F2/F3 : Les pronos de la rédaction !

0
pronos rédaction F2 F3
Ligue 1

À quelques heures de la reprise du sport automobile après la pandémie de coronavirus qui a bloqué le monde, la rédaction sports mécaniques de We Sport vous propose ses pronostics pour la F2 et la F3.

Formule 2 

Alexandre Herbin :
En Formule 2, mon favori est Louis Delétraz car il a réalisé sa meilleure saison l’année dernière avec des coups d’éclats comme son podium à Monaco ou à Sotchi. Il doit confirmer cette saison et je pense qu’il en est capable. De plus, il revient chez Charouz Racing Team avec qui il a eu une belle histoire auparavant. Son coéquipier est Pédro Piquet qui est un jeune talent donc une source de motivation pour Delétraz en plus de battre son coéquipier. Après, mon chouchou en F2 c’est Giuliano Alesi car j’aime bien sa personnalité ; il a eu une année compliqué en 2019 mais a prouvé que c’est un bon pilote en F3, donc j’espère qu’il va le confirmer cette année dans la catégorie supérieure.
Antoine Pecchia :
Concernant la Formule 2, je ne pourrai pas m’empêcher d’avoir une préférence pour Robert Shwartzman, le champion du monde de Formule 3 en titre. Le Russe a réussi à prouver l’année dernière qu’il avait beaucoup de cran et de mental à tout juste 20 ans. Le pilote de la Ferrari Driver Academy va poursuivre son apprentissage chez Prema Racing, cette fois en Formule 2. Sa première saison en Formule 3 avait été très surprenante, avec une 3e place finale et 2 victoires en poche.
Jérémy Reis
En F2, ce sera une saison très passionnante, avec une promotion pleine de talents. Quand on regarde le plateau de cette année, il est très alléchant. De Zhou chez UNI-Virtuosi à Schumacher chez Prema, en passant par les deux néophytes de chez ART, Armstrong et Lundgaard… J’ai une préférence pour Mick Schumacher, il doit réussir sa saison. Une année pour comprendre, une autre pour gagner. Mais cette année sera très dure, donc à lui de prouver son potentiel !
Rémi Baroche :
Mon favori est allemand et son nom de famille est connu car il s’agit de Mick Schumacher. À 21 ans, il a fait une bonne première saison l’an passé dans la catégorie. En effet, il a récolté une victoire et un podium en finissant douzième du classement. Mais on sait que le fils de Michael est extrêmement fort en deuxième saison. Dixième puis vice champion en F4 allemande puis douzième et champion de F3. Je fais de l’allemand mon favori pour le titre en F2. De plus, il est très bien entouré (son oncle Ralf et surtout Jean Todt) et la possibilité d’arriver en F1 sera un gage de motivation supplémentaire.
Christian Lundgaard et Robert Shwartzman (équipier de Schumacher) seront également à surveiller. Le Danois, protégé de Renault, a d’excellentes références dans les catégories inférieures : champion de F4 Europe du Nord et espagnole ainsi que vice champion de l’Eurocup Formula Renault 2.0. Le Russe est champion de Toyota Racing Series et de F3 en titre et est peut-être le pilote russe qui pourra briller en F1.
À noter que si Shwartzman a sa super licence pour 2021, Schumacher devra faire au minimum 6e du général tandis que Lundgaard devra faire cinquième du général ou mieux pour espérer conduire une F1 en 2021.
Romain Henry :
Mick Schumacher : après une première année en demi-teinte, c’est l’année ou jamais pour Mick. Il est dans l’obligation de faire de bons résultats s’il veut le même destin que son père. Je le vois champion de F2 pour succéder à De Vries.

Formule 3

Alexandre Herbin :
Pour la F3 mon favori est Liam Lawson car il a fini 11e l’année dernière avec un podium mais tous les pilotes devant lui ne sont plus là cette année, ce qui peut lui laisser le champ libre. D’autant plus qu’il a une année d’expérience en plus que les autres. C’est un membre de la firme Red Bull donc un pilote qui a sûrement un avenir prometteur.
Du côté de mes chouchous, il y a Théo Pourchaire. D’abord parce qu’il vient d’une ville juste à côté de chez moi, mais aussi parce que c’est un très jeune pilote qui, à mon avis, a un avenir très prometteur et qui peut être le meilleure rookie de la saison. Il y a aussi le fils Schumacher car c’est bien sûr la descendance de Michael et j’ai donc hâte de le voir sur la piste durant toute une saison et pas pour 2 GP comme l’année dernière.
Antoine Pecchia :
En Formule 3, il faudra suivre de très près Théo Pourchaire, le jeune Français de 16 ans. L’ancien pilote de l’équipe de Ralf Schumacher l’avait emporté l’année dernière en F4 allemande, de fort belle manière. Cette année, avec ART, le Français va se frotter à une catégorie très difficile. J’aurai également un œil sur Sophia Flörsch. L’Allemande, qui pilotera pour Campos, avait été victime d’un très grave accident, dont les images avaient fait le tour du monde, à Macao en 2018. Elle va faire du bien à la Formule 3.
Jérémy Reis
En F3, je suis beaucoup plus dans le flou… Forcément, on va attendre beaucoup des redoublants Verschoor, Hugues ou Kari, qui avaient fait une belle impression. Mais j’ai l’impression que le plateau de cette année est moins relevé. L’intérêt pour nous sera de suivre l’évolution de Théo Pourchaire chez ART GP.
Rémi Baroche :
Cette année, je ne vois aucun nom ressortir pour le titre. Ceci dit, on notera des patronymes connus : Enzo Fittipaldi (petit fils du champion du Monde 1972 et 1974), Matteo Nannini (neveu d’Alessandro qui a couru en F1 entre 1986 et 1990 et vainqueur du GP du Japon 1989). Aussi, on notera la présence de David Schumacher (fils de Ralf, neveu de Michael et cousin de Mick). Je suivrai également avec une attention particulière les évolutions du champion de F4 allemand, le Français Théo Pourchaire, et l’Allemande Sofia Flörsch. Cette dernière, Allemande de 19 ans, est une miraculée du GP de Macao d’où elle est repartie avec une fracture de la colonne vertébrale. Mais avec une forme et force physique et mentale, elle a su revenir pour disputer la saison de F3 2020 avec Campos.
Romain Henry :
Théo Pourchaire : première saison de F3 pour notre Frenchie. De l’envie, de l’abnégation, du courage bref, il a tout du futur pilote de F1, et ce même s’il n’a pas d’expérience !
Vous l’aurez compris, l’ensemble de la rédaction voit beaucoup de noms aux avants-postes. Si certains auront l’obligation de briller, afin de briguer une promotion, d’autres auront un peu moins de pressions sur les épaules. Beaucoup de pilotes vont découvrir de nouveaux challenges cette année, à eux de saisir les opportunités !
Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here