison de Giovinazzi. Pour l’avant-dernière équipe, la Haas interroge. Si Magnussen peut apporter des points, quid de Grosjean et de son chat noir légendaire ? Et pour finir, Williams en dernière position ne sera une surprise pour personne.

Georges Russell à Barcelone – Crédit image: rtl.be

Rémi Baroche: Sans changements majeurs dans la réglementation F1, les voitures auront sensiblement les mêmes performances que l’année précédente. Lewis Hamilton sera, selon moi, l’égal de Michael Schumacher en terme de titres mondiaux en fin de saison. Max Verstappen avec une Red Bull en nette progression et un bloc Honda qui n’est plus la risée des fans de F1 et qui jouit d’une performance acceptable sera vice champion du Monde. Valtteri Bottas grimpera sur la troisième marche du podium. Avec une excellente voiture, il gagnera les gros points qui lui permettront de glaner quelques victoires et podiums et ainsi de se hisser à la troisième place.

Alexandre Herbin : Pour ma part, je pense que Lewis Hamilton va être champion car il veut à tout prix être au niveau de Schumacher. Il aura plus de mal que l’année dernière car je pense que Leclerc et Verstappen vont pousser de plus en plus. Selon moi, Vettel sera derrière car il n’a plus autant de motivation. Sur le reste du plateau j’espère que Renault et McLaren pourront nous offrir une belle lutte et si possible avec Gasly.

Diego Campos: Cette saison est inédite et plus imprévisible que jamais, mais l’enjeu reste le même. Hamilton voudra rejoindre Schumacher avec 7 tires mondiaux, tandis que Vettel voudra probablement finir en beauté avant de très probablement partir à la retraite. Cependant, je pense qu’il ne faut pas oublier Max Verstappen qui pourrait jouer les troubles-fête cette année si la Red Bull continue sa progression entamée l’an passé. Une chose est sûre, cette saison s’annonce passionnante mais surtout très intense.

Jérémy Reis: Très compliqué de dire qui sera devant en fin de saison, mais on peut déjà tabler sur deux options : Hamilton sera dans le coup car il est remonté comme une horloge, et Red Bull et son fer de lance Verstappen seront aux aguets. Quid de Ferrari ? La SF1000 semble aussi bien née que la SF90, et Vettel ne se privera pas de mettre des bâtons dans les roues de Leclerc.

La saison sera forcément spéciale. Raccourcie, mais intense. Les pilotes devront prendre des risques pour essayer de remporter la couronne mondiale, et on espère que le spectacle sera au rendez-vous.

Les pilotes de la saison 2020 – Crédit Image : motorpasion.com
Ligue 1

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here