FC Lorient : Le retour en Ligue 1, trois ans après

0

La Ligue 1 leur tendait les bras depuis plusieurs saisons maintenant. Et cette fois-ci, cette année a été la bonne pour le FC Lorient. Après avoir terminé à la première place du championnat, c’est donc logiquement que les hommes de Christophe Pélissier vont accéder à la Ligue 1, trois ans après l’avoir quittée. 

 

L’effet rétro

Alors certes, tout n’était pas parfait, il y a eu quelques couacs mais il faut dire que dans l’ensemble, le FC Lorient a réalisé une saison exceptionnelle et que la montée est amplement méritée. Une première place en championnat avec 54 points, soit un de plus que Lens, deuxième, 17 victoires pour 3 nuls et 8 défaites, les Bretons n’ont rien laissé à leurs adversaires. Le club possède également la meilleure attaque de Ligue 2 avec 45 buts marqués pour 25 encaissés. En Coupe de France, le club aura fait très bonne figue face au PSG, avant finalement de s’incliner 1-0 face à l’ogre de Ligue 1 en seizièmes de finale. En revanche, la Coupe de la Ligue aura été plus compliquée : une défaite dès leur premier match face à Le Mans.

Il faut souligner que le mercato estival des Merlus aura été très intéressant. Le départ de Claude-Maurice vers Nice devait être compensé par un attaquant talentueux et le club s’est tourné vers Umut Bozok, qui aura disputé peu de matchs à cause d’une blessure. Mais heureusement, Wissa et Hamel étaient là pour inscrire les buts. Enzo Le Fée, qui vient du centre de formation a apporté un grand coup de fraîcheur au milieu de terrain et sa paire avec Fabien Lemoine à la récupération est très intéressante. Enfin, dans les cages, les Bretons ont réalisé une très bonne pioche pour remplacer Meslier, parti s’exiler en Angleterre dans l’équipe de Bielsa (Leeds). Il s’agit de l’ancien Monégasque Paul Nardi, qui se sera montré décisif à plusieurs reprises.

J8 - FC Lorient - Rodez - FC Lorient

Yoane Wissa avait des jambes de feu cette année. (crédits : fclweb)

Le tournant de la saison

Cependant, les Bretons se seront faits peur lors d’une mauvaise série au milieu de championnat. En effet, après leur match nul face à l’ACA, Lorient fera un nouveau match nul face au Havre puis enchaînera par deux défaites face à Troyes et Lens, des concurrents directs à la montée. Le scénario de l’année dernière étant dans toutes les têtes, il fallait absolument repartir de l’avant le plus rapidement possible. Et suite à cela, les Merlus ont enchaîné avec 5 victoires consécutives, preuve de la force mentale de ce groupe.

Ce que l’arrêt de la saison change

Et bien, quoi que l’on dise, les dirigeants du FC Lorient doivent se réjouir de cette saison. On a le souvenir la saison passée que les Merlus n’avaient même pas accroché une place de barragiste alors que le club a passé une bonne partie de la saison dans le top 5. En revanche, l’écart avec les autres équipes commençait à fondre et le calendrier de Lorient n’était pas des plus évident : déplacement à Troyes, réceptions de Lens, du Havre ou encore de Valenciennes, la tâche n’aurait pas été simple à gérer. De plus, le club restait sur deux défaites de rangs (Ajaccio et Chambly).

Tops / Flops

Le joueur de la saison

Difficile de choisir un joueur tant ils ont été nombreux. Mais comment parler de la jeune révélation de Lorient en la personne d’Enzo Le Fée ? Arrivé en provenance de l’équipe réserve, il a rapidement gagné la confiance de Pélissier pour glaner une place de titulaire au milieu de terrain. En tant que récupérateur, il avait le privilège d’évoluer aux côtés de Fabien Lemoine, qui lui a apporté toute son expérience pour l’aider à prendre la relève. Même s’il n’a pas inscrit de but, il a tout de même délivré deux passes décisives.

Enzo LE FEE - FC Lorient

Enzo Le Fée en pleine action. (Crédits : fclweb)

 

Dans les autres tops, on peut parler de Paul Nardi, qui a apporté beaucoup à l’équipe. Avec 25 buts encaissés en 28 rencontres, c’est un grand artisan de la montée Lorientaise. Enfin, Yoane Wissa et Pierre-Yves Hamel auront tout deux animé la pointe de l’attaque avec brio, permettant à l’équipe de finir meilleure attaque avec 45 buts marqués.

S’il fallait dégager une mauvaise performance, même s’il n’en est pas totalement responsable, ce sont les matchs d’Umut Bozok. Arrivé en provenance de Nîmes pour remplacer Claude-Maurice, il s’est vite blessé et ne s’est jamais vraiment imposé une fois de retour. Cela s’explique notamment par les très bonnes performances de Wissa et Hamel devant. Avec seulement deux buts en Ligue 2, on pouvait en attendre mieux de lui.

Perspectives d’avenir

En Ligue 1, Christophe Pélissier (sous contrat jusqu’en 2024) devra maintenir une dynamique positive. Cela commence par conserver un maximum de joueurs clés tout en mettant des joueurs dans le grand bain, comme l’a connu Enzo Le Fée cette année. Il faudra gérer l’attaque, car malgré le départ de Cabot, il y a quand-même un nombre important de joueurs à vocation offensive dans l’équipe. Cela sera important de bien faire tourner l’effectif. Le FC Lorient à l’expérience, attention à ne pas craquer sous peine de voir un retour à la case Ligue 2. Et comme on le voit, le temps d’attente avant une remontée peut être long. Très long.

Les Merlus vont donc pouvoir évoluer dans l’élite du football français l’année prochaine. Et au vu de cette saison c’est mérité. En espérant pour eux qu’ils y restent le plus longtemps possible. 

Ligue 1

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here