F1 – Saison 2021 – Ce qui nous attend pour 2021

Lors d’une conférence de presse, tenue hier à Austin (USA), la FIA et Liberty Media ont levé le voile sur ce que sera la discipline reine du sport automobile en 2021. Posons notre regard quelques minutes sur cela.

C’est sur les coups de 17h, à Austin, là où doit avoir lieu le GP des Etats-Unis, que Chase Carey et Jean Todt ont donc révélé ce que serait le règlement sportif, technique et financier de la Formule 1 pou 2021. Une lutte acharnée de près d’1 an et demi, entre d’un coté la volonté de voir pérenniser ce sport pour longtemps, et de l’autre les intérêts personnels de chacun, vient donc de prendre fin. Et pourtant, un consensus a été trouvé entre toutes les parties.

“C’estet unnte journée particulière pour lnta F1″, a annoncé Jean Todt, président de la FIA. “C’est un peu la conclusion de deux années de travail intenses, de recherche, de développement, et c’est très satisfaisant aussi de voir le résultat d’une collaboration étroite avec nos partenaires de la F1. L’objectif est d’offrir une discipline plus viable, plus sûre et plus passionnante, avec un ensemble de règles novateur. Les voitures devraient pouvoir s’affronter de plus près, ce qui est très important, et l’action en piste devrait être intense avec de plus grandes opportunités d’attaques et de dépassements.”

Règlement Sportif

La grande nouveauté pour le versant sportif, c’est la modification des formats des Grands Prix. En effet, puisque le nombre de course pourra augmenter jusqu’à 25 courses par saison maximum, les week-ends de course devront se condenser. Fini les journées du jeudi consacrées à la presse. Elles prendront place le vendredi matin, juste avant les deux séances d’essais. Toujours une séance d’essai libre le samedi matin. Mais “les équipes devront présenter une voiture conforme aux vérifications techniques réalisées avant le début du week-end“. Et le parc fermé s’appliquera dès la fin de la FP3 et non au début des qualifications.

De même, chaque équipe devra laisser deux séances d’essais par saison à un jeune pilote (moins de deux GP disputés). Histoire de donner de l’expérience à ces jeunes pilotes et leur permettre de briller. Quant aux courses qualificatives, si elles ne sont pas adoptées pour 2020, il en sera de même pour 2021. Même si Liberty Media peut espérer des modifications pour les années à venir.

Crédits image: FORMULA 1

Règlement Technique

De ce coté, plusieurs choses annoncées ou confirmées pour réduire les écarts entre les équipes et permettre aux voitures de se suivre de près. Coté aérodynamique, les voitures auront un look plus agressif, avec une carrosserie épurée, où les bardgeboards seront supprimées, le museau et aileron avant seront simplifié et l’aileron arrière agrandi. Le fond plat aura le le droit à sa modification également. En effet, ce dernier devra incorporé des canaux pour permettre l’utilisation de l’effet de sol. De même, les suspensions seront simplifiées et les jantes passeront à 18 pouces.

Crédits image: FORMULA 1

Et même si on s’oriente vers une standardisation de bons nombres de pièces, la Formule 1 ne deviendra pas une série monotype. Les ingénieurs auront un terrain de jeu assez vaste pour permettre des innovations techniques. Les moteurs par contre, qui cristallisent bon nombre de critiques, devraient rester identiques. Les F1 conserveront les V6 1.6L Turbo/Hybride. Même si un temps, une modification a été envisagée, un “gel” de la motorisation a été décidée. Tout cela pour éviter une envolée des coûts.

Une course au développement limitée

Ces changement ne sont pas là que pour le visuel. Mais ils ont une importance pour la course, puisque cela permettrait de réduire l’air sale derrière une voiture. On parle d’une perte de 5 à 10% d’appui derrière une autre voiture. Contre près de 40% aujourd’hui. Si cela se confirme, il faudra saluer le travail de Ross Brawn et de Nicolas Tombazis, qui ont travaillé sans relâche pour trouver des solution et obtenir ses résultats.

De même, des règles ont été édictés pour limiter le développement des pièces au cours d’un GP. Ces règles ont pour but d’éviter une escalade des coûts et permettre aux plus petites équipes de garder la tête hors de l’eau. Ajoutons à cela un temps en soufflerie limité et contrôlé par la FIA. Tout le reste du développement devra se faire via la CFD (Computational Fluid Dynamics).

Un règlement financier: une première pour la F1!

Si toutes les nouveautés précédentes avaient plus ou moins été annoncées durant l’année, celle d’un règlement financier pour régir la F1 est une première dans l’histoire de la discipline. En effet, Liberty Media a instauré à partir de la saison 2021 un cap financier de 175M$. Ce plafond ne régit que le coté performance d’une écurie. Et il ne comprend pas tout ce qui est lié au marketing, le salaire des pilotes et celui des “3 meilleurs employés”.

Reste à savoir comment les équipes vont respecter ce plafond budgétaire, et comment la FIA va l’encadrer. Car aucune info n’a fuité de ce côté. De même, les effets de ce plafond ne se verront que pour 2022/2023. Car pour beaucoup d’équipes, la construction de la F1 de 2021 a déjà commencé. Et surtout l’année prochaine, les équipes pourront allouer plus de finances pour 2021, car elles ne seront pas régit par ce cap.

Si toutes ces décisions semblent aller dans le bon sens, pour plus de spectacle, cela ne dénature pas ce sport pour autant. C’était une des craintes des fans et des suiveurs de la F1. Et globalement Liberty Media aurait réussi son pari. Mais pour voir si les effets attendus seront là, il faudra attendre 2021 pour le voir.

Crédits image: FORMULA 1

A propos de l'auteur

Fan invétéré de Formule 1 depuis 1989

Poster un commentaire

facilisis sed dapibus porta. id felis eget