FC Barcelone – Bayern Munich : Messi sauvera-t-il une nouvelle fois les Blaugrana ?

0
Depuis 2015, l'offensivité du FC Barcelone a changé : après Iniesta, Neymar, décisif à l'époque, a quitté la fameuse MSN. © AP
Ligue 1

Après la performance de Neymar contre l’Atalanta, Messi peut rêver de faire de même contre le Bayern Munich ce soir. La Pulga a déjà porté de nombreuses fois son équipe cette saison. Pour ne pas remonter trop loin, il martyrise la défense napolitaine il y a quelques jours en 8e retour. Mais face à lui se trouve en quarts de C1 le Bayern Munich, grand favori à la victoire finale. 

Chez les deux équipes, aucun absent important n’est à noter. Comme contre Chelsea lors de la reprise, Kimmich jouera latéral droit. Ce n’est pas son poste habituel mais il a été formé en défense. B. Pavard titulaire, le jeune Allemand aurait été aux côtés de Thiago en 6. Heureusement pour le Bayern, Goretzka le supplée bien dans la récupération et la relance. Le choix pourrait être plus compliqué pour Hans Flick. L’entraîneur peut compter sur Corentin Tolisso. Le Français est impliqué sur 6 buts en 7 matches de C1 cette saison. 

Un manque de passes clés au milieu 

Du côté du milieu Blaugrana, Rakitić n’est plus aussi bon qu’il y a quelques années. Le Croate jouera devant Sergio Busquets, toujours indiscutable en 6. Cependant, De Jong n’a pas encore une place indiscutable en tant que relayeur en l’absence d’Arthur. Logiquement, il est censé jouer en 6 pour remplacer Busquets s’il ne peut jouer. L’achat du Néerlandais exprimait l’arrivée d’une nouvelle génération au milieu pour le FC Barcelone. Sans Arthur, il a pris sa place et a été meilleur que Rakitić, beaucoup moins percutant qu’en 2015 contre ce même Bayern. Le Croate n’a pas le niveau d’Iniesta. C’est ce manque de passes clés qu’on constate au milieu. Seul Messi arrive à en réaliser. Ainsi, placé à l’aile droite, le capitaine doit donc beaucoup se recentrer en 10 pour apporter du danger. 

Devant, Griezmann est plus intéressant quand il défend tel qu’il le faisait à l’Atlético.  Son apport est important par rapport aux deux autres attaquants, beaucoup plus décisifs. L’international Français a déçu, notamment depuis la reprise de la Liga : il n’a marqué qu’une fois en 10 matches. Le Français n’a pas le poste qu’il avait avant d’arriver à Barcelone. En revanche, sa défense dessert ses statistiques offensives.

Personne n’a su détrôner Suarez de son fauteuil de buteur. Pourtant, l’Uruguayen vieillit et court beaucoup moins qu’avant. Ses statistiques parlent d’elles-mêmes en Ligue des Champions, il n’a  fait trembler seulement 4 fois les filets en 6 matches.

Comme en 2015, les supporters Catalans vont espérer une Pulga en forme. A. Davies, son défenseur attitré, jouera contre son « joueur préféré ». Le jeune Canadien ne devra pas être supporter et seulement être spectateur de son match. Le président Rummenigge compte sur lui : « Alphonso Davies n’a pas été souvent dribblé ou pris de vitesse cette saison. »

Un collectif huilé en Bavière

Le Bayern Munich propose une attaque beaucoup plus percutante. L’apport des latéraux, très rapides, notamment A. Davies, est important. Sur l’autre aile, Gnabry, qui peut être remplacé par Coman. Contrairement au FC Barcelone, le Bayern dispose de doublettes efficaces à chaque poste. Devant Müller et ses nombreuses passes décisives, se trouve l’un des meilleurs buteurs de la saison : Lewandowski. Même si souvent chaque saison, il est moins décisif en phases finales de la Ligue des Champions, il reste une valeur sûre. Le Polonais a fait une très bonne saison en Bundesliga et est déjà l’auteur de 13 buts et 4 passes décisives en C1.

Le FC Barcelone propose son équipe type
Chez les Munichois, seul Benjamin Pavard, latéral droit, est absent.

À l’extérieur, ce n’est pas la même 

Le FC Barcelone est beaucoup plus concerné en l’occurence. En Champions League, le Bayern Munich a marqué 19 fois à l’extérieur. 10-3 en deux matches contre Tottenham et 7-1 contre Chelsea, les Munichois ont démontré leur armada en battant les clubs londoniens. Que ce soit en septembre ou au 8e aller, le Barça n’a pas réussi à gagner à Dortmund devant le mur jaune (0-0) ni à Naples en mars (1-1). 

Le dernier face à face entre les deux clubs en Champions League remonte à 2015. Mais les 2 matches à l’époque ont donné la victoire au FC Barcelone. Ce soir, un match pour deux formations hors de leur antre changera la donne.  

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here