Fabio Jakobsen bat Peter Sagan dans un final chaotique

Après deux victoires de Kasper Asgreen et de Remi Cavagna, c’est au tour de Fabio Jakobsen d’apporter un nouveau bouquet à la Deceuninck Quick-Step. Pour le troisième jour consécutif, l’équipe Belge voit un de ces jeunes coureurs lever les bras sur les routes Californiennes.

Dès les premiers kilomètres, 5 hommes se sont échappées. Ils se nommaient Jonny Brown, Ian Garrison (Hagens Berman Axeon), Roy Goldstein (Israel Cycling Academy), Joonas Henttala (Novo Nordisk) et Michael Hernandez (États-Unis).

Ensuite, l’écart est vite monté à plus de trois minutes trente. L’équipe EF Education First a mené une allure tranquille.

Puis, les formations Deceuninck Quick-Step, Trek Segafredo et Bora Hansgrohe ont décidé de prendre la poursuite en main. Tandis que devant, Hernandez est passé en tête des différentes difficultés.

Par la suite, les fuyards onglets repris à moins de 10 kilomètres du but. Dans les derniers kilomètres, le leader Tejay van Garderen a connu un souci mécanique et a été gêné par une chute collective lors de sa remontée vers le peloton. Le rouleur Américain a perdu 55 secondes. Cependant, les commissaires ont annulé ce retard et Tejay a gardé sa tunique.

Finalement, pour le gain de l’étape, le plus rapide a été le jeune Néerlandais Fabio Jakobsen (Deceuninck Quick-Step). Le double vainqueur du Grand Prix de l’Escaut a devancé Peter Sagan (Bora Hansgrohe) et Jasper Philipsen (UAE Team Emirates). Nacer Bouhanni (Cofidis) a fini quatrième.

Demain, les coureurs prendront le chemin de Ventura avec un final marqué d’une bosse à 9 % de moyenne dans les derniers kilomètres.

A propos de l'auteur

Grand fan de sport depuis de nombreuses années en passant par Franck Vandenbroucke, Michael Jordan, Roger Federer et Ayrton Senna.

Poster un commentaire

velit, accumsan ut risus libero. consectetur pulvinar tristique